[24] Vivre en Périgord n°36 jan/fév/mar 2013
[24] Vivre en Périgord n°36 jan/fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de jan/fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : une action sociale de proximité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
EXPRESSIONS EN PÉRIGORD Ce que nous pouvons et voulons faire ! Il ne s’agit pas en ce début d’année 2013 d’afficher un optimisme démesuré, dépourvu de lucidité. Mais il nous est interdit d’être figés dans un pessimisme de circonstance qui briderait notre volonté et notre capacité d’agir. Le Conseil général de la Dordogne est une collectivité majeure qui, au delà des réformes à venir, tient et tiendra son rôle moteur. Cette année, nous contribuerons à redonner espoir à la jeunesse de la Dordogne en participant à la création des emplois d’avenir. Des jeunes âgés de 16 à 25 ans sans diplôme qui, en situation de crise, rencontrent de grandes difficultés. Le Conseil général va en recruter 40. Ce n’est pas la moindre des réformes et c’est formidable de pouvoir offrir à ces jeunes sans qualification un avenir professionnel durable. Notre champ d’action est large, il correspond aux besoins de la population et nous avons la volonté d’agir contre la crise. Toutes les énergies doivent être mobilisées ! Quelques exemples permettent de mesurer la place que nous occupons dans le quotidien des Périgourdins : notre implication directe dans la mise en place d’un réseau d’épiceries solidaires, notre participation au développement économique (telles les aides financières à l’extension de l’usine Repetto qui débouche sur 150 emplois supplémentaires à moyen terme), le projet Lascaux de dimension mondiale, le maintien de Groupe Socialiste et Apparentés Contact : 05 53 02 59 07 e-mail : p.bel@dordogne.fr notre programme de modernisation des collèges, notre partenariat avec les Communes et les Communautés de communes et nos investissements pour le désenclavement routier ou numérique. Cette liste dense mais non exhaustive, définit parfaitement ce que nous voulons faire pour accompagner nos concitoyens dans le présent et ce que nous pouvons faire pour préparer l’avenir. C’est ce à quoi nous nous attachons, c’est ce à quoi nous croyons ! L’ensemble des élus du Groupe Socialiste et Apparentés vous souhaite une très bonne année 2013. n Pour l’intérêt général Le Conseil général de la Dordogne n’échappe pas à la règle. Les Conseils généraux, comme l’ensemble des collectivités n’ont plus de marge de manœuvre pour mettre en œuvre les politiques qu’ils souhaitent. La nécessaire compensation des charges opérée par l’Etat doit être revue pour correspondre aux réalités imposées aux Conseils généraux. Elle doit découler d’une évaluation de la décentralisation, de ses atouts, de ses limites comme de ses ambitions futures. Les dotations de l’Etat doivent être indexées sur l’inflation. Les Conseils généraux ont la charge des politiques de solidarité au travers des allocations sociales, mais cette solidarité pour être pleine et entière et efficace doit bénéficier d’un financement national et de la protection sociale pour l’APA. Les SDIS doivent également être financés au plan national avec de nouvelles recettes provenant d’une taxation des profits des assurances et des grands groupes immobiliers. Enfin il y a urgence à mettre en œuvre une réforme de la fiscalité locale juste et efficace qui redonne un pouvoir fiscal aux Conseils généraux et une autonomie Groupe communiste Contact : 05 53 02 20 31 e-mail : jpsalon1@wanadoo.fr financière permettant de répondre aux besoins. Si le projet de loi sur la décentralisation du gouvernement ne répondait pas à ces urgences, il mettrait gravement en cause la décentralisation et il multiplierait les dangers sur le service public départemental, les actions à venir nécessaires au développement de la Dordogne. Des moyens indispensables pour servir l’intérêt général. n Craintes et espoirs Les périodes de vœux sont le plus souvent, pour les élus, l’occasion d’exprimer un certain nombre de souhaits. Les six derniers mois de l’année 2012 nous laissent à penser que 2013 sera hélas une année de craintes plus que d’espoirs. Une année de craintes parce que le Gouvernement, soutenu par tous les parlementaires de Dordogne et par la majorité au Conseil général, a choisi de mener une politique idéologique, clivante et extrêmement conservatrice pour laquelle, par exemple, ceux qui travaillent, qui produisent, qui entreprennent, qui investissent seraient avant tout des profiteurs ou des nantis. Matraquant aujourd’hui comme jamais les ménages et les entreprises avant de s’attaquer demain aux collectivités locales, le Gouvernement qui 24 navigue sans véritable cap, met sous l’éteignoir tout espoir de reprise dans notre pays. Avec la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires, la hausse des impôts, de la TVA, la baisse des pensions pour 7.5 millions de retraités, le Gouvernement attaque directement le pouvoir d’achat des Français, de tous les Français, en particulier ceux issus des classes populaires et des classes moyennes. Ici, en Dordogne où le taux de chômage bat, presque chaque mois, tous les records, les élus de gauche n’ont qu’un mot à la bouche : « héritage ». Comme si l’anti-sarkosysme de mai et de juin pouvait en cette fin d’année 2012 et en ce début d’année 2013 justifier toutes les injustices gouvernementales, toutes les Groupe de l’Union des Démocrates de la Dordogne Contact : 05 53 02 20 30 e-mail : p.favard@dordogne.fr erreurs, tous les manquements. Sourds aux conseils et aux recommandations, le Gouvernement et ses soutiens locaux s’entêtent désespérément dans leurs mauvais choix. Tout espoir n’est cependant pas perdu quand on connaît la capacité des Français, des Périgourdins à ne pas se laisser bercer d’illusions et à exiger des changements radicaux. C’est fort de cet espoir que l’ensemble des élus de l’Union des Démocrates de la Dordogne vous adresse leurs meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussite. n
AU RYTHME DU PÉRIGORD Carosi : Floraison I 40 x 40 x 20 cm – Marbre Exposition In/Out : Helmut Kand et Giovanni Carosi In/Out est une exposition biennale présentant deux artistes, l’un résidant en Dordogne et appartenant à la collection du FDAC, l’autre venu de France ou de l’étranger. Pour cette deuxième édition, In/Out fera se rencontrer le plasticien autrichien Helmut Kand, et le sculpteur périgourdin Giovanni Carosi. Le dialogue entre les toiles colorées d’inspiration surréaliste, et le déploiement dans l’espace des courbes et des volumes harmonieux des sculptures en marbre blanc ou noir, créera sans nul doute un contraste riche de sens et d’émotions. Du 25 janvier au 23 mars 2013 à Périgueux - Espace culturel François Mitterrand - Entrée libre du mardi au samedi de 14h à 18h. Vernissage : Jeudi 24 janvier à 18h. n Pinok : La dernière création de la Compagnie Lazzi Zanni Marquant son goût pour des créations sombres et grinçantes, la compagnie périgourdine Lazzi Zanni travaille depuis un an sur un projet de spectacle jeune public : Pinok, diminutif de Pinocchio, le célèbre héros du conte de Collodi. Et si Geppetto apparaît en ferrailleur et Pinocchio en pantin punk, casque et nez de fer, c’est moins pour nous re-conter l’histoire mille fois entendue du petit garçon rebelle que pour se pencher sur ces questions cruciales : qu’est-ce que devenir homme ? Est-ce devenir bon ? Rend-il plus libre ? Reprenant du sens au regard de notre société individualisée et consumériste, ce thème du difficile passage de l’enfance à l’âge adulte est traité sur le plateau par Fabien Bassot dans une mise en scène plurielle où le jeu d’acteur s’enrichira du théâtre d’ombres, de masques, de marionnettes, de la vidéo… Représentations les 7 et 8 février au Centre culturel de Terrasson. http://lazzizanni.com n En Stock : Une création chorégraphique inspirée des témoignages occitans Àtravers le dispositif « Scènes d’Aqui » (programme d’aide à la création cofinancé par le Conseil régional d’Aquitaine, le Conseil général de la Dordogne et l’Agence culturelle), des artistes aquitains sont invités à s’emparer du matériau de la collecte occitane Mémoire(s) de demain pour en nourrir leurs créations. Dans le cadre de ce dispositif, le collectif bordelais a.a.O a imaginé une trame chorégraphique contemporaine composée de cinq danseurs. Le collectif était en résidence du 7 au 11 janvier à Montignac et sera du 25 au 29 mars à Bergerac pour peaufiner sa dernière création « En stock ».Le spectacle sera diffusé le 30 mars à Bergerac et le 17 mai à Montignac. n Renseignements : 05 53 06 40 00 www.culturedordogne.fr info@culturedordogne.fr Devenez fan de la page Facebook de l’Agence pour recevoir les dernières actualités culturelles Sept collèges dotés d’un fonds d’ouvrages pédagogiques occitans En novembre dernier, le Conseil général de la Dordogne, en partenariat avec l’Inspection académique et le Centre départemental de Documentation Pédagogique, a organisé une remise d’ouvrages en occitan au collège Aliénor d’Aquitaine de Brantôme. Les sept principaux de collèges, qui proposent de l’occitan dans leur établissement, étaient invités pour recevoir cette documentation. L’objectif de l’opération est de permettre l’optimisation des apprentissages de la langue occitane pour les élèves en diversifiant l’offre des manuels au sein des établissements. Le Conseil général montre ainsi sa volonté d’étendre l’occitan hors des murs de la classe et de moderniser l’image de l’occitan par le biais du livre jeunesse. Les sept collèges concernés : Giraut de Bornelh (Excideuil), Charles de Gaulle (La Coquille), Aliénor d’Aquitaine (Brantôme), Bertran de Born (Périgueux), Collège des 3 vallées (Vergt), Arnaut Daniel (Ribérac), Henri Bretin (Neuvic). n 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :