[21] Côte-d'Or magazine n°187 décembre 2018
[21] Côte-d'Or magazine n°187 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°187 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (210 x 260) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : la fibre optique, une réalité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
LE DOSSIER LA FIBRE OPTIQUE UNE RÉALITÉ LA FIBRE ? OUI, MAIS COMMENT ! Déployer la fibre optique sur un territoire est un processus très complexe qui requiert plusieurs étapes. À terme la fibre optique remplacera l’actuel réseau téléphonique. Un travail de longue haleine. La première étape est celle du recensement des boîtes aux lettres, c’est-à-dire du nombre de foyers. C’est une étape majeure qui permet de dimensionner le réseau à construire. Mais cette étape est parfois soumise à des aléas dans son avancement, par exemple lorsque des foyers sont situés dans des rues qui n’ont pas de nom ou de numéro. La commune doit dès lors délibérer afin de dénommer la rue concernée. En Côted’Or, cette étape est très avancée. La deuxième étape consiste, sur la base du recensement, à élaborer l’architecture du réseau optique départemental. Car, pour déployer la fibre optique, de la même façon qu’existaient des centraux téléphoniques pour accéder à la téléphonie, il faut construire des centraux optiques, puis des artères optiques. 20 CÔTE-D’OR LE MAG’187 DÉCEMBRE 2018 Enfin, la dernière étape consiste à distribuer les lignes optiques dans les habitations. Là encore, de nombreuses autorisations doivent être obtenues pour accéder aux copropriétés, aux infrastructures diverses… Vous l’aurez compris, la fibre optique, c’est l’avenir mais son déploiement est un excercice réglementé et coûteux. LES 1 RES PRISES OPTIQUES LIVRÉES ! Le déploiement de la fibre est au cœur des préoccupations de tous les Départements et de nombreux opérateurs. Aussi, il existe une forte tension mondiale d’approvisionnement qui peut freiner l’avancée des travaux. Néanmoins, en Côte-d’Or, les 1 res prises optiques ont d’ores et déjà été livrées à l’exploitant du réseau. Le raccordement optique final (pose d’une prise optique chez l’habitant) intervient après que l’abonné ait choisi et contacté son Fournisseur d’Accès à Internet (FAI).
DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE DES PROFESSIONNELS TOUT AUSSI CONNECTÉS « « Le Département est maître d’ouvrage du Réseau d’Initiative Publique (RIP) FTTH, c’est à dire qu’il finance la construction du réseau dont il est le propriétaire. Pour le déployer, il a fait appel au même maître d’œuvre que les Départements de la Saône-et-Loire et du Jura dans le cadre d’un groupement de commandes  : Orange qui est notamment chargée de réaliser les études préliminaires aux travaux que je dois valider. Eiffage MS2R, SOBECA Résonance et Sogetrel – SNCTP ont été retenues pour la phase opérationnelle de déploiement du réseau en Côte-d’Or que le Département contrôle et réceptionne. Une fois les travaux terminés, il faut exploiter et commercialiser le réseau auprès des fournisseurs d’accès à Internet. C’est la vocation de la Société Publique Locale (SPL) Bourgogne Franche-Comté Numérique, qui regroupe 5 Départements dont la Côte-d’Or, qui le sous-traite à BFC Fibre, une filiale d’Orange ». « Frédéric POURNIN Chef de projet FTTH à la Mission Aménagement Numérique du Département de la Côte-d’Or Pierre BADINA Directeur des opérations territoriales Est du groupe SOGETREL « Sogetrel emploie 4 500 personnes sur la France. Il a été choisi par le Département pour déployer la fibre sur le Montbardois. Nous construisons des réseaux de communication depuis 32 ans et sommes un des leaders français du télécom. En Côte-d’Or, nous réalisons les travaux sur la base du plan fourni par le maître d’œuvre, Orange. Après avoir vérifié la qualité de l’existant, on définit les endroits où réaliser du génie civil pour passer nos câbles, avant de tirer la fibre jusqu’aux points de branchement. Il faut aussi poser les fourreaux, les armoires, les boîtiers... L’aménagement numérique d’un territoire crée de l’emploi. Sogetrel a recruté 1000 personnes en 2018 et fait appel à de nombreux sous-traitants. Les entreprises locales peuvent se développer parce qu’elles sont mieux connectées ! Aujourd’hui, pour être attractif, un territoire doit offrir aux entreprises et aux habitants un bon débit Internet, sinon les gens partent... ». L’INFO EN + Accompagner les Côte-d’Oriens dans l’usage des outils numériques, c’est essentiel ! Avec l’ouverture d’espaces dédiés au numérique sur le territoire, le Département apporte une réponse concrète. En 2018, il a financé l’ouverture de 5 espaces qui s’ajoutent aux 15 existants. Trois niveaux de service sont proposés  : la mise à disposition d’ordinateurs avec accès à Internet, l’organisation d’ateliers et pour répondre aux difficultés liées à la dématérialisation des démarches des services publics, la mise en place d’accompagnement individuel par un professionnel. C’est un véritable réseau qui se dessine en Côte-d’Or sous l’impulsion du Département  : les centres d’Is-sur- Tille et Saint-Seine-l’Abbaye sont déjà ouverts, ceux de Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges ainsi qu’un espace mobile accueilleront leurs premiers visiteurs avant la fin de l’année. Retrouvez la cartographie des Espaces numériques en Côte-d’Or sur cotedor.fr 20 espaces dédiés au numérique en Côte-d’Or fin 2018 ESPACE NUMÉRIQUE À IS-SUR-TILLE LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :