[21] Côte-d'Or magazine n°141 mai 2014
[21] Côte-d'Or magazine n°141 mai 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°141 de mai 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (220 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : fiscalité départementale... 0 % d'augmentation des impôts en 2014.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
ÉDITO TRIBUNES LIBRES Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du Directeur de la publication. GROUPE INITIATIVES CÔTE-D’OR UMP - UDI - Divers Une réforme ruralicide pour rien La défaite historique de la gauche aux élections municipales exigeait de la part du Président de la République une modification profonde de la politique menée depuis 2012. Le moins que nous puissions dire est que le discours de politique générale de M. Manuel Valls, le nouveau Premier Ministre ne nous a pas surpris, il nous a consterné. Lui qui affirmait en 2013, en tant que ministre de l’Intérieur « On n’améliore pas l’efficacité des politiques publiques en éloignant les citoyens des décisions. Le département est un échelon de proximité essentiel, un échelon républicain par excellence. A ce titre, il conserve toute sa pertinence. » a, lors de ce discours, annoncé de manière extrêmement brutale et unilatérale la suppression des Conseils Départementaux dès 2021. Passons sur le fait qu’une telle suppression ne relève pas de seuls effets d’annonce mais d’une révision constitutionnelle qui suppose un recours au referendum ou au vote du Parlement, Assemblée Nationale et Sénat, réunis en congrès. Plus encore, nous ne comprenons pas pourquoi le Gouvernement a consacré tant d’énergie à vouloir réformer les Conseils Généraux, à instaurer un binôme, que l’on annonçait comme une réforme fondatrice d’une nouvelle ère pour les départements. Avec, à la clé, un redécoupage qui permettait, soi-disant, de les inscrire dans la durée et qui s’est surtout révélé ruralicide. Tant d’efforts et de moyens déployés pour finalement annoncer qu’ils vont disparaître dans les six ans ! Même le Président socialiste de l’Association des Départements de France, M. Claudy Lebreton, s’est dit « abasourdi, groggy, sonné » par cette annonce. C’est pour cette raison que nous exigeons en premier lieu l’abandon de la réforme territoriale adoptée à la hussarde. Nous réclamons également que se mette en place un véritable dialogue avec l’Etat, lequel doit également respecter ses engagements financiers à l’égard des collectivités.• Joël Abbey (Pontailler-sur-Saône)• Charles Barrière (Is-sur-Tille)• Emmanuel Bichot (Nolay)• Hubert Brigand (Châtillon-sur-Seine)• Emmanuelle Coint (Seurre)• François-Xavier Dugourd (Dijon VI)• Martine Eap-Dupin (Précy-sous-Thil)• Marc Frot (Baigneux-les-Juifs)• Dominique Girard (Auxonne)• Alain Houpert (Grancey-le-Château)• Henri Julien (Aignay-le-Duc)• Anne-Catherine Loisier (Saulieu)• Catherine Louis (Saint-Seine-l’Abbaye)• Georges Morin (Montigny-sur-Aube)• Gilbert Menut (Fontaine-lès-Dijon)• Marc Patriat (Semur-en-Auxois)• Jean-Pierre Rebourgeon (Beaune Sud)• Ludovic Rochette (Dijon I)• François Sauvadet (Vitteaux)• Denis Thomas (Beaune Nord)• Laurent Thomas (Mirebeau-sur-Bèze)• Nicolas Urbano (Fontaine-Française)• Claude Vinot (Recey-sur-Ource)• Michel Bachelard (Dijon II)• Noël Bernard (Genlis)• Yves Courtot (Pouilly-en-Auxois)• Jean Esmonin (Chenôve)• Roger Ganée (Saint-Jean-de-Losne)• Pierre Gobbo (Arnay-le-Duc)• Robert Grimpret (Montbard)• Gérard Leguay (Selongey)• Céline Maglica (Dijon V)• Alain Millot (Dijon VII)• Patrick Molinoz (Venarey-Les Laumes)• Gabriel Moulin (Bligny-sur-Ouche)• Jean-Paul Noret (Laignes)• Jean-Yves Pian (Dijon VIII)• Pierre Poillot (Liernais)• Roland Ponsaâ (Dijon IV)• Colette Popard (Dijon III)• Pierre-Alexandre Privolt (Nuits-Saint-Georges)• Jean-Claude Robert (Gevrey-Chambertin)• Paul Robinat (Sombernon) www.forcesdeprogres.net. GROUPE DES FORCES DE PROGRÈS Socialiste, Radical et Divers gauche Fiscalité : qui taxe le plus en Bourgogne ? La dernière session du Conseil général, le 11 avril 2014, ne comportait que 8 rapports contre plusieurs dizaines d’ordinaire. Cette sécheresse, toute symbolique et très volontaire, fait suite aux successives modifications de l’organisation des travaux des élus, la dernière en date transférant à la commission permanente toute légitimité pour décider de tout sauf de la fiscalité et du budget. La fixation du taux d'imposition 2014 de la taxe foncière sur les propriétés bâties fut d’ailleurs le premier et principal point de débat de cette session. Tout en dénonçant hypocritement la politique fiscale menée par le gouvernement, la majorité UMP-UDI a décidé de maintenir le taux de cette taxe pour 2014 en Côte-d'Or. Mais qui a oublié que ce maintien intervient après une hausse exceptionnellement forte de + 12% en 2013 ? Sur les 4 dernières années, la seule part départementale de cette taxe a connu une hausse globale de + 25% ! Ce n’est donc pas parce qu’on retient son dernier coup, juste avant un renouvellement électoral, que les précédents coups n’ont pas laissé de traces. Est-cela "ramener la Côte-d’Or dans la moyenne régionale des taux" ? Pour comparer ce qui est comparable, c'est-à-dire le montant réel payé par les contribuables, le produit fiscal par habitant en Côte-d’Or est largement le premier et le plus élevé des 4 départements bourguignons ! Pour 2014, le produit fiscal attendu par habitant se monte à 249,60 € en Côte-d'Or, loin devant nos voisins : 233 € dans la Nièvre, 203 € dans l'Yonne et en Saône-et-Loire. Pour notre part, nous avons donc décidé de nous abstenir. La majorité départementale continue de dépenser sans compter dans des opérations très contestables, de communication notamment ! Et elle serait mieux inspirée de réviser ses priorités, plutôt que de passer son énergie et son temps à se placer en victime… 30 Côte-d’Or magazine
PRATIQUE LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL CET ÉTÉ, PLONGEZ EN EAUX CLAIRES ! 53 bis, rue de la Préfecture B.P. 1601 21035 Dijon Cedex 03 80 63 66 00 INFOROUTE Retrouvez toute l’info des routes de Côte-d’Or sur www.cotedor.fr rubrique/Vos services pratiques TRANSCO Lignes et horaires de circulation des cars en période hivernale, transports scolaires, boutique e-transco sur www.cotedor.fr rubrique/Vos services pratiques CÔTE-D’OR MAGAZINE à lire aussi en ligne sur cotedor.fr avec vidéo et plus de photos www.cotedor.fr Pour garder le fil de l'actu et recevoir la newsletter abonnez-vous sur www.cotedor.fr Parmi les nombreux services que compte le Laboratoire Départemental, on trouve le service d’analyse des eaux qui assure entre autres la surveillance des eaux thermales et des eaux de loisir. Une vingtaine de personnes dont un pharmacien biologiste, un ingénieur, 13 techniciens et 3 préleveurs d’eau traque les contaminations bactériennes, les micro polluants organiques et minéraux et étudie les paramètres physicochimiques dans les piscines publiques ou privées et les lieux de baignade (lacs et étangs). A l’approche de la belle saison, n’hésitez pas à faire appel à eux pour faire vérifier vos points d’eau. En savoir + 03 80 63 67 70 www.laboratoire.cotedor.fr Côte-d’Or magazine Votre magazine mensuel d’info départementale Directeur de la publication : Sébastien Vallet Direction éditoriale : Direction Communication 03 80 63 30 05 Rédacteur en chef : Olivier Méliand Coordination : Frédérique Coudeyrat-Vidoni Photos (sauf mentions) : Philippe Gillet Réalisation : Idéepole Impression : Imprimerie Imaye Graphic certifiée ISO 9001 et ISO 14001 Tirage : 250 500 exemplaires Dépôt légal : Mai 2014 Courriel : cotedor-magazine@cg21.fr LE DON DE SANG, UN DON DE VIE Partenaire de l’EFS, le Conseil Général joue un rôle en faveur du don de sang, notamment en interne avec des collectes régulières auprès de ses salariés. Le sac à sapin : L’EFS, qu’est-ce que c’est ? Avec ses 153 sites de collecte et ses 40 000 collectes mobiles, l’Etablissement Français du Sang est présent partout en France depuis sa création en 2000. Il est le 1er fournisseur de produits de thérapie cellulaire et tissulaire aux établissements de soin. Aucun traitement ni médicament ne pouvant encore se substituer aux produits sanguins, la transfusion sanguine est vitale en cas de situation d’urgence ou de besoins chroniques. Vous avez entre 18 et 70 ans ? Donnez votre sang ! 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour couvrir les besoins des malades. Généreux et solidaire, le don de sang ne demande qu’une trentaine de minutes et sauve des vies. Autant de raisons pour se mobiliser ! L’EFS a besoin de vous en Côte-d’Or ! Prochaines collectes : Dijon : 19/05, salle Fromageot - 10/06, Palais des Sports - 26/06, Maison de quartier à Fontaine d’Ouche - 27/06, Salle Devosge Montbard : 26/05, Maison des Jeunes et de la Culture Beaune : 31/05, Centre Social Blanches Fleurs > En savoir + sur www.dondusang.net, rubrique « Où donner ? » - 03 80 70 60 00 N°141 Mai 2014 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :