[22] Côtes d'Armor n°175 mai/jun 2020
[22] Côtes d'Armor n°175 mai/jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°175 de mai/jun 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côtes-d'Armor

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : cet été, cap sur les Côtes d'Armor.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 / DOSSIER Une moyenne de 9 interventions par jour, liées à des suspicions de cas Covid-19. Test de dépistage et production de gel hydroalcoolique par LABOCEA L’engagement des collectivités qui financent LABOCEA (les Départements des Côtes d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine ainsi que Brest Métropole), soutenus par le Préfet des Côtes d’Armor, en lien avec l’Agence régionale de Santé, a porté ses fruits pour obtenir auprès de l’État, l’autorisation de réaliser des tests virologiques PCR. LABOCEA a ainsi pu apporter sa contribution à la stratégie de dépistage massif dans le cadre du déconfinement après avoir porté son potentiel à 2 000 tests par jour dont près d’un millier sur le site de Ploufragan. Le laboratoire public d’analyse a également rapidement produit, chaque semaine et dans le cadre d’un partenariat avec l’entreprise Vitalac de Carnoët, 500 litres de solution hydro-alcoolique, affectés prioritairement aux hôpitaux et aux Ehpad. Service départemental d’Incendie et de Secours (Sdis) Une capacité d’adaptation à toute épreuve Mobilisé dès le 13 mars, le Sdis-22 s’est très rapidement adapté pour faire face à la pandémie de Covid-19. « Grâce au recours au télétravail pour les personnels administratifs, à l’engagement remarquable des pompiers professionnels, techniques et scientifiques et à la grande disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires, c’est l’ensemble de la profession qui a su faire face afin de pouvoir préserver la capacité d’intervention du Sdis-22 », explique Alain Cadec, président du Sdis. Lors du confinement, cette activité a connu une diminution des appels et des secours d’urgence aux personnes. Cependant, ces derniers, pour 20 % Côtes d’Armor magazine d’entre eux, concernaient des inter - ventions en lien avec des suspicions de cas Covid-19. Sur la période du 15 mars à fin mai, à l’échelle du département, cela représentait une moyenne de 9 interventions quotidiennes qui ont mobilisé, au total, 2 380 sapeurspompiers. Le Sdis-22 est également intervenu sur plusieurs opérations majeures : transfert de patients évacués par TGV sanitaires depuis Paris ou participation aux campagnes de prélèvements (Kermené). ◀
N°175 / Juillet - Août 2020 DOSSIER / 9 Soutenir l’économie costarmoricaine Le Département à la relance Dès le début du confinement, le Département a décidé de soutenir le tissu économique costarmoricain, en allant au-delà de ses compétences. Premier investisseur des Côtes d’Armor (en moyenne près de 100 millions d’euros par an), le Conseil départemental joue en la matière un rôle déterminant. Dès le mois d’avril, le Département a donc décidé de participer, à hauteur de 1,2 M€, au fonds « Covid résistance ». Celui-ci, cofinancé par la Région, les Départements et intercommunalités bretonnes s’élève “ Soulager les organisations mises en difficulté par la crise au total à 27,5 M€ et permet d’accorder des prêts à taux zéro aux très petites entreprises en difficulté, mais également aux entreprises de l’économie sociale et solidaire et aux associations ayant une activité économique, qui ne bénéficient pas du prêt garanti par l’État. Concernant les entreprises avec lesquelles le Département travaille, plusieurs dispositions ont été prises afin de les soulager : versement de 30 % du montant des travaux à la signature du marché, contre 10 % auparavant, dates de remise des offres par les entreprises décalées et les délais d’exécution prolongés. Et le Département s’est efforcé de maintenir un paiement rapide des factures à un rythme élevé, avec plus de 12 M€ mandatés chaque semaine. À l’instar des travaux de construction de collèges et des chantiers routiers, devenus des opérations pilotes pour la reprise de l’activité économique en Côtes d’Armor, le Département a travaillé avec ses entreprises partenaires pour parvenir à conjuguer la relance économique avec la sécurité des salariés. Soutien au monde associatif Concernant le milieu associatif, de très nombreuses manifestations culturelles ou sportives n’ont eu d’autres choix que l’annulation. Afin de soutenir les acteurs concernés, le Département a choisi de maintenir son accompagnement financier pour couvrir les frais engagés, au prorata de ces financements. Un plan de relance prévu dès cet été Ces aides, qui ont pour vocation de répondre à l’urgence de la situation seront complétées, par le vote lors de la prochaine session budgétaire prévue ce 6 juillet, d’un ambitieux plan de relance de 10 millions d’euros. Celui-ci permettra d’apporter un appui financier aux projets d’investissements des communes qui pourront privilégier des entreprises locales. ◀ Un site Internet pour mettre en relation les consommateurs et les producteurs locaux Les producteurs agricoles et les artisans de l’agroalimentaire ont, eux aussi, été touchés par la crise du Covid-19, notamment à cause de la suppression des marchés durant la période de confinement. Afin de les aider à promouvoir leurs productions, le Département a mis en ligne le site cotesdarmor.fr/filierelocale22. Sur cette carte interactive, qui regroupe pour l’instant une centaine de producteurs qui pratiquent la vente directe, le consommateur peut faire son choix selon des critères géographiques ou par types de produits. Il se voit alors proposer les coordonnées du ou des producteurs susceptibles de l’intéresser. Tout producteur intéressé peut s’y inscrire directement en ligne. « Il appartient désormais aux producteurs costarmoricains qui souhaitent être référencés sur cette plateforme de s’y inscrire, indique Loïc Roscouët, conseiller départemental délégué à l’Agriculture. Le succès de cette démarche, qui vise à les soutenir et à promouvoir les savoir-faire locaux, réside dans notre capacité à présenter le plus grand nombre d’adresses, pour que les Costarmoricains y trouvent leur compte ». ▶ cotesdarmor.fr/filierelocale22 Chez Noret, des masques « made in Côtes d’Armor » L’entreprise Noret, à Saint-Denoual, est spécialisée dans la confection de vêtements sportifs, notamment des maillots de cyclisme. Sollicitée par le Département pour confectionner des masques lavables, elle a répondu présent. « Dès le 20 mars, nous testions notre premier modèle de masque, explique Jean-Noël Bonenfant, directeur de l’usine, et le 23 mars, nous avons mobilisé huit salariées volontaires uniquement pour la confection des masques. Au final, nous en aurons produit plus de 80 000, dont 15 000 pour le Département ». Culture Un fonds dédié à la programmation, dès cet été, d’artistes locaux Alors que le confinement s’est traduit par l’annulation de nombreuses manifestations culturelles, le Département a souhaité favoriser la programmation, dans des conditions adaptées, de spectacles d’artistes locaux pour animer nos communes cet été. Le dispositif Cultures communes, présenté par Alain Cadec et Thierry Simelière, vice-président chargé de la Culture et du Patrimoine le 17 juin (photo), « permet aux communes de bénéficier d’une aide du Département de 2 000 euros pour organiser, jusqu’au 21 septembre des représentations en tous genres. C’est ainsi que nous participons activement à la relance de notre dynamisme culturel !» ▶ Contact culturescommunes@cotesdarmor.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :