[21] Côte-d'Or magazine n°202 juillet 2020
[21] Côte-d'Or magazine n°202 juillet 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°202 de juillet 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : plan de soutien solidarités côte-d'or.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
LE DOSSIER ÉVADEZ-VOUS EN CÔTE-D’OR ! DE NOUVEAUX ITINÉRAIRES GOURMANDS EN CÔTE-D’OR Dans le cadre de la marque “Savoir-Faire 100 % Côte-d’Or” et du projet de mise en lumière des grands itinéraires de Côte-d’Or associant la gastronomie côte-d’orienne et ses produits, de nouvelles virées gourmandes vont être créées, dès cet été, sur l’application Balades en Bourgogne-La Côte-d’Or J’adore. Faire découvrir des itinéraires alliant la découverte du patrimoine à celle des papilles tout en mettant en valeur les jolies routes, telle est l’ambition du projet piloté par Côte-d’Or Tourisme qui se projette dans de nouvelles balades pleines de gourmandises. 20 CÔTE-D’OR LE MAG’ 202 JUILLET 2020 FAIRE LE PLEIN DE MIEL, FROMAGES, FOIE GRAS... SUR LA ROUTE DES VACANCES Et si vous profitiez de la Route des vacances pour faire le plein de produits gourmands ? C’est ce que vous propose Côte-d’Or Tourisme dans son itinéraire gourmand empruntant la Nationale 6 (ex-RN6 en Côted’Or). Tout au long de cette route, vous retrouverez les produits “phare” du Morvan : de la viande (charolais, charcuterie, aigolette - viande de bœuf fumée et marinée au miel et épices-, ovins, volailles, porc plein air, escargots) mais aussi du miel, du lait de jument, des fromages - tomme du Morvan -, confitures… Sur votre route, vous rencontrerez aussi les producteurs et produits de la ferme Côte-d’Or labellisés Morvan Terroirs, tels Jean-Louis Seguin, producteur de miel à Missery et Mireille Blanc à Rouvray, mais aussi les fromages de brebis de la Bergerie de Conrieux à Saulieu, et la viande d’agneau à La Coperie près de Brazey-en-Morvan. Du côté de Mairey, près de Mont-Saint-Jean, vous goûterez au foie gras de Pascal Laprée. Et, une vingtaine de kilomètres plus loin, lors d’une halte à Arnay-le-Duc, vous apprécierez les nombreuses spécialités locales : du jambon persillé à la pâtisserie d’Arnay, en passant par les noisettes (petites douceurs à base de pâte d’amande à l’ancienne qui enferme des noisettes légèrement grillées et cuites au four), le biscuit Bourgogne (sorte de boudoir parfumé à la verveine), et les allumettes arnétoises (biscuit sec aux amandes et noisettes brutes. La glace royale qui le recouvre lui donne son nom d’allumettes)... Et puis vous vous laisserez tenter par les fromages de la Ferme du Colombier à Saint- Prix-lès-Arnay. Tout au sud de votre trajet gourmand, les vins seront également au rendez-vous parmi lesquels les bourgognes Hautes-Côtes de Beaune, ceux de La Rochepot, les Saint-Aubin, les Puligny-Montrachet et les Chassagne-Montrachet. © Rozenn KREBEL
COUP DE PROJECTEUR SUR 3 PRODUITS EMBLÉMATIQUES DU PATRIMOINE GOURMAND DE LA CÔTE-D’OR LE CASSIS Saviez-vous que les bourgeons de cassis étaient utilisés dans la composition de prestigieux parfums, comme Chanel N°5 ? Plus connu comme un fruit de table, le cassis se décline dans la crème de cassis, qui se différencie de la liqueur de cassis par son taux de sucre plus élevé (250g/l contre 100 g/l) ou encore dans le kir, association de crème de cassis et de vin blanc aligoté. Cette recette fut attribuée au chanoine Kir, député maire de Dijon de 1945 à 1967, qui avait l’habitude d’offrir cet apéritif à tous ses visiteurs. La production de fruits rouges (cassis, framboises, myrtilles, mûres, groseilles, cerises) est très développée en Côte-d’Or et nombreuses sont chaque année les médailles glanées au Concours général agricole du Salon de l’agriculture par les liqueurs, confitures, jus de fruits et autres nectars concoctés avec ces petits fruits. LES ESCARGOTS Leur consommation remonterait aux origines de l’humanité, comme l’atteste la présence de coquilles dans des grottes d’habitat préhistorique. L’escargot était un mets populaire chez les Romains qui le consommait frit. Considéré comme “impur” au Moyen Âge par l’Église, sa consommation tend à disparaître et est réservée aux périodes de disette. Depuis 1979, en France, il bénéficie d’une protection spéciale : son ramassage est interdit durant la période de reproduction, du 1er avril au 30 juin. LE PAIN D’ÉPICES Défini comme “un pain de santé” par le chef Bernard Loiseau, le pain d’épices daterait de l’antiquité. Mais sa recette contemporaine est apparue en Chine sous le nom de Mi-Kong au X e siècle. Le gâteau, appelé “boichet” au Moyen Âge, aurait été introduit en Bourgogne par la duchesse Marguerite de Flandres lors de son mariage avec Philippe le Hardi. C’est avec Bonaventure Pellerin, “vendeur de pain d’épices et cabaretier” à Dijon, que l’on voit apparaître le mot “pain d’épices” en 1702. Renommé pour sa finesse, le biscuit au miel trouve bien vite un public de gourmands et on comptera jusqu’à 12 fabriques en Côte-d’Or ! Un circuit à la rencontre des 10 produits gourmands emblématiques de la Côte-d’Or En 2021, de petites boucles, comme la Route du cassis, par exemple, pour découvrir les hautes-côtes, viendront enrichir l’offre de virées gourmandes en Côte-d’Or, terre généreuse qui a tant à offrir au niveau gustatif. Outre le tracé, les textes descriptifs et les audios, chaque balade de l’appli Balades en Bourgogne-La Côte-d’Or J’adore comporte déjà un onglet “déguster” recensant les producteurs locaux et les restaurants à proximité. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :