[22] Côtes d'Armor n°171 sep/oct 2019
[22] Côtes d'Armor n°171 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°171 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côtes-d'Armor

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : les Côtes d'Armor ont des talents.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22/À SUIVRE ACTIONS DÉPARTEMENTALES ILS ONT DIT Cinderella Bernard, présidente du Groupe Communiste et Républicain « De la prévention à la prise en charge, jusqu’à la sortie du dispositif d’aide, une politique sociale se veut d’inscrire notre collectivité dans une logique d’accompagnement et de prévention des Costarmoricains à tous les âges de la vie. Elle associe la culture, le sport, l’éducation populaire, les collèges, l’insertion, l’emploi, la santé, la lutte contre l’isolement, la dépendance, le logement ». Christian Coail, président du Groupe Socialiste et Républicain « Nous faisons des propositions pour revivifier notre Département en utilisant les leviers écologiques – aujourd’hui indispensables dans nos politiques publiques – touristiques et sociaux avec, en outre, un investissement dans l’avenir de notre démocratie à travers un Conseil départemental des jeunes ». Mickaël Chevalier, président du Groupe du Centre et de la Droite républicaine « Ce qui vaut pour chacun dans sa vie personnelle, vaut également pour nos collectivités qui doivent régulièrement réinterroger leurs politiques pour les adapter aux attentes et aux besoins exprimés par nos concitoyens. Car l’essence même de l’action des collectivités, quel que soit le niveau territorial où elles agissent, est de toujours vouloir rendre meilleur le service public à nos concitoyens ». PHOTO THIERRY JEANDOT PHOTO THIERRY JEANDOT PHOTO THIERRY JEANDOT Les élus en session le 15 juillet La session d’ajustements budgétaires du 15 juillet a permis de dégager 21 M € supplémentaires à inscrire au budget 2019, grâce à une gestion cohérente et des recettes en hausse. « Par rapport au budget primitif 2019, on observe un excédent de 21 M € , dû principalement à l’augmentation des droits de mutation sur les transactions immobilières (DMTO) perçus par le Département (+ 7 M € ) et à la vente d’Armor Connectic à SFR (+ 4 M € ). Cela permet notamment de réduire le recours l’emprunt de 12,63 M € et d’inscrire 4,5 M € supplémentaires en faveur de notre politique de modernisation et d’entretien du réseau routier », indique Romain Boutron, vice-président chargé des finances. « Cette session sera marquée par la cohérence, la responsabilité et le respect des engagements tenus, déclare Alain Cadec, président du Département. Le maintien d’un haut niveau de DMTO nous permet, comme nous nous y étions engagés, de rehausser notre investissement pour les routes. Nous le faisons dans le cadre d’une bonne gestion, avec des recettes connues. La gestion prudentielle est un choix fort de notre majorité. Nous ne dépensons pas l’argent que nous n’avons pas, il s’agit de sincérité budgétaire ! ». 4,5 M € pour les routes S’agissant de la modernisation des politiques routières, « elle consiste à mieux répondre aux besoins des usagers, sécuriser juridiquement les activités des agents des routes et améliorer leurs Côtes d’Armor magazine - N°171/Septembre - Octobre 2019 21 millions supplémen Romain Boutron. PHOTO THIERRY JEANDOT « Il s’agit de sincérité budgétaire conditions de travail, explique Jean-Yves de Chaisemartin, vice-président chargé des Infrastructures. Elle a été élaborée dans un dialogue constant avec les agents des routes ». Il s’agit de la création d’un service d’intervention routière à même d’intervenir tout au long de l’année en cas d’incidents ou d’accidents, dégageant ainsi le service de viabilité hivernale, chargé du salage des routes en hiver, d’interventions perturbant ou interrompant ses missions. Il est à noter que 30 km de réseau supplémentaires seront traités en cas de neige ou de verglas, et que 200 000 € sont consacrés à l’achat de nouveaux matériels pour les agents des routes. Concernant les investissements dans la modernisation du réseau, l’enveloppe supplémentaire s’élève à 4,38 M €   : 3,50 M € pour le programme d’entretien des chaussées, notamment des chaussées inter-bourgs, intercommunales et interdépartementales, en plus de l’accompagnement des travaux communaux ; 200 000 € pour la RN164 ; 380 000 € pour la déviation de Caulnes ; et 345 000 € pour le pont Saint-Christophe à Lézardrieux et le pont Canada à Tréguier.
taires Lutter contre la désertification médicale Au chapitre social, outre 2 M € supplémentaires consacrés à la protection de l’enfance, on retiendra la mise en place d’une politique de lutte contre la désertification médicale. « 63 communes costarmoricaines souffrent d’un déficit de médecins généralistes, indique Sylvie Guignard, vice-présidente chargée des personnes âgées, soit 40% des communes bretonnes déficitaires. Le département n’est pas attractif pour les jeunes médecins, contrairement à l’Illeet-Vilaine ou le Finistère qui disposent de centres hospitaliers universitaires ». C’est pourquoi le Département a décidé de prendre le problème à bras-le-corps en créant un Comité départemental de la démographie médicale, s’appuyant sur le constat de l’Association des maires des Côtes d’Armor (AMF22), où siégeront les intercommunalités, l’AMF, la CPAM, l’Agence régionale de Santé, l’ordre des médecins, les hôpitaux et les facultés de médecine. « Chacun y apportera sa contribution, pour que nous soyons en mesure d’apporter des propositions concrètes en fin d’année », conclut la vice-présidente. ◀ Bernard Bossard PHOTO THIERRY JEANDOT PHOTO THIERRY JEANDOT Commission permanente du 8 juillet Au quotidien auprès des Costarmoricains Agriculture La Maison de l’Agriculture Biologique (Mab22) travaille au développement de la commercialisation et de la consommation bio pour une agriculture solidaire et porteuse de sens dans nos territoires. Son programme d’actions se décline en quatre axes  : sensibiliser le grand public à l’alimentation bio ; développer et structurer une filière locale durable ; manger bio en restauration collective ; porter une vigilance particulière relative aux règles régissant la filière. Le Département soutient ce programme à hauteur de 17 000 € . 17 000 € pour l’agriculture bio Culture Dans le cadre de sa politique volontariste en faveur de la culture, le Département alloue 82 000 € de subventions à 11 compagnies théâtrales. Il attribue en outre 155 800 € à des associations œuvrant à la présence artistique dans les territoires (festivals, cinémas associatifs, expositions, résidences artistiques…), 14 618 € à des structures de médiation culturelle et artistique (Schéma d’enseignement artistique du théâtre, classes à horaires aménagés), 14 000 € à des réseaux et opérateurs professionnels structurants et 2 000 € d’aide à des associations de valorisation et de promotion du patrimoine historique et contemporain. 11 compagnies théâtrales aidées Jeunesse La jeunesse constitue une priorité forte du Département, et un véritable atout qu’il accompagne par des actions volontaristes. Ainsi, le Conseil départemental attribue 136 500 € à la Ligue de l’Enseignement pour différentes actions et manifestations dont les dénominateurs communs sont l’apprentissage de la citoyenneté, l’ouverture sur le monde et À SUIVRE/23 ACTIONS DÉPARTEMENTALES la sensibilisation à la culture. Dans le même esprit, il alloue 61 000 € aux MJC de Quintin, Lamballe, Bégard, le Plateau (Saint-Brieuc), à la fédération départementale des MJC, au Cercle (Saint-Brieuc), à UnVsti (Saint-Brieuc) et à l’Association départementale Info Jeunesse. Enfin, le Département octroie 8 900 € à sept groupes de jeunes porteurs de projets encourageant la citoyenneté. 206 400 € pour l’éducation à la citoyenneté Sports Le Département apporte son soutien aux sportifs de haut niveau amateurs, valides ou handicapés. Dans ce cadre, il accompagne 12 clubs évoluant en national 1 (handi-basket, football, rink-hockey, badminton, échecs, hockey subaquatique, foot-fauteuil, billard, volley), six clubs évoluant en national 2 (basket, handi-basket, football, rink-hockey), 13 clubs évoluant en national 3 (handball, badminton, volley, football, hockey subaquatique, tennis de table, billard) et quatre équipes évoluant chez les jeunes (football, handball). Le montant total de ces subventions s’élève à 261 167 € . Soutien à 31 équipes de haut niveau amateur Éducation Alors qu’il consacre 55 M € en 2019 à ses 48 col lèges publics, le Département accompagne également, dans un souci d’équité entre les élèves costarmoricains, les 32 col lèges privés pour leur équipement et leurs personnels. Cette année ce sont ainsi 5,60 M € qui y sont consacrés, sur la base d’un forfait d’externat. Il a par ailleurs alloué une subvention de 5 800 € au collège Diwan de Plésidy pour son équipement informatique. Accompagner les collèges



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :