[21] Côte-d'Or magazine n°188 jan/fév 2019
[21] Côte-d'Or magazine n°188 jan/fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°188 de jan/fév 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2019, volontaire et solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
LE DOSSIER BUDGET 2019 VOLONTAIRE ET SOLIDAIRE LES SOLIDARITÉS HUMAINES PARCE QUE CHAQUE CÔTE-D’ORIEN COMPTE ! Avec l’humain au cœur de ses compétences légales et de ses politiques, le Département affirme sa place de chef de file des solidarités humaines. Il consacre près de 284 M € aux plus fragiles, près de la moitié de son budget total. En Côte-d’Or, comme ailleurs, le Département doit faire face au vieillissement de la population, à l’augmentation des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA), à l’afflux des Mineurs Non Accompagnés fuyant un pays en guerre ou la persécution... Depuis les différentes crises (économiques, humanitaires, sociétales), ses dépenses sociales augmentent de façon continue. Au-delà des Allocations Individuelles de Solidarité (AIS) qu’il verse, le Département accompagne les publics au plus près de leurs besoins. Il instaure aussi de multiples partenariats avec des acteurs du champ social et va ainsi renégocier les Contrats Pluriannuels d’Objectifs et de Moyens (CPOM) le liant aux opérateurs intervenant dans le secteur de l’enfance (voir ci-contre), du handicap et des personnes âgées. 18 CÔTE-D’OR LE MAG’188 JANVIER-FÉVRIER 2019 « Christine BARBIER Directrice générale adjointe du pôle Solidarités « En Côte-d’Or, tout en maîtrisant nos dépenses sociales, nous maintenons notre qualité de service en direction des plus fragiles, en tous points du département et à tout âge de leur vie. Notre force vive, ce sont les agents du Département, qui, sur les territoires urbains et ruraux, mettent en œuvre au quotidien nos politiques de solidarité. En 2019, la prévention sera l’un de nos axes forts  : accompagnement à la parentalité, santé du jeune enfant, prévention du risque social, anticipation du vieillissement... Je veux aussi souligner la qualité du travail qui est mené avec nos partenaires, notamment associatifs, via des projets pour l’accompagnement de nos publics. Ce travail est précieux et nécessaire ».
MIEUX TRAVAILLER AVEC LES PARTENAIRES Afin d’intervenir encore plus efficacement au service de l’enfance, le Département a conclu des Contrats Pluriannuels d’Objectifs et de Moyens (CPOM) avec l’Acodège, l’Association Beaunoise de Protection de l’Enfance (ABPE) et les PEP du Centre de la Bourgogne-Franche-Comté. Il s’agit d’ajuster les dispositifs aux besoins, de construire des réponses innovantes et sécurisées dans un contexte financier contraint. Une plus grande mutualisation des moyens et des compétences est également recherchée dans l’accompagnement à l’autonomie des jeunes, la formation des professionnels, la prise en compte du handicap dans la protection de l’enfance... Budget 2019  : 28 M € pour ces trois contrats DES ACTIONS LOCALES POUR UNE INSERTION DURABLE En novembre 2018, la Côte-d’Or compte 10 375 bénéficiaires du RSA pour lesquels, en 2019, les efforts seront tournés vers le retour à l’emploi. Des Pactes Locaux d’Insertion (PLI), portés par les Agences Solidarités Côte-d’Or, en lien avec les élus et partenaires, traduisent la volonté du Département de répondre au plus près des besoins réels des publics par des solutions adaptées à leur environnement de proximité. Budget 2019  : 1,94 M € pour des actions d’insertion par l’économie et d’accompagnement social AIDES À DOMICILE, BAISSE DU RESTE À CHARGE Via l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) versée à 6 037 allocataires (août 2018), le Département favorise le maintien à domicile des personnes âgées qui souhaitent rester chez elles malgré la dépendance. En Côte-d’Or, l’APA sert majoritairement à financer les heures d’intervention des 26 Services d’aide à domicile (SAAD) qui accompagnent les personnes âgées dans tous les actes de leur vie quotidienne (toilette, habillage, lever, coucher, repas...). Depuis septembre 2017, le Département a revalorisé de 1,50 € le tarif horaire de l’intervention à domicile (de 17,59 € à 19,09 € ). En 2019, une nouvelle augmentation de 0,50 € sera appliquée le 1er septembre. Un geste fort qui permet de diminuer le reste à charge pour les personnes âgées. Budget 2019  : 76,5 M € pour la prise en charge des personnes âgées les plus dépendantes, dont 19,15 M € pour l’APA à domicile Le saviezvous ? Dans le cadre de la loi relative à l’Adaptation de la Société au Vieillissement, c’est désormais le Président du Conseil Départemental qui agrée et contrôle les services d’aide à domicile de la Côte-d’Or. En cas de dysfonctionnement grave de ceux-ci, des sanctions peuvent être engagées. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :