[21] Côte-d'Or magazine n°127 décembre 2012
[21] Côte-d'Or magazine n°127 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°127 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (220 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : circulation hivernale, vigilance maximale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
RETOUR SUR LE PRIX CHRISTIAN MYON 2012 Le Prix Christian Myon a été remis le 26 octobre à 8 collectivités territoriales et établissements scolaires de Côte-d'Or pour leurs actions de prévention, de sensibilisation et de communication en matière de sécurité routière. La Côte-d'Or est plutôt un bon élève : les routes du département se classent parmi les plus sûres de France. Le nombre de tués a été divisé par trois entre 2000 et 2010. Toutefois, chaque mort est un mort de trop. Sur 100 accidents, 6,8 sont mortels. Et une large proportion d'accidents graves est due au comportement des usagers de la route. Il est de la responsabilité de chacun que cela change ! Avec ses actions de prévention et de sensibilisation à la sécurité routière, le Prix Christian Myon en tête, le Conseil Général entend bien participer à cette prise de conscience collective. MAIRIE DE BRESSEY-SUR-TILLE Aménagement d’infrastructures et sensibilisation Patrick Moreau, maire de la commune : « Des aménagements pour maîtriser l’espace et organiser les déplacements des enfants ont été réalisés aux abords de l’école avec notamment la création d’une impasse pour y accéder ainsi qu’à la cantine-garderie, limitant la circulation, et la création d’un aménagement matérialisé interdisant le stationnement au plus près de l’école. De plus, tous les déplacements d’enfants sont accompagnés... Cette opération est appuyée par une action de sensibilisation sur le changement des habitudes du « Tout voiture » des Bresseylliens pour se rendre à l’école, et par la création d’une voirie piétonnière, action visant à faciliter, encourager et favoriser les déplacements piétonniers interquartiers. » COLLÈGE JEAN LACAILLE À BLIGNY-SUR-OUCHE Organisation d'une Semaine dédiée au vélo avec actions de prévention des risques Pourquoi un projet tourné vers le vélo ? « 80% des collégiens pratiquent le vélo, que ce soit pour leurs loisirs ou leurs déplacements, explique Béatrice Bernard, la principale. Le collège propose aussi un cycle VTT dans le cadre de ses activités sportives. Pourtant, les élèves ne s'équipent pas assez : selon un questionnaire que nous leur avons soumis, seuls 18% portent un gilet rétroréfléchissant et 24% un casque. C'est trop peu ! D'où l'idée de créer une campagne de sensibilisation pour les inciter à adopter un comportement plus responsable ». Un film, qui sera diffusé dans toutes les écoles primaires du canton, a notamment été réalisé par Rose Marrilliet et Anne-Sophie Bernard, élèves de 6e. « Nous l'avons souhaité informatif et ludique, expliquent les demoiselles. Nous espérons qu'il évitera des accidents à l'avenir ! ». Elles envisagent également de créer un atelier pour customiser les gilets fluorescents, que la plupart des élèves boudent pour des raisons esthétiques... Enfin, avec la dotation du Prix Christian Myon, le collège souhaite équiper tous les collégiens de casques et gilets de sécurité. MAIRIE DE LABERGEMENT- LÈS-AUXONNE Aménagement d’infrastructures et sensibilisation COLLÈGE LE PARC À DIJON Une plaquette de sensibilisation des élèves Michel Durney, Principal du collège évoque la genèse du projet : » Une élève de 6 e se rend au collège, traverse le boulevard… elle est gravement accidentée. Ses camarades, bouleversés, s’engagent avec deux professeurs à sensibiliser tous leurs camarades aux risques encourus. Ils entreprennent, dans le cadre du concours Christian Myon, la création d’une plaquette de prévention. Largement distribuée, elle suscite intérêt et réflexions. Une demande de modification de la temporisation des feux du boulevard est prise en compte. Désormais, aux heures d’entrée et de sortie, 22 secondes sont programmées pour sa traversée. Activée manuellement en journée, elle permet de faire traverser les groupes d’élèves se rendant au gymnase… dans le respect des règles de sécurité. » Michel Bourdon, maire de Labergement-lès-Auxonne : « Nous avons reçu de nombreuses plaintes de personnes âgées et parents d’élèves constatant les risques routiers liés à la traversée du village par les véhicules et poids lourds. Nous avons donc décidé d’aménagements obligeant à réduire la vitesse (passages surélevés), la création d’une zone 30, une signalisation réétudiée, la mise en place de radars pédagogiques... et pour sensibiliser aux risques : une mise à jour des connaissances du code de la route des anciens et une initiation pour les plus jeunes. La dotation obtenue dans le cadre du concoursC. Myon nous permettra de continuer nos actions en matière de sécurité. » 18 Côte-d’Or magazine I N°127 I Décembre 2012
RETOUR SUR LYCÉE GUSTAVE EIFFEL À DIJON Sensibiliser les jeunes à la sécurité routière par la création de spots radiophoniques Catherine Marchi, proviseure adjointe, évoque l'origine du projet : « Le lycée Gustave Eiffel a participé en 2011-2012 à une expérimentation nationale visant à développer l'éducation à la route dans les lycées. Les actions de prévention au risque routier diminuent après le collège, alors que ce sont les lycéens qui sont les plus touchés par l'accidentologie. J'ai donc inscrit une classe de première au concours « Tous sur la même longueur d'onde » initié par l'Inspection Académique. Le sort a voulu qu'un élève du lycée soit tragiquement fauché par une voiture, alors que les jeunes commençaient à travailler sur la création de ces messages radiophoniques... Sous la houlette de M me Fayolle, professeur de lettres, ils ont élaboré trois spots, destinés à être diffusés sur France Bleu Bourgogne, portant sur la vitesse, l'alcool et la drogue au volant, et sur les dangers pour le piéton. Nous avons eu l'idée de présenter notre projet au concours Myon, afin de financer un autre projet : réaliser cette fois un film de prévention avec une vraie caméra, un scénario, un message, qui sera particulièrement destiné aux jeunes automobilistes et aux conducteurs de deux-roues ». COLLÈGE MARCEL AYMÉ À MARSANNAY-LA-CÔTE Sensibiliser les jeunes à la sécurité routière par la création de spots radiophoniques La classe de 5 e 4 du collège a réalisé un travail de création et de sonorisation de messages de sécurité routière dans le cadre du projet Tous sur la même longueur d'onde. « Les élèves se sont beaucoup impliqués, se félicite Myriam Ravaud, principale du collège. Avec l'aide de leur professeur de français Frédérique Drappier, 5 slogans ont été élaborés, dont un percutant a été retenu : « Si tu bois des cocktails à ta guise, tu verras ton sang sur le pare-brise » qui a ensuite été enregistré en studio radio. Les spots seront prochainement diffusés sur France Bleu, ce qui est très valorisant pour les jeunes. Par ailleurs, les élèves ayant pris part à ce projet sont devenus des « élèves relais » dans le collège : ils font passer le message de prévention à leurs camarades. Ils ont été flattés de recevoir le prix Christian Myon et la dotation de 1000 € sera d'ailleurs utilisée pour organiser une action de sécurité routière du 8 au 12 avril prochain ». ECOLE MATERNELLE EZ ALLOUÈRES À CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR Réalisation d'une plaquette de sensibilisation sur les risques du trajet domicile-école Stéphanie Friat, directrice, présente l'action de prévention routière qui a été mise en place en maternelle : « Dans le cadre du projet d'école 2010-2011, les élèves de moyenne et grande section ont élaboré, à l'initiative de leur enseignante Madame Crespin, une plaquette recensant les dangers sur le trajet école-domicile... et les moyens de les éviter. Ils ont dessiné et photographié les abords de l'école, puis recherché des slogans pour les illustrer. Cette plaquette a été imprimée par l'Inspection Académique de la Côte-d'Or, et distribuée aux familles. Grâce aux enfants qui relaient les bonnes conduites à tenir, la plaquette a permis à tous de prendre conscience des dangers et de faire davantage attention, en respectant le code de la route ». Concours Christian Myon : pourquoi pas vous ? Vous êtes une commune, une communauté de communes, une entreprise, une association ou un établissement scolaire et vous souhaitez mettre en œuvre des actions de sécurité routière responsables, citoyennes et innovantes ? Vous avez un projet de sensibilisation, de formation ou de communication ? Participez au Prix Christian Myon 2013 ! Des dotations allant de 1000 à 5 000 € sont en jeu. Les dossiers de candidature sont à télécharger sur www.cotedor.fr En savoir + : date limite de participation : 30 avril 2013 Pour tout renseignement : Manuel Mas au 03 80 63 64 15 Bien Public COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU SINÉMURIEN Une journée de prévention et de sensibilisation Julie, coordinatrice enfance jeunesse, se félicite de « la mobilisation, le 6 octobre dernier, des acteurs de la sécurité qui a permis de proposer 14 ateliers à l’ensemble des familles du territoire. Toutes ces animations ont aidé à la sensibilisation d’environ 450 jeunes et parents sur l’importance de la sécurité routière ». Johan, papa de 2 enfants : « cette journée était vraiment très instructive, les ateliers pertinents et les démonstrations très impressionnantes. Je participe à ces journées de prévention depuis 2 ans et c’est toujours plein de bon sens » Manon, 11 ans : « je prenais des risques sans m’en rendre compte à vélo ou à pied ». C’est sûr, elle changera ses comportements ! Côte-d’Or magazine I N°127 I Décembre 2012 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :