[21] Côte-d'Or magazine n°125 octobre 2012
[21] Côte-d'Or magazine n°125 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°125 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Côte-d'Or

  • Format : (220 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : seniors, le goût de vivre ensemble en Côte-d'Or.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
TRIBUNES LIBRES > Le groupe des Forces de Progrès• Michel BACHELARD (Dijon II)• Noël BERNARD (Genlis)• Yves COURTOT (Pouilly-en-Auxois)• Jean ESMONIN (Chenôve)• Roger GANEE (Saint-Jean-de-Losne)• Pierre GOBBO (Arnay-le-Duc)• Robert GRIMPRET (Montbard)• Gérard LEGUAY (Selongey)• Céline MAGLICA (Dijon V)• Alain MILLOT (Dijon VII),• Patrick MOLINOZ (Venarey-Les Laumes)• Gabriel MOULIN (Bligny-sur-Ouche)• Jean-Paul NORET (Laignes)• Jean-Yves PIAN (Dijon VIII)• Pierre POILLOT (Liernais)• Roland PONSAÂ (Dijon IV)• Colette POPARD (Dijon III)• Pierre-Alexandre PRIVOLT (Nuits-Saint-Georges)• Jean-Claude ROBERT (Gevrey-Chambertin)• Paul ROBINAT (Sombernon) GROUPE DES FORCES DE PROGRÈS Socialiste, radical et divers gauche POUR L’EMPLOI : DES ACTES ! Cet été le chomage a encore augmenté. Faut-il laisser faire le « marché », au gré des spéculations ? Ou adopter une politique active de l’emploi ? Le gouvernement vient d’adopter le projet de loi sur les emplois d’avenir pour les jeunes, et bientôt est annoncé celui relatif aux contrats de génération. Concernant le dispositif des emplois d’avenir, l’objectif c’est 100 000 emplois en 2013, puis 150 000 en 2014 pour les 18-25 ans. Contre le désastre générationnel, l’Etat s’engage à hauteur de 2,3 milliards d’euros pour financer ces contrats. Chez les jeunes, le taux de chômage est en effet devenu inacceptable : avec 671 200 jeunes inscrits à Pole Emploi, c’est 1 jeune sur 4 qui est concerné. Et parmi ceux qui ont un emploi, la moitié connait un contrat précaire. Alors oui, il est prioritaire d’ouvrir la porte du travail aux plus jeunes, et en particulier aux oubliés du système éducatif. Tout ne sera pas simple, ni ne se fera en un claquement de doigt, mais sur ce sujet le gouvernement inverse la tendance en redonnant la priorité à une politique active de l’emploi, dans un domaine où les élus de droite préfère laisser faire le « marché ». Ces nouveaux emplois, à temps complet, en CDD de 3 ans ou CDI, permettront de cibler les secteurs où les jeunes de moins de 25 ans sont fragilisés : les zones urbaines sensibles, mais aussi les zones rurales. Et18 000 contrats d’avenir enseignant seront destinés à des jeunes boursiers souhaitant s’engager dans cette profession. Si l’équation purement mathématique n’est pas équilibrée entre les millions de chômeurs et ces nouveaux emplois, c’est un signe fort qui profitera aux jeunes et à nos territoires. A ce premier dispositif, vont bientôt s’ajouter les contrats de générations pour permettre aux entreprises de pérenniser le savoir-faire avec intelligence et proposer dans ce domaine des CDI pour des jeunes à qui souvent on reproche le manque d’expérience. Les élus du groupe des Forces de progrès le savent : ce n’est pas en jouant sur les peurs comme l’a fait le précédent gouvernement et le fait encore la majorité départementale pendant les séances publiques que la situation s’améliorera. La responsabilité des collectivités locales est engagée. Et nous attendons des actes de la part de la majorité départementale. Vous pouvez accéder à l’ensemble de nos interventions et nos propositions en session du Conseil général sur notre site : www.forcesdeprogres.net. Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du Directeur de la publication. 30 Côte-d’Or magazine I N°125 I Octobre 2012
TRIBUNES LIBRES GROUPE INITIATIVES CÔTE-D’OR UMP - Nouveau Centre - Indépendants UNE RENTRÉE SEREINE Le moins que l’on puisse dire, c’est que les manchettes des magazines nationaux nous éclairent sur les capacités gouvernementales du nouveau pouvoir socialiste. Petit florilège : « sont-ils nuls ? » (le Nouvel Observateur), « Hollande secoue-toi, il y à le feu ! » (Marianne), « On se réveille ! » (Le Point), « Déjà dans le mur ! » (Valeurs Actuelles). Un rien désabusé, tel l’hommage du vice à la vertu l’Express clôture le tout par un sibyllin « Et si Sarkozy avait eu raison ? ». Fermez le ban ! Si nous saluons cette prise de conscience des médias et des électeurs déjà désenchantés, nous regrettons néanmoins qu’elle arrive six mois trop tard. Pour notre part nous restons à la fois lucides et sans complaisance quant aux projets à venir du gouvernement et de sa majorité parlementaire. En ces temps difficiles, nous sommes plus que conscients de notre responsabilité en tant qu’élus de la majorité départementale, et c’est la raison pour laquelle nous nous réjouissons de la manière dont s’est passée la rentrée des classes. Alors qu’il y a à peine quelques mois la gauche brocardait une éducation bradée, sacrifiée et annonçait une rentrée apocalyptique, nous n’avons pu que constater : le nombre de professeurs est resté stable en Côte-d’Or (3 postes créés seulement !), ces professeurs étaient devant les élèves et la rentrée s’est passée aussi bien en Côte-d’Or qu’au niveau national, Nous sommes convaincus que si cette rentrée s’est aussi bien passée dans les écoles, collèges et lycées de France, elle le doit à la majorité et au gouvernement précédent. En Côte-d’Or cette rentrée 2012, placée dans les collèges sous le signe des nouvelles technologies de l’information et de la communication éducatives, aura vu le succès d’une initiative départementale forte : la « Key School 21 ». Véritable cartable numérique mis à disposition de tous les élèves de 6 e du département, la « Key School 21 » a connu un grand succès tant auprès des élèves que de la communauté éducative. Et ce, malgré tout le « scepticisme » affiché des élus d’opposition. Cet outil pédagogique et nos investissements pour l’équipement numérique des collèges ne laisseront aucun élève à l’écart des technologies d’avenir. Nous poursuivrons nos efforts en direction des collèges pour que ces derniers relèvent les défis éducatifs du 21 e siècle. > Le groupe de la Majorité Départementale• Joël ABBEY (Pontailler-sur-Saône)• Charles BARRIÈRE (Is-sur-Tille)• Emmanuel BICHOT (Nolay)• Hubert BRIGAND (Châtillon-sur-Seine)• Emmanuelle COINT (Seurre)• François-Xavier DUGOURD (Dijon VI)• Martine EAP-DUPIN (Précy-sous-Thil)• Marc FROT (Baigneux-les-Juifs)• Dominique GIRARD (Auxonne)• Alain HOUPERT (Grancey-le-Château)• Henri JULIEN (Aignay-le-Duc)• Anne-Catherine LOISIER (Saulieu)• Catherine LOUIS (Saint-Seine-l’Abbaye)• Georges MORIN (Montigny-sur-Aube)• Gilbert MENUT (Fontaine-lès-Dijon)• Marc PATRIAT (Semur-en-Auxois)• Jean-Pierre REBOURGEON (Beaune Sud)• Ludovic ROCHETTE (Dijon I)• François SAUVADET (Vitteaux)• Denis THOMAS (Beaune Nord)• Laurent THOMAS (Mirebeau-sur-Bèze)• Nicolas URBANO (Fontaine-Française)• Claude VINOT (Recey-sur-Ource) Côte-d’Or magazine I N°125 I Octobre 2012 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :