[21] Côte-d'Or magazine n°197 jan/fév 2020
[21] Côte-d'Or magazine n°197 jan/fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de jan/fév 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : côte-d'or, le département est à vos côtés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
LE DOSSIER LA CÔTE-D’OR ET DIJON MÉTROPOLE LE DÉPARTEMENT EST À VOS CÔTÉS ! Le Service social de premier accueil est chargé de l’accueil, l’information, l’aide dans les démarches administratives, les interventions sociales ponctuelles et les réorientations vers les institutions compétentes. Le transfert représente 884 000 € . La Prévention spécialisée vise à prévenir la marginalisation et à faciliter l’insertion des jeunes et des familles résidant dans certains quartiers concernés par la politique de la ville. Le transfert représente 440 000 € versés à Dijon métropole. Il est effectif depuis le 1er janvier 2020. C’est maintenant à la métropole de définir le niveau de service qu’elle entend apporter aux usagers. Le Fonds de solidarité pour le logement regroupe l’ensemble des aides financières pour l’accès ou le maintien dans un logement, ainsi que les mesures d’accompagnement social, individuelles ou collectives, liées au logement. Le transfert représente 1,4 M € . Le Fonds d’aide aux jeunes est une aide financière pour soutenir l’insertion sociale et professionnelle des jeunes de 18 à 25 ans qui rencontrent des difficultés. Le transfert représente 173 500 € . 22 CÔTE-D’OR LE MAG’197 JANVIER-FÉVRIER 2020 LE FONDS DE SOLIDARITÉ POUR LE LOGEMENT EST TRANSFÉRÉ À DIJON MÉTROPOLE ACTION SOCIALE QUELLES COMPÉTENCES SONT TRANSFÉRÉES ? L’Information, le conseil, l’orientation des personnes âgées non dépendantes et la mise en œuvre d’une partie des politiques de prévention de la perte d’autonomie. Le transfert représente 12 000 € . L’élaboration et la mise en œuvre du Programme métropolitain d’insertion. L’adoption, l’adaptation et la mise en œuvre du Programme Départemental d’Insertion (PDI) reste de compétence départementale, tout comme la compétence insertion et l’accompagnement des bénéficiaires du RSA ; le futur programme métropolitain d’insertion tiendra compte de ces compétences maintenues au Département. À noter Sauf pour la prévention spécialisée et le tourisme, le transfert sera progressif. Une période transitoire est prévue du 1er janvier au 1er juin 2020. Au même titre que pour le fonctionnement des routes, une convention détermine les conditions de mises à disposition des services en attendant que Dijon métropole soit en mesure d’exercer cette compétence, avant le 1er juin.
LE TRANSFERT DE COMPÉTENCES CÔTÉ PRATIQUE Métropole LE TRANSFERT DE COMPÉTENCES À TRAVERS QUELQUES EXEMPLES… Véronique, 43 ans, à Talant, rencontre des difficultés avec son fils de 15 ans qui est en échec scolaire. Les services départementaux vont les accompagner, et mobiliser, le cas échéant, l’appui de partenaires comme l’Adosphère, la maison des adolescents et de leurs parents. Jean, 30 ans, à Dijon, père de famille, a perdu son emploi et se retrouve sans ressource. Il a besoin d’aide dans ses démarches. Il se rend dans le service social de premier accueil mis en place par la métropole qui évalue sa situation. S’il est éligible au Revenu de Solidarité Active (RSA), la métropole l’orientera vers les services départementaux. Denis, 50 ans, dispose de faibles revenus et recherche un logement à Longvic. La métropole sera désormais son interlocuteur pour l’accompagner dans l’accès à un logement et pour lui faire bénéficier d’une aide financière via le Fonds de solidarité pour le logement. Estelle, 26 ans, bénéficiaire du RSA, recherche une formation pour se donner plus de chance d’accéder à un emploi près de Chevigny-Saint-Sauveur. Elle sera accompagnée par le Département dans ses démarches. Si votre demande concerne l’une des compétences départementales suivantes  : Protection Maternelle et Infantile (PMI), aide à la parentalité, prévention et protection de l’enfance, accompagnement des familles et personnes en difficulté, insertion sociale et socio-professionnelle, conseil et aide aux personnes en perte d’autonomie, âgées ou handicapées, le Département reste l’interlocuteur privilégié. Pour les compétences transférées, c’est désormais à la métropole qu’il faudra s’adresser. Retrouvez toute l’info sur cotedor.fr LE DÉCRYPTAGE Marie, 34, future maman, est enceinte de son premier enfant et elle recherche des conseils pour accueillir au mieux son enfant. La Protection Maternelle Infantile, service du Département, pourra la conseiller et lui proposer un accompagnement adapté (suivi médical pendant la grossesse, informations pour les futurs parents, soutien...). Guillaume, 19 ans, a un projet professionnel, mais il rencontre des difficultés (financières, de mobilité, d’achat d’équipements spécifiques...) pour le réaliser. Après évaluation de sa situation, la métropole pourra lui apporter une aide financière au titre du Fonds d’aide aux jeunes. Marguerite, 85 ans, vit à domicile, dans le quartier de la Fontaine d’Ouche, à Dijon. Elle rencontre de plus en plus de difficultés pour faire sa toilette et s’habiller seule. Elle pourra faire une demande de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) auprès des services départementaux, pour concevoir un plan d’aides adapté à ses besoins et financer l’intervention d’une aide à domicile. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :