[21] Côte-d'Or magazine n°188H mars 2019
[21] Côte-d'Or magazine n°188H mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°188H de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : rendez-vous au salon des seniors.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
LA RÉTROSPECTIVE 18 JANVIER LES VŒUX DU SDIS 21 La caserne de Chevigny-Saint-Sauveur a accueilli, le 18 janvier dernier, les vœux du SDIS 21 (service départemental d’incendie et de secours), en présence de son nouveau Président par délégation, Hubert Poullot. François Sauvadet, Président du Département, a tenu à rendre hommage au dévouement et au courage des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires qui portent secours aux Côted’Oriens, parfois au péril de leur propre vie. Il a rappelé le soutien du Conseil Départemental au SDIS avec une contribution qui a été multipliée par quatre depuis 2001, atteignant aujourd’hui 17,247 M € . Enfin, François Sauvadet a annoncé que l’investissement dans les casernes se poursuivrait et qu’aucun des 43 centres d’incendie et de secours ne fermerait. 4 CÔTE-D’OR LE MAG’MARS 2019 15 FÉVRIER LES GENDARMES RENDENT HOMMAGE À LEURS MORTS Présidée par le général de division Thierry Cailloz, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et le groupement de gendarmerie départementale de la Côte-d’Or, la cérémonie d’hommage aux morts de la gendarmerie nationale s’est déroulée le 15 février dernier à la caserne Deflandre à Dijon, en présence notamment de François Sauvadet, Président du Département, qui a réaffirmé son soutien aux forces de l’ordre. L’événement a rassemblé de nombreux amis de la gendarmerie, familles et porte-drapeaux pour ce moment de recueillement.
MAISON DE SANTÉ SEMUR-EN-AUXOIS CONSOLIDE SON OFFRE DE SOINS Le 19 février dernier à Semur-en-Auxois, la première pierre de la Maison de santé pluridisciplinaire a été posée. Facteur d’attractivité du territoire, le projet est destiné à abriter 29 professionnels de santé. À travers le contrat « Cap 100% Côte-d’Or » signé avec la commune d’appui de Semuren-Auxois, le Département va investir 500 000 € (sur les 2 477 257 € HT du coût total de l’opération) dans le projet de Maison de santé pluridisciplinaire (MSP), destinée à assurer les besoins médicaux de la population. Bien que disposant d’un centre hospitalier performant, Semur-en-Auxois est, paradoxalement, sous-dotée en professionnels de santé de premier recours. Le projet, réalisé en complémentarité de l’offre de soins du centre hospitalier, favorisera une prise en charge coordonnée des patients. La population aura accès, sur un même site, à des médecins généralistes, des orthophonistes, une sage-femme, des infirmières, une podologue, un orthésiste, une podo-orthésiste, des dentistes, une psychologue, une orthoptiste, un audioprothésiste, une psychomotricienne… Cette Maison de santé constitue ainsi la garantie d’une offre de soins de proximité et de qualité. Le futur bâtiment, organisé autour d’un patio central, regroupera des salles de consultation adaptées aux spécialités des praticiens, un espace dédié à l’accueil et à l’administration, des cellules pour la kinésithérapie, une salle de repos et une salle de réunion ainsi que les locaux techniques obligatoires. DRIVE FERMIER LA FERME À PORTÉE DE CLIC ! L’ACTUALITÉ Le printemps est arrivé, la nature s’éveille et vous avez des envies de produits sains, frais et locaux. Mais vous n’avez pas le temps d’aller faire le marché… ? Alors rendez-vous sur le site drive-fermier.com pour acheter directement auprès des producteurs locaux de Côte-d’Or des produits fermiers de qualité et de saison. drive-fermier.com PERRIGNY-LÈS-DIJON 1 500 M DE HAIES BOCAGÈRES Des haies viennent d’être plantées par l’entreprise Naudet Espaces Verts sur le site Départemental à Perrignylès-Dijon, actuellement en conversion en agriculture biologique (maraîchage). Ces haies servent à protéger les cultures des vents dominants et à améliorer la biodiversité du site, en particulier avec la possibilité d’héberger des espèces dites « d’auxiliaires des cultures » régulant naturellement les parasites et ravageurs. Les essences choisies sont locales et mellifères. À maturité, la haie se répartira en trois strates  : arbres de haut jet (20-30m), petits arbres (10-15m) et arbrissaux (3-5m). LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :