[21] Côte-d'Or magazine n°190 mai 2019
[21] Côte-d'Or magazine n°190 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°190 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : protéger la nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
LE DOSSIER PROTÉGER LA NATURE FAUNE, FLORE, PAYSAGES LA RICHESSE INESTIMABLE DE LA CÔTE-D’OR La Côte-d’Or bénéficie d’un environnement naturel remarquable qu’il est indispensable de préserver ! À travers la labellisation d’Espaces Naturels Sensibles (ENS), le Département s’emploie, aux côtés d’associations et des collectivités, à protéger les sites qui présentent un patrimoine collectif reconnu pour ses qualités écologiques, paysagères et ses aménités environnementales qu’il est nécessaire de conserver et de transmettre. L’une des raisons premières de classer une zone naturelle en Espace Naturel Sensible est sa fragilité et la nécessité de la protéger. Les sites retenus par le Département peuvent être des mares, des étangs, des rivières et leurs abords, des milieux humides, des forêts, des landes, des prairies, des pelouses sèches, des grottes, des rochers, des éboulis, des falaises, sans oublier les espaces qui présentent une fonction paysagère remarquable et/ou menacée. 18 CÔTE-D’OR LE MAG’190 MAI 2019 Afin de valoriser leurs richesses naturelles, les ENS labellisés sont ouverts au public, lorsqu’ils ne sont pas trop fragiles. Des aménagements sont ainsi réalisés sur les sites, en veillant toujours à respecter l’équilibre des milieux naturels. DÉJÀ 7 ENS EN CÔTE-D’OR Certains sont en accès libre, d’autres trop fragiles sont accessibles lors de visites guidées. Tous montrent une richesse animale, végétale ou des milieux de vie exceptionnelle  : Pelouses et marais tufeux à Saint-Germain-le-Rocheux Marais de la Rosière à Mirebeau-sur-Bèze Étang de Marcenay Pelouses et combes de la vallée de l’Ouche à Talant et Plombières-lès-Dijon Prairies et forêts inondables du Val de Saône à Poncey-lès-Athée et Lamarche-sur-Saône Bois de Montfée à Semezanges et Ternant Zone humide du Breuil à Bussy-le-Grand « L’ÉTANG DE MARCENAY Dominique GIRARD Vice-président du Conseil Départemental en charge de l’Eau, de la Forêt, du Développement durable et de la Biodiversité « Parmi les Espaces Naturels Sensibles que le Département protège, il y a l’étang de Marcenay. C’est l’une des plus grandes roselières de Côte-d’Or qui permet la nidification du Blongios nain ou de la Roussserole turdoïde, des oiseaux rares et menacés. Le site accueille aussi une surface importante d’herbiers aquatiques d’intérêt européen et des marais alcalins, qui hébergent notamment l’Orchis incarnat, une espèce menacée de disparition ».
PRÉSERVER LES ZONES HUMIDES ET RESTAURER LES MARES La préservation des zones humides est l’un des principaux enjeux identifiés dans le diagnostic du schéma départemental des espaces naturels sensibles et de la biodiversité. 5 des 7 Espaces Naturels Sensibles (ENS) se situent en zone humide, ce sont des prairies, étangs, ripisylves, marais, mares… ayant chacune leurs spécificités. Le Département intervient notamment sur la restauration des mares, qui jouent un rôle important en termes de biodiversité et de fonctionnalité. Après avoir aidé deux communes à restaurer et à valoriser ce petit patrimoine historique et naturel, c’est maintenant sur des projets de plus grande ampleur qu’il se positionne. Des projets menés, notamment en collaboration avec le parc naturel régional du Morvan, ont ainsi permis à ce jour la restauration de 69 mares sur le canton d’Arnay-le-Duc. NOUVELLES ACTIONS DU SCHÉMA Le Département souhaite financer les diagnostics et les suivis des mares dans le cadre du programme Réseau Mares de Bourgogne. MARTIN-PÊCHEUR (ESPÈCE PROTÉGÉE) Didier Umhauer LES INVENTAIRES POUR UNE PROTECTION DE LA NATURE EFFICACE La connaissance naturaliste est l’un des piliers de la protection de la biodiversité car elle renforce la capacité à agir de manière adaptée. Or, cette connaissance des espèces et des territoires s’acquiert grâce à des campagnes d’inventaires. Le nouveau schéma départemental des espaces naturels sensibles et de la biodiversité invite à poursuivre ces inventaires pour compléter et réactualiser les données connues du territoire. Ils permettront de suivre l’évolution de milieux, d’espèces ou groupes d’espèces remarquables par leur rôle écologique ou leur patrimonialité. L’un des enjeux du nouveau schéma sera également de favoriser la centralisation et le partage entre partenaires de ces inventaires. NOUVELLES ACTIONS DU SCHÉMA Créer un répertoire informatisé des études Travailler sur les bio-indicateurs ou espèces parapluies afin de mieux comprendre l’évolution du patrimoine naturel et d’évaluer les effets de l’action départementale Financer des programmes de recherche sur certaines espèces LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :