[22] Côtes d'Armor n°114 novembre 2012
[22] Côtes d'Armor n°114 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côtes-d'Armor

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : profession agriculteur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Le Guide Côtes d’Armor M A G A Z I N E Dañs Treger, 16 e édition à Plestin-les-Grèves Du 3 au 11 novembre, seizième rendez-vous à Plestin-les-Grèves des passionnés de culture bretonne. Au programme : Le 3, stage de chant et musique au collège. Vernissage de l’exposition de poupées costumées de Thérèse Bastard. Le 4, le duo trégorrois Suignard-Le Bars. Le 5, deux films au cinéma le Douron. Le 7, Les harpes celtiques en Trégor. Le 8, deux films sur l’Ile-Grande de Thierry Compain. Le 9, veillée trégorroise. Le 10, stage de danses et fest-noz à 20 h à la salle des fêtes. Le 11, salon du livre où Dastum montrera sa base d’archives sonores. Erik Berg Corps de Walk à Saint-Brieuc Quand La Passerelle et le Carré magique décident de faire connaître leurs spectacles, elles n’hésitent pas à échanger leur public. Ainsi, le 20 novembre, des abonnés de Lannion feront le déplacement jusqu’à Saint- Brieuc pour assister à Corps de Walk, un spectacle de la chorégraphe israélienne Sharon Eyal et de la compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine Carte blanche. Sharon Eyal allumera le feu avec son style chorégraphique unique. > 02 96 68 18 40 La Passerelle, Saint-Brieuc, 20 novembre à 20 h 30. Anjela Duval raconte Anjela Duval fait l’objet d’un récent ouvrage. Le Lannionnais Roger Laouénan revient sur l’écrivaine paysanne de Vieux-Marché avec un livre plus complet. On connaît les poèmes d’Anjela, qui reçut le prix Bretagne pour son œuvre, mais là, elle se livre davantage sur sa vie, une vie simple et pas toujours facile. Rappelons qu’elle a vécu de 1905 à 1981 et qu’une émission de télévision d’André Voisin sur les conteurs l’a propulsée sur le devant de la scène en 1971. Édition Yoran Embanner, 12 € > 02 96 35 13 85 yoran-embanner.com Guide > novembre Cinéma Exposition Théâtre Lecture Le Département accompagne ou soutient la majeure partie de ces manifestations Rubrique réalisée par Joëlle Robin. Contact > lemagazine@cg22.fr Photo Musique Pas Sages dans tout le département Les jeunes et la création artistique Depuis deux ans, la jeunesse est au cœur du projet d’Itinéraires bis, l’association culturelle départementale. Interroger le rapport des jeunes au monde et à leurs propres problématiques, participer à l’épanouissement des adolescents en favorisant des rencontres avec les artistes et leur travail, tels sont les objectifs de Pas Sages, du 24 novembre au 7 décembre. Outre les actions menées toute l’année, l’automne est l’occasion de temps forts. Le 24 novembre, au Quai des rêves à Lamballe, journée de réflexion (entrée libre) sur la création artistique et l’adolescence : comment susciter chez les adolescents une démarche de création ? Comment les y amener et dans quel but ? Suivent des spectacles sur le monde de l’adolescence et des rencontres avec les artistes : Jours Étranges, re - création de la chorégraphie de Dominique Bagouet par Catherine Legrand et Anne- Karine Lescop avec 11 adolescents rennais. Bang Bang pour Valérie avec les compagnies Verticale et Octavio, le 24 au Grand Pré à Langueux. La Trilogie de Franck avec la compagnie l’Entreprise ; trois pièces, La table du fond, Silence et Le Soir de François Cervantes qui s’interrogent sur le rôle de l’école, de l’enseignement, de la famille et de l’art dans la construction de l’hom - me. Les spectacles se dé - roulent au collège Gwer Halou de Callac, au lycée Jules-Verne de Guingamp, au collège De-Vinci à Saint-Brieuc et au lycée agricole de Caulnes. La photo de 6 e, par le Biblio théâtre, le 27 novembre à Plestinles-Grèves (An Dour Meur) et le 7 décembre au Palais des Congrès de Loudéac. itineraires-bis.org > 02 96 62 76 00 Spectacles Au Dourven à Trédrez-Locquémeau Dossier scolaire Exposition Avec la scène du Kreiz-Breizh Musique Sur de nouvelles pistes musicales Dossier scolaire, c’est le nom de l’exposition que propose la galerie du Dourven jus qu’au 7 no - vembre. Conçue par Andreas Bolm et Noëlle Pujol, elle se si tue à la croisée du cinéma et de l’installation. Elle fait suite à la résidence des deux artistes réalisateurs au lycée Félix- Le-Dantec de Lannion en janvier. Les archives du lycée et l’architecture des années 1970 de l’établissement scolaire constituent le décor et le récit de l’exposition. Les archives sont interprétées et transformées en une mise en scène fictionnelle jouée par trois personna - Andreas Bolm & Noëlle Pujol ges, deux filles et un garçon. Réalité et fiction, approche documentaire et représentation théâtrale se con - fondent dans l’exposition transformée en un espace d’expériences et d’aventures. Trédrez-Locquémeau > 02 96 35 21 42 galeriedudourven@itineraires -bis.org itineraires-bis.org D.R. La scène du Kreiz-Breizh, Le Plancher propose deux spectacles sur de nouvelles pistes musicales en Centre-Bretagne en lien avec la Fiselerie. Le 24 novembre à partir de 21 h à Glomel (salle du Lac), Les Triaboliques, trois pointures de la musique en Grande-Bretagne qui pas - sent du punk au blues sans oublier le rock et les mu - siques du monde. Justin Adams aux guitares, Lu Edmonds aux luths, saz et cümbüs et Ben Mendelson à la mandoline, au banjo et au bouzouki. Éclectisme sur le plan musical comme sur le choix des langues utilisées. Turbo sans visa, un spectacle où le chant traditionnel d’Érik Marchand s’installe sur un mix de DJ Wonderbraz sur fond d’images de Badgreen, pour faire le lien entre le traditionnel contemporain et les inventions sonores des nouveaux rituels. De 10 € à 12 € > 02 97 23 83 83 leplancher.com myspace.com/Les Triaboliques innacor.com/BOOKING/turbo
Spectacle Séverine Gouret de la compagnie Sévaécie Toujours dans l’écoute « Je me sens actuellement très attirée par le cadre extérieur ». C’est avec cet état d’esprit que la danseuse chorégraphe et plasticienne briochine Séverine Gouret va à la rencontre de son public, dans des parcs, dans les bois ou encore en bord de mer, comme en septembre sur la plage de Tresmeur à Trébeurden. Portrait d’une femme qui relie danse, arts plastiques et nature. Sévérine, dans un élément minéral épuré, l'estran. Le Guide > n°114 | novembre 2012 Un auteur, un livre C’est David Foenkinos qui nous fait découvrir ses romans, le 23 novembre à la bibliothèque du centre-ville de Saint-Brieuc. L’auteur, qui publie depuis 2001, a obtenu plusieurs prix, en 2001 le prix François-Mauriac, en 2004 le prix Roger-Nimier, en 2007 le prix Giono et le prix des Dunes en 2010... Il a aussi consacré un ouvrage à John Lennon, dont il est fan. Il a adapté au cinéma son roman La Délicatesse avec Audrey Tautou. Il a reçu le César de la meilleure adaptation pour ce film. Projection du film : le 22 novembre à 17 h 45, le 25 à 20 h 15 et le 26 à 14h. > 02 96 62 55 19 35 S éverine se retrouve bien dans le Land Art. Le festival de l’Estran en Trégor, manifestation éphémère par excellence, mettant en valeur l’environnement, lui a parfaitement convenu. Par sa proximité avec le public, avec les éléments naturels qui, à la fois, la portent et lui permettent de composer dans l’espace et avec l’espace. Son passage aux Beaux-Arts de Nantes où elle a étudié n’est pas étranger à sa recherche. « Aller vers les volumes en mouvement dans mes études plastiques m’a rapprochée de la danse que je pratique depuis l’âge de cinq ans ». Recherche aboutie ? Pas tout à fait, car un autre voyage, entre sensitif et spirituel, l’a aidée à déconstruire ses propres codes de la danse. « Chacun s’exprime et rayonne différemment. Je me suis donc laissée porter pour trouver mon mouvement. C’est comme si j’avais développé de grandes antennes me permettant une connexion singulière Une archiconscience du geste avec l’espace et l’environnement ». Un séjour de six mois en Inde lui a fait découvrir le bharata natyam, une danse sacrée, rythmée et sculpturale. Elle a alors définitivement pris conscience de la force du mouvement. À chaque lieu, une immersion nouvelle Séverine ne cherche ni l’exploit, ni la performance, au sens sportif, mais la précision du geste qui émane d’une archi-conscience et favorise le lien à l’espace. Elle n’a pas choisi une discipline mais cherche à être la plus sincère, la plus authentique possible. « Je crée mon propre univers, sans concession ». Elle court les galeries car si ses affinités vont vers la danse, elles sont davantage tournées vers les plasticiens dont elle se nourrit du travail. Elle a notamment dansé « avec et autour » des grosses « Graines » en bois d’Irène Le Goaster. Marcel Gouret La chorégraphe a enseigné la danse à Saint-Brieuc, intervient auprès de scolaires et dans les écoles de Beaux-Arts. Danseuse interprète pour la troupe de théâtre Ak entrepôt, elle apporte aussi un regard extérieur à la compagnie Gazibul pour la chorégraphie et la mise en scène de son prochain spectacle. Elle aide Gilles Rousseau, performer vidéaste, dans un travail de manipulation d’écrans vidéo. Elle se produit en solo ou avec d’autres danseuses comme Céline Mansour et Agathe Bosch. « Dans les prochains temps, j’aimerais réunir les danseurs, chorégraphes et performers qui ont une approche du mouvement en extérieur, expérimenter davantage le rapport entre sculpture et danse et bien sûr faire tourner deux de mes spectacles, Graines d’Ici et L’arbre en émoi ». Et si le mouvement est son moteur, elle n’oublie pas de multiplier les rencontres et de parcourir la nature, temps nécessaires à la maturation de ses projets. Caroline Ablain Platon à Saint-Brieuc La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc, accueille régulièrement des artistes en résidence de création. Pour cette saison, c’est la metteuse en scène Christine Letailleur et son équipe qui ont travaillé à une œuvre de Platon Le banquet ou l’éloge de l’amour, avec Julie Duchaussoy. Le spectacle est présenté les 8 et 9 novembre. Cette création s’inscrit dans le cadre du festival Mettre en scène proposé par le TNB de Rennes auquel La Passerelle s’associe cette année. > 02 96 68 18 40 Les projets de Dastum Le 3 novembre, on commencera l’aprèsmidi à Saint-Nicolas-du-Pélem par une table ronde sur les orientations de l’association Dastum pour les décennies à venir et on terminera le soir à Lanrivain par des concerts et un fest-noz. Toute la famille sera là avec entre autres, Les Chantous d’Loudia, Érik Marchand, Les Frères Cornic, Les Frères Morvan… À partir de 14h, salle Ti ar Pélem à Saint-Nicolas-du-Pélem à partir de 18h, concert à l’église de Lanrivain et fest-noz vraz à la salle polyvalente de Lanrivain.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :