[22] Côtes d'Armor n°168 mar/avr 2019
[22] Côtes d'Armor n°168 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°168 de mar/avr 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côtes-d'Armor

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : efficace et proche des Costarmoricains.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
PHOTO THIERRY JEANDOT 22/À SUIVRE Côtes d’Armor magazine ACTIONS DÉPARTEMENTALES Aménagement du territoire Le Département investit pour vous ! 1 Collège Le Goffic Confiée aux architectes des agences DDL-Fauquert, l’opération de construction du collège Le Goffic de Lannion est entrée en phase de travaux l’été dernier, pour une livraison prévue en 2020. Coût de l’opération  : 15,5 M € 1 Maël- Carhaix Perros- Guirec LANNION Plouaret Belle-Isle-en-Terre Callac Bégard Rostrenen Tréguier GUINGAMP Gouarec 2 Bourbriac Lézardrieux Paimpol Pontrieux Lanvollon PONTIVY Déviation de Caulnes Plouha Châtelaudren Plouagat Ploufragan Quintin 5 Le projet de la déviation de Caulnes se poursuit par la finalisation de l’ouvrage SNCF et des rétablissements de communication. Le chantier global prévoit la réalisation d’une route de 5,6 km et de quatre ponts d’ici 2021. Coût de l’opération  : 15 M € Uzel Plérin SAINT-BRIEUC Langueux 3 Loudéac Plouguenast La Chèze Montcontour Lamballe Collinée Merdrignac 4 Matigon Plancoët Broons Viaduc de Dinan 5 SAINT-MALO Dinard Ploubalay Caulnes La Roche- Derrien Plœuc- L’Hermitage Mûrde-Bretagne Etablessur-Mer Plestinles-Grèves Saint-Nicolasdu-Pélem Corlay Jugonles-Lacs Pléneuf- Val-André Plélanle-Petit Saint-Méenle-Grand Châteauneufd'Ille-et-Vilaine Dinan 4 Travaux actuellement en cours sur le viaduc. Au programme, réfection de l’étanchéité des trottoirs, mise en place d’une bordure béton coulée au-dessus de la bordure actuelle, et mise en peinture béton des longrines supportant les garde-corps. Coût estimé de l’opération  : 360 000 € Evran PHOTO THIERRY JEANDOT Portes éclusières de Pontrieux 2 Démarrés en janvier, les travaux de réfection de la porte amont de l’écluse se sont achevés fin février. L’objectif était de résoudre les problèmes d’étanchéité liés à l’état d’usure des différentes parties de la porte. Coût de l’opération  : 659 400 € Collège d’Hillion 3 Démarrés en juin 2018, les travaux du nouveau collège d’Hillion, conçu par les architectes Colleu-Coquard-Charrier, se poursuivent. Livraison prévue à la rentrée scolaire 2020/2021. Coût de l’opération  : 15,5 M € PHOTO THIERRY JEANDOT PHOTO D.R. PHOTO THIERRY JEANDOT
PHOTO THIERRY JEANDOT N°168/Mars - Avril 2019 Portrait d’agent Guilaine Quéméner, maîtresse de maison Le Département, c’est avant tout des agents assurant des missions de service public auprès des Costarmoricains. Exemple avec le métier de maîtresse de maison en foyer éducatif. Guilaine Quéméner, en poste au foyer du Chêne à Quévert, témoigne de son quotidien, et de son rôle privilégié avec les jeunes. Le Foyer du Chêne, à Quévert, c’est une vraie maison, qui ressemble à s’y méprendre à toutes les maisons. « Un cocon, qui est là pour protéger les enfants et les mettre à l’abri », résume Guilaine Quéméner, 59, ans, maîtresse de maison dans cette structure depuis cinq ans. Ses fonctions se caractérisent par une grande polyvalence, et nécessitent avant tout un bon sens de l’organisation et de l’adaptation. Et pour cause, Guilaine est présente tous les jours, sans interruption, pour et auprès des dix jeunes, âgés de 4 à 18 ans, placés ici en urgence par décision de justice. « Mais souvent, ils y restent entre un an ou deux ans. Nous les remontons en quelque sorte, avant qu’ils soient placés en famille d’accueil ». De la commande des produits locaux au partage du déjeuner Sa journée type commence à 8 h 30 pour se terminer à 16 h 30. « Mes matinées sont consacrées à la préparation des repas du midi et du soir, que je confectionne pour 10 à 12 personnes en général, explique Guilaine, occupée en cuisine à épépiner des courges butternut. Ma mission est de les faire goûter à tout, nous mettons donc un soin particulier à l’élaboration des menus, prévus pour une semaine ». De l’élaboration des menus à la confection des repas, en passant par le passage des commandes auprès des producteurs locaux et leur réception, le tout dans le respect strict des normes de sécurité et de traçabilité, Guilaine gère avec soin chaque maillon de la chaîne. « Les repas sont des moments essentiels dans la vie des jeunes, leur donner un côté convivial est indispensable. Il arrive souvent qu’un jeune vienne voir ce que je prépare, ou se propose de m’aider. Nous nous adaptons, selon les cas ». Après le déjeuner, pris tous ensemble, jeunes, éducateurs, maîtresse de maison, « Un lien particulier avec les jeunes Au-delà de ses missions de gestion de l’intendance, Guilaine tient un rôle essentiel auprès des jeunes placés au foyer Le Chêne, leur assurant écoute et bonne humeur constantes. À SUIVRE/23 ACTIONS DÉPARTEMENTALES PHOTO THIERRY JEANDOT apprentis-stagiaires, Guilaine s’attaque à l’entretien de la maison. Son rôle ne s’arrête pas là. Présente, joyeuse, à l’écoute, Guilaine tient un rôleclé dans la maison « Les enfants ou les ados me racontent leurs histoires de cœur, des bouts de leur vie, ils s’attachent », reconnaît la maîtresse de maison. « Guilaine n’est pas éducatrice, alors les jeunes tissent un lien particulier avec elle », abonde Jérôme Feurgard, éducateur dans la même structure. Si son métier lui plaît beaucoup, il peut arriver que des situations dérapent, compte tenu des fragilités potentielles des jeunes. « Nous fermons tout, tout le temps, pour que les jeunes n’aient pas accès aux produits d’entretien, aux couteaux de cuisine... C’est une habitude. Je pense qu’il vaut mieux avoir un vécu avant de faire ce métier ». Un métier qu’elle a choisi, après avoir exercé beaucoup d’autres dans le social. Au-delà, il peut lui arriver d’accompagner un jeune au lycée ou pour s’acheter un vêtement... « Je suis un peu l’âme de la maison, j’essaie d’agrémenter le quotidien, par l’achat de plantes, d’une nouvelle couette... » Autant de petites choses qui lui confèrent un rôle précieux, qui a, un temps, amené un groupe d’enfants à l’appeler Mamie, après qu’elle soit devenue grand-mère. « Je m’adapte, c’est vraiment la clé ! », lance-t-elle avec une bonne humeur contagieuse. ◀ Stéphanie Prémel À voir Portrait de Guilaine Quéméner, + cotesdarmor.fr SUR ◀ Valérie Rumiano, Vice-présidente chargée de l’Enfance et de la Famille « Un rôle humain essentiel » « Les maîtresses de maison jouent un rôle humain essentiel auprès des enfants, bien au-delà de l’intendance et des strictes tâches ménagères. Elles sont un repère et apportent du réconfort. Cela mérite d’être souligné »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :