[21] Côte-d'Or magazine n°127 décembre 2012
[21] Côte-d'Or magazine n°127 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°127 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (220 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : circulation hivernale, vigilance maximale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
POINT SUR LA CÔTE-D’OR VOTE SON BUDGET 2013 : 547,5 MILLIONS D’EUROS* Le Conseil Général vient de voter son budget 2013 (à lire dès à présent sur www.cotedor.fr). Malgré le contexte économique et les incertitudes financières actuelles, le Président du Conseil Général a souhaité maintenir le vote de ce budget en fin d’année, afin d’en livrer les grandes orientations et de garantir les engagements du Département. Entretien avec François Sauvadet… * Hors gestion active de la dette Quel est le contexte financier pour le Conseil Général ? François Sauvadet. L’élaboration de ce budget s’est inscrite dans un contexte économique et financier très difficile. Notre pays vient de perdre son triple A. Le risque de récession n’est pas exclu par de nombreux économistes. Cette situation a des conséquences, d’abord sur l’emploi mais aussi sur les finances de notre collectivité et je ne vous cache pas mes inquiétudes, vu les orientations du Gouvernement. Sur nos recettes : nous avons connu une chute des droits de mutation, liées aux transactions immobilières, et les perspectives 2013 ne sont pas bonnes ! L’évolution de la Cotisation à la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE), directement liée à l’activité économique, a perdu de sa dynamique et on nous annonce une baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement de 2,25 milliards d’euros sur les deux prochaines années. A cela s’ajoute, une hausse des contributions qui pèsent sur les collectivités locales et la hausse du taux de TVA intermédiaire de 7 à 10%, importante puisque les collectivités ne récupèrent pas la TVA. La situation devient donc compliquée pour agir ? F. S. Côté dépenses, la crise économique là encore n’est pas sans conséquences. Et il nous faut assumer nos compétences tant en matière de versement des prestations sociales que de prévention du risque social. La situation risque donc d’être très tendue en 2013. Surtout si le Gouvernement continue de « charger la barque ». Je pense notamment au surcoût des transports liés aux rythmes scolaires. Je ne comprends pas non plus pourquoi le Gouvernement reporte de deux ans la loi sur le financement de la dépendance qui nous permettrait de faire face au vieillissement et à la perte d’autonomie de nos concitoyens. Dans ce contexte, le Conseil Général pourrait laisser filer la dépense et constater le déséquilibre comme d’autres l’ont fait. Nous avons au contraire fait le choix de la responsabilité à l’égard des Côte-d’Oriens qui comptent sur nous pour assumer nos missions. 6 Côte-d’Or magazine I N°127 I Décembre 2012
POINT SUR 70 M € CONSACRÉS À L’INVESTISSEMENT EN 2013, DONT : Quelles orientations se dégagent alors du budget 2013 ? F. S. Le premier pilier de notre action, confié par la loi, c’est la solidarité. Le Conseil Général assumera donc encore ses responsabilités avec en fil directeur la justice et l’équité, pour que les accompagnements aillent bien à ceux qui en ont le plus besoin. Le deuxième pilier de notre action, c’est la solidarité territoriale. Depuis 2008, nous avons subventionné près de 467 millions d’euros d’investissements. Ces subventions ont cofinancé plusieurs milliards d’euros de travaux sur la LINO, le tramway, le Muséoparc Alésia, la LGV…, le tout au bénéfice de l’économie locale. J’assume le choix du Conseil Général d’avoir adopté, depuis 2008, des budgets contra-cycliques, quand d’autres départements rognaient leurs investissements. Nous avons poursuivi notre politique de grands travaux. Oui, nous avons emprunté pour financer ces investissements. Oui, l’encours de la dette a augmenté. Mais quand nous empruntons, c’est pour construire aujourd’hui notre avenir. S’il est vrai que le chômage a augmenté dans notre département, notre taux de chômage (8,1%) reste bien inférieur au taux national (10,2%) et demeure le plus bas de Bourgogne. Nos investissements ont été utiles à l’emploi, utiles à l’aménagement du territoire, utiles aux communes et aux Côte-d’Oriens. Cette orientation, nous la poursuivrons donc en 2013. La situation que nous traversons nous oblige à faire preuve d’esprit de responsabilité et à faire « En 2013, 70 millions d’euros seront consacrés à l’investissement des choix. En 2013, 70 millions d’euros seront consacrés à l’investissement. Les engagements pris pour les collèges, pour l’éducation et pour les infrastructures routières seront tenus. Les contrats AmbitionS Côte-d’Or seront financés de manière prioritaire parce qu’à nos yeux, l’aménagement du territoire demeure une mission essentielle en temps de crise pour soutenir l’investissement et l’emploi. Enfin, nous investirons encore pour l’avenir avec le lancement du chantier d’Aménagement Numérique des Territoires. Internet à très haut débit pour tous, c’est la Côte-d’Or de demain qui se dessine aujourd’hui. Parallèlement, nous allons poursuivre notre maîtrise des dépenses de fonctionnement. Une recherche d’efficience que nous allons continuer de demander aussi à nos partenaires et que nous nous appliquerons encore à nous-mêmes. Je veux saluer ici l’engagement des agents du Conseil Général. Je sais leur implication à la fois dans la mise en œuvre et dans l’évaluation de nos politiques publiques. Nous devons être en permanence à l’écoute de nos compatriotes et l’enquête cotedor2.1 les invite à s’exprimer sur ces politiques. Interview à lire en intégralité sur www.cotedor.fr Vous, le Conseil Général... et la Côte-d’Or de demain Votre opinion compte ! Exprimez-vous sur www.cotedor.fr 29,1 M € pour les routes VH, entretien, aménagement, grands travaux dont : • contournement de Mirebeau (24,5 M € au total)• rocade de Beaune (14,4 M € sur les 27,5 M € de chantier)• LINO (37,8 M € sur les 151 M € de chantier) 17,5 M € pour les collèges Équipement, entretien, grand chantiers dont : • collège de Brochon (14,5M € au total)• collège de Brazey-en-Plaine (2,7 M € au total)• collège de Saulieu (3,9 M € au total) 2 M € pour l’Aménagement Numérique du Territoire 43.4 M € investis sur la phase 1 : 2013-2016 1,2 M € pour les établissements pour personnes âgées sur les 72,6 M € consacrés aux personnes âgées (APA et établissements) Côte-d’Or magazine I N°127 I Décembre 2012 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :