[21] Côte-d'Or magazine n°196 décembre 2019
[21] Côte-d'Or magazine n°196 décembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°196 de décembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2020, 100 millions d'euros investis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
L’ACTUALITÉ PROTECTION DE L’ENFANCE ASSISTANT FAMILIAL  : POURQUOI PAS VOUS ? Vous êtes à l’écoute, disponible, tolérant et bienveillant ? Devenez assistant familial ! Ce professionnel accueille chez lui des mineurs séparés de leur famille et confiés au service de l’Aide Sociale à l’Enfance du Département. Le nombre de candidats au métier d’assistant familial est aujourd’hui très insuffisant pour compenser les départs en retraite. « Le besoin se fait plus particulièrement sentir dans la métropole dijonnaise et à l’Est du département », précise Myriam Fritz-Legendre, responsable de la cellule Accueil du Jeune Enfant. Les qualités nécessaires pour devenir assistant familial ? « Avoir une sensibilité pour l’éducation, le social, le soin, l’engagement citoyen... Il s’agit en effet de construire un projet éducatif en équipe pluridisciplinaire, afin de permettre à des enfants au parcours personnel difficile de retrouver un équilibre. L’assistant familial doit procurer à l’enfant ou à l’adolescent, séparé de sa famille, des conditions de vie lui permettant de poursuivre son bon développement physique, psychique, affectif et sa socialisation ». Le Département délivre l’agrément pour devenir assistant familial au vu des conditions d’accueil garantissant la santé, la sécurité et l’épanouissement des mineurs confiés. La loi de juillet 2005 a créé un statut 14 CÔTE-D’OR LE MAG’196 DÉCEMBRE 2019 spécifique pour les assistants familiaux et une obligation de formation préparatoire préalable à l’accueil de l’enfant, puis une formation complémentaire dans les trois ans qui suivent le premier accueil. Cette formation de 300h, financée par l’employeur (secteur public ou associatif), contribue à la professionnalisation de l’assistant familial et peut déboucher sur le Diplôme d’État d’Assistant Familial (DEAF). Tout au long de sa carrière, le professionnel bénéficie d’un accompagnement spécifique et de formations. LE SAVIEZ-VOUS ? Pour accueillir les jeunes dans de meilleures conditions, il existe des possibilités pour les assistants familiaux d’obtenir un logement plus grand dans le cadre d’un partenariat avec les bailleurs sociaux. L’enfant accueilli vit au quotidien sous le toit de l’assistant familial donc le choix de ce métier engage toute la famille. « TÉMOIGNAGES Corinne PETITOT, assistante familiale à Saint-Seine-l’Abbaye « Cela fait 23 ans que j’exerce ce métier. C’est un enrichissement personnel incroyable de voir le jeune évoluer, l’accompagner vers l’autonomie et lui donner les outils pour devenir un adulte responsable. Accueillir un enfant chez soi, c’est prendre un engagement vis-à-vis de lui  : lui offrir un cadre sécure dans un environnement calme, serein et bienveillant, lui inculquer des valeurs de respect, d’écoute et de confiance pour qu’il continue son chemin de vie sans nous. C’est aussi un défi familial puisqu’il faut favoriser l’intégration de l’enfant dans sa propre famille. J’ai tissé des liens indéfectibles avec certains jeunes, pour qui je suis « la maman de cœur ». Bien sûr, il y a parfois des situations difficiles à gérer mais nous sommes bien épaulés par une équipe pluridisciplinaire, ce qui nous permet de prendre du recul quand cela devient vraiment compliqué. Si je dois faire le bilan, ce métier m’apporte beaucoup plus de joie que de tracas. » Jérôme MORENO, 26 ans, accueilli pendant 18 ans chez Corinne Petitot « Je suis arrivé chez Corinne à l’âge de 2 ans et demi. Elle a toujours été là pour moi, elle m’a éduqué, écouté, accompagné, avec patience, tolérance et bienveillance. » Retrouvez ces témoignages en vidéo sur cotedor.fr Protection Maternelle et Infantile - Cellule Agrément des Assistants Familiaux - 03 80 63 64 35
LE DÉCRYPTAGE Le budget primitif 2020 a été voté en session plénière par les élus du Conseil Départemental le 16 décembre dernier. Il peut être ajusté par des décisions modificatives en cours d’année et complété par un budget supplémentaire. SOLIDARITÉS HUMAINES 285,7 M € Handicap  : 76,7 M € Service aux personnes âgées  : 76,3 M € Enfance et famille  : 69,3 M € Insertion  : 61,4 M € Logement  : 2 M € SERVICE AUX PUBLICS 214,4 M € Le budget Départemental 2020 Services techniques, Espaces Solidarités, fonctionnement, gestion financière 614 M € pour 2020 0% d’augmentation du taux départemental de fiscalité Le budget est consultable sur cotedor.fr SOLIDARITÉS TERRITORIALES 113,9 M € Routes et mobilité  : 30,7 M € Collèges  : 26,2 M € Développement des territoires  : 19,3 M € SDIS  : 17,4 M € Culture, jeunesse et sport  : 10 M € Agriculture et environnement  : 5,8 M € Tourisme et économie  : 3,5 M € Aménagement numérique  : 1 M € (+ 24 M € fibre optique) INVESTISSEMENT 100 M € LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :