[21] Côte-d'Or magazine n°189 avril 2019
[21] Côte-d'Or magazine n°189 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°189 de avril 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'agriculture 2.1.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
LE DOSSIER L’AGRICULTURE 2.1 DES TERRES... ET DES EXPLOITATIONS QUI S’ADAPTENT En Côte-d’Or, la diminution du nombre d’exploitations s’est effectuée à un rythme moins élevé entre 2010 et 2015, qu’entre 2000 et 2010. Le recul reste marqué pour les petites exploitations. Ce sont la plaine de Saône et l’Auxois-Morvan qui ont perdu le plus d’exploitations ces 15 dernières années. Dans l’avenir, l’agriculture périurbaine, proche des bassins de vie et d’emploi, pourrait se développer sous l’effet de la montée en puissance de l’attrait du grand public pour les produits « de proximité » et des politiques volontaristes menées par le Département, qui les encourage, par exemple, en les mettant au menu des restaurants collectifs. SE DIVERSIFIER POUR SURVIVRE Quatre productions prédominent en Côted’Or  : céréales et grandes cultures, viticulture, polyculture-polyélevage et bovins viande. Les agriculteurs cherchent de plus en plus à diversifier leurs activités en se tournant vers la transformation, la commercialisation de produits issus de l’exploitation ou l’accueil à la ferme. La vente directe, qui répond à la demande croissante des consommateurs, et la transformation concernent davantage les petites exploitations, pour les activités de maraîchage, de viticulture et d’horticulture. Le tourisme à la ferme est quant à lui plus répandu au sein des exploitations spécialisées en ovins, caprins et en arboriculture. 22 CÔTE-D’OR LE MAG’189 AVRIL 2019 Des installations hors cadre familial en hausse en Côte-d’Or 2009  : 17,5% 2012  : 21% 2015  : 23% 2016  : 29% À 15 MINUTES DE DIJON, LA FERME D’ÉTAULES MAGASIN DE VENTE DIRECTE La transmission familiale s’essouffle... Si les chefs d’exploitations étaient enfants d’agriculteurs en 1970 à 90%, ils n’étaient plus que 75% en 2004. LES GRANDES EXPLOITATIONS SE STRUCTURENT L’agrandissement des exploitations s’accompagne du développement des formes sociétaires, qui concernent aujourd’hui 7 exploitations sur 10 parmi les grandes exploitations  : GAEC, EARL, SA, SARL... Créer une société permet de regrouper des moyens matériels, financiers et humains. Dans les petites exploitations, le statut individuel reste majoritaire et 6 exploitants sur 10 y sont propriétaires de leurs terres.
L’agriculture en Côte-d’Or LES FEMMES ET LES HOMMES LES EXPLOITATIONS 10 284 actifs permanents dont 6 338 exploitants et 3 946 autres actifs permanents majoritairement salariés 22% des chefs d’exploitation sont des femmes LE TERRITOIRE Surface agricole utile 469 000 ha, dont  : 312 175 ha de terres arables, c’est-à-dire une terre pouvant être labourée ou cultivée 331 342 ha de forêts La Côte-d’Or compte 469 000 ha de surface agricole utile. Si les prairies ont doublé leur surface en un siècle et les forêts augmenté d’un tiers, les vignes ont, elles, vu leur surface divisée par 5. Aujourd’hui ce sont les forêts et les terres labourables qui dominent le territoire. 10 019 ha de vignes 66,8% de la surface  : Pinot noir 24,9% de la surface  : Chardonnay 6,5% de la surface  : Aligoté 0,6%  : autres cépages Autres 144 420 ha de surface toujours enherbée, y compris hors exploitations agricoles 79 977 ha, autres territoires Évolution du nombre des exploitations 1970  : 13 359 2000  : 6 193 2016  : 4 713 Le poids économique de l’agriculture en Côte-d’Or, c’est 10% du PIB, 1 461,9 millions d’euros Source  : Agreste BFC - Mémento de la statistique agricole - déc.2018 LE DÉCRYPTAGE Taille moyenne des exploitations Côte-d’Or  : 121 ha Moyenne régionale  : 119 ha Moyenne nationale  : 86 ha Répartition des exploitations moyennes et grandes selon leurs productions 2%  : bovins lait 34%  : grandes cultures 1%  : bovins mixtes 29%  : vignes 28%  : polyculture-élevage 2%  : hors sol 4%  : autres Le bio 440 exploitations ont des surfaces en bio ou en conversion, soit 26 785 ha LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :