[21] Côte-d'Or magazine n°191 juin 2019
[21] Côte-d'Or magazine n°191 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°191 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : elle arrive en Côte-d'Or.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
LE DOSSIER PACTE DE SOLIDARITÉ CÔTE-D’OR PLAN PAUVRETÉ ENSEMBLE ON EST PLUS FORT c’est le taux de pauvreté 14%, national. Enfants, jeunes, familles monoparentales, bénéficiaires du RSA, personnes privées de logement… sont les plus touchés. Mais il existe une nouvelle forme de pauvreté qui touche aussi les personnes âgées, les étudiants et même ceux qui travaillent. Face à ce constat accablant, l’État a annoncé, en septembre 2018, le lancement d’un plan de prévention et de lutte contre la pauvreté. Adapter, moderniser mais surtout faire en sorte que les enfants pauvres d’aujourd’hui ne soient pas les adultes pauvres de demain et permettre une sortie de la pauvreté par le travail, telles sont les ambitions fortes de ce plan. Echelon le plus pertinent et le plus légitime au regard de son expertise, de ses compétences et des publics visés par les politiques qu’il mène au quotidien, le Département va mettre en œuvre la déclinaison locale du plan pauvreté en partenariat avec l’État. Une convention 18 CÔTE-D’OR LE MAG’191 JUIN 2019 sera donc signée, pour trois ans, entre l’État et les Départements volontaires autour d’actions et d’objectifs précis de résultats. La Côte-d’Or a bien sûr répondu présente et proposé à l’État un Pacte de solidarité Côte-d’Or. Ce pacte complètera et renforcera les politiques que le Département met en œuvre chaque jour au service des Côted’Oriens et notamment des plus fragiles. Il interviendra non pas sur l’ensemble des politiques Départementales, mais là où l’exclusion, la pauvreté et le risque de pauvreté sont les plus prégnants et les réponses encore insuffisantes. La prévention et l’investissement social sont au cœur de la démarche. Ils sont aussi au premier plan des politiques de solidarités que conduit le Département. « J’ai fixé trois enjeux à ce pacte qui nous lie à l’État  : l’accès et le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA, l’accompagnement des jeunes en difficulté vers l’autonomie, et le renforcement de l’accompagnement transversal et de proximité que nous garantissons à chaque Côte-d’Orien. Il s’agit de placer la personne au cœur de la démarche, en construisant avec elle un parcours individualisé ». François SAUVADET, Président du Département de la Côte-d’Or ACCUEIL SOLIDARITÉS CÔTE-D’OR DE CHÂTILLON-SUR-SEINE
TROIS ENJEUX POUR LA CÔTE-D’OR Adapter le plan pauvreté à la Côte-d’Or se traduit par la mise en évidence de trois grands enjeux mobilisant les politiques publiques conduites par l’État et le Département  : prévention et protection de l’enfance, éducation, insertion professionnelle, santé, handicap, formation, sport, culture  : Soutenir les jeunes. Repérer et accompagner vers l’autonomie les 16 à 25 ans à risque, dont ceux confiés au Département dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Accompagner les bénéficiaires des minima sociaux, notamment du RSA. Améliorer l’accès à l’insertion sociale et professionnelle par la mise en place d’un parcours personnalisé d’insertion conduisant à l’autonomie et l’accès à l’emploi, puis assurer la pérennité dans l’emploi. Être aux côtés de tous les publics cibles. Conforter l’accompagnement global transversal en proximité et tout point du territoire  : démarches de référent de parcours associant les personnes accompagnées. LES PARTENAIRES LOCAUX Les engagements seront définis conjointement par l’État et le Département. L’ensemble des partenaires et opérateurs seront mobilisés pour partager et décliner ces engagements  : Pôle emploi, CAF, MSA, autres collectivités locales (communes et établissements publics de coopération intercommunale, Région), partenaires associatifs et acteurs économiques. « Le renforcement de l’accompagnement global de la personne et la poursuite de l’insertion par l’activité économique sont des vecteurs d’émancipation sociale ». CHANTIER D’INSERTION DE LA SDAT-ASCO À L’ÉTANG ROUGE À SEURRE ÉTAT, DÉPARTEMENT, UN ENGAGEMENT RÉCIPROQUE La convention que signera fin juin le Président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or avec l’État, après approbation de l’Assemblée Départementale, déclinera les engagements réciproques concertés relevant de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Issus d’un travail partagé avec les services locaux de l’État depuis fin 2018, ils se traduiront par des actions assorties d’objectifs mesurables et d’indicateurs de résultats, permettant des réponses nouvelles pour les Côte-d’Oriens et des interventions mieux articulées des acteurs en cohérence avec leurs champs de compétences respectifs. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :