[22] Côtes d'Armor n°173 nov/déc 2019
[22] Côtes d'Armor n°173 nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°173 de nov/déc 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côtes-d'Armor

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : agir au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38/PORTE-PAROLE Joël Philippe Conseiller départemental du canton de Bégard. Jean-Marc Déjoué Conseiller départemental du canton de Ploufragan Groupe Socialiste et Républicain Photovoltaïque agricole  : La Région s’engage, pourquoi pas le Département ? Le président du Département a créé une commission ad hoc pour réfléchir au rôle du conseil départemental dans la transition énergétique. Dans ce cadre, nous avons pu faire part à nouveau de notre proposition formulée depuis quelques mois et que voici. Cette proposition vise à créer une aide pour les petites exploitations agricoles pour s’équiper en panneaux photovoltaïques. L’électricité produite serait revendue pour faire un complément de revenus aux agriculteurs. Ce ne serait donc pas réservé à l’autoconsommation. Seraient exclus de ce dispositif les particuliers car il existe déjà des aides de l’État pour eux et les grandes sociétés qui bénéficient d’aides européennes. Le but de ces subventions étant un retour sur investissement au bout de 10 ans pour l’agriculteur, sachant que la durée de vie des panneaux est de 30 ans et qu’ils sont par ailleurs recyclables à 98%. Une action s’inscrivant dans le cadre de la Breizh Cop qui entend « accélérer l’effort breton pour l’atténuation du changement climatique » et « accélérer la transition énergétique en Bretagne ». Une impulsion régionale et une dynamique départementale Le principe du dispositif serait d’être en lien avec le conseil régional qui pilote le développement économique. Ainsi, chaque collectivité dans son domaine de compétences contribuerait pour financer à l’échelle d’un territoire (communes, intercommunalités, départements, régions) les projets agricoles notamment et ainsi diversifier les sources d’énergies du territoire, renforçant de ce fait le mix énergétique breton et augmenter la part des énergies renouvelables. Une dimension sociale et environnementale L’argent touché par la revente de l’électricité produite constituerait un complément de revenus pour les agriculteurs, voire ensuite un complément de retraite. Ce serait un outil de choix pour amorcer la révolution Groupe Communiste et Républicain Urgences et SDIS, même combat ! Depuis plusieurs mois les personnels des urgences (21 services dans le département) et ceux du SDIS sont en grève dénonçant un manque de moyens humains. Dans le cadre du tour des hôpitaux de France des sénateurs communistes, nous avions rencontré avec Christine Prunaud des personnels et syndicats des urgences et nous souhaitons leur faire part à nouveau de tout notre soutien. Un plan d’urgence pour les urgences ! S’agissant du SDIS, service placé sous l’autorité du Préfet et du Conseil départemental, certains sites se retrouvent en situation sensible. C’est pourquoi notre groupe s’est opposé au gel des contributions des financeurs (EPCI et Département) sur les années 2019 et 2020 alors que l’inflation pour la seule année 2019 Côtes d’Armor magazine vers le bien-manger. Ce dispositif se veut une réponse, certes partielle, à la crise qui frappe les agriculteurs. Il répond en définitive aussi bien à l’enjeu de la transition écologique, de la sécurité de l’approvisionnement énergétique de la Bretagne et de la question sociale pour les agriculteurs. Cette mesure peut être amendée et discutée. Mais c’est vers ce genre de propositions transversales qu’il faut aller pour apporter à la transition énergétique la dimension sociale nécessaire à sa réussite. La Région elle-même travaille sur le sujet des énergies en agriculture avec comme double objectifs, l’autonomie énergétique et la baisse de la facture énergétique pour un meilleur revenu des agriculteurs. Alors si la Région s’engage, pourquoi pas le Département ? ◀ Contact ▶▷ 02 96 62 63 22 est de 1,7%. Aussi, les difficultés de recrutement chez les sapeurs pompiers volontaires doivent nous amener à repenser notre ratio avec les professionnels. La santé, la sécurité et le secours aux personnes n’ont pas de prix ! ◀ Contact ▶▷ 02 96 62 63 90
N°172/Novembre - Décembre 2019 Mickaël Chevalier Président du Groupe majoritaire du Centre et Droite Républicaine Conseiller départemental du canton de Broons. Groupe de la Majorité départementale CDR Entretien avec… L’enjeu environnemental et le développement durable s’imposent de plus en plus dans les politiques publiques. Comment le département prend-t-il en compte ces aspects ? Comme toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants, le département est tenu d’élaborer chaque année un rapport sur la situation en matière de développement durable. Ce rapport est présenté par le Président à l’assemblée départementale. Il détaille les actions de développement durable que nous mettons en œuvre sur les territoires à travers nos politiques mais aussi en interne dans le fonctionnement de l’administration départementale. Pouvez-vous donner quelques exemples ? Au plan interne, toute la chaîne comptable du département est en voie de dématérialisation afin de tendre vers le « zéro papier ». En matière de travaux, dans le cadre du Plan pluriannuel d’investissement de 135 Millions d’ € dans les collèges publics sur la période 2015-2021, tous les nouveaux collèges financés par le département sont labellisés Haute Qualité Environnementale et Bâtiment Basse Consommation. Au plan éducatif, en partenariat avec la Direction académique, nous soutenons les collèges qui s’engagent dans une labellisation « Établissements en démarche de développement durable » en vue de mettre en œuvre un projet global de développement durable. Notre département coordonne également le dispositif « Classes d’eau collèges » et cofinance avec l’Agence de l’eau Loire-Bretagne les projets de sensibilisation des élèves aux usages de l’eau. Y a-t-il d’autres domaines où le département agit en faveur du développement durable et de l’environnement ? Bien entendu. Je pense au patrimoine naturel, domaine dans lequel le département est particulièrement engagé. L’ensemble des politiques départementales en faveur du patrimoine naturel que nous menons, mobilise près de 2 Millions d’ € de crédits en 2019. Le département agit pour la protection, l’aménagement et la mise en valeur des espaces naturels sensibles dans le but d’ouvrir ces sites remarquables au public. Nous soutenons les projets des territoires permettant de valoriser un patrimoine naturel exceptionnel à l’image, par exemple, de la démarche de labellisation « Grand Site de France » portée par le Syndicat des caps pour les caps Fréhel et d’Erquy. Nous accompagnons financièrement les Maisons nature implantées sur les territoires afin de permettre au public de découvrir des sites d’intérêt écologique et aux élèves d’être sensibilisés à la protection de l’environnement. Le département finance aussi les travaux de restauration du bocage dans les territoires ruraux dans le cadre du programme Breizh-bocage. Le département favorise également l’amélioration des connaissances sur les milieux naturels... En effet, chaque année, notre collectivité finance des études et des suivis scientifiques sur les sites naturels départementaux qui ont pour objet d’évaluer l’état des sites, de leur biodiversité et d’identifier les enjeux en termes de protection. Le département participe également au financement de contrat nature à l’échelle régionale. Nous finançons notamment avec la région et les autres départements bretons un projet portant sur les pollinisateurs sauvages de Bretagne dont l’objet est d’assurer une meilleure connaissance et protection de ces invertébrés indispensables, comme les abeilles, à la pollinisation. À l’instar du patrimoine naturel, le département conduit une politique importante dans le domaine de l’eau. Pouvez-vous en dire quelques mots ? Le département consacre 1,3 Million d’ € à la politique de l’eau en 2019. Dans ce domaine, notre collectivité PORTE-PAROLE/39 participe financièrement (400 000 € ) aux actions de reconquête de la qualité portées par les structures gestionnaires sur les bassins-versants. Le département assure par ailleurs, avec plusieurs partenaires, un suivi des ressources en eau. Ce suivi est aujourd’hui essentiel pour optimiser et adapter la production d’eau aux besoins de consommation. Dans ce cadre, le département soutient les travaux du Syndicat départemental d’alimentation en eau potable pour sécuriser l’approvisionnement des populations. Le département s’attache également à préserver les milieux aquatiques. Nous investissons cette année 240 000 € pour les actions de préservation conduites par les acteurs locaux afin de favoriser la biodiversité des cours d’eau et des zones humides. S’agissant de l’agriculture, quelle est l’action du département en faveur du développement durable ? Le département accompagne l’évolution des systèmes et des pratiques agricoles. Il soutient les programmes d’action des organismes agricoles et finance plusieurs dispositifs en faveur des agriculteurs. Sur l’année 2018, notre collectivité a financé une vingtaine d’investissements agro-environnementaux pour un montant total de 70 000 € . Depuis 2017, nous avons choisi d’aider les serristes à installer des systèmes de recyclage des solutions nutritives et de récupération d’eau de pluie dans le but de réduire l’impact de la production sur l’environnement et d’économiser la ressource en eau. Une dizaine de dossiers ont été subventionnés pour une aide totale de plus de 175 000 € . Par ailleurs, nous aidons les producteurs de lait à réduire leur consommation d’énergie et à s’équiper de pré-refroidisseur de lait et de récupérateur de chaleur sur tank à lait. Sur la période 2017-2018, une quarantaine de dossiers ont été financés pour un montant total de près de 90 000 € . ◀ Contact ▶▷ 02 96 62 62 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :