[19] Corrèze Magazine n°144 oct/nov/déc 2019
[19] Corrèze Magazine n°144 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°144 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Corrèze

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : nos achats sont nos emplois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Dossier Pour tous les goûts mais tous corréziens Près d’une quarantaine d’entreprises et d’artisans corréziens ont déjà rejoint la marque « Origine Corrèze ». Ils porteront fièrement les valeurs du département tout en mettant en valeur 110 produits. Chacun des produits sélectionnés sera identifié par un logo « Origine Corrèze ». De la littérature pour les enfants aux paillons pour le fromage et aux cordes en passant par la soupe de légumes, le saucisson sec et des luminaires, la Corrèze a tous les atouts Pirouette Cacahouète Accordéons Maugein Neology Les Cahiers de Constance Beauty Garden Atelier Paul Riaucoux Domaine de Tamara Rispal Luminaires Fromagerie Duroux Corderie Palus Osier etc. Denoix Brasserie des Anges Cidrerie Janty André Ritou Lunateli Franck Chauffour Fédération corrézienne des boulangers-pâtissiers Pâtisserie Girard François Tavé Stéphane ASSOLARI Président de la Corderie Palus pour offrir un « shopping » 100% local, et rappeler ce message  : nos achats sont nos emplois. Les produits « Origine Corrèze » attendent leurs acheteurs sur les sites Internet des entreprises et les canaux de distribution classique. Les paillons Monteil Les fines bouches rient Mille morceaux La vie contée Gaut et Senon éditions L’Alchimiste Les Truites de la Vézère Fromagerie Varsoise Créabois La Ferme de Germain La Ferme de Brossard La Châtaigneraie Fabrique du Bois Vignaud La Ferme de la Prade Association de la galette corrézienne des artisans-pâtissiers Découvrez les entreprises et les produits sur le site www.origine.correze.fr « Lorsque que le Département est venu me solliciter pour rejoindre le label Origine Corrèze, ça coulait de source, il ne pouvait en être autrement. La Corrèze est une terre noble habitée par des gens qui connaissent leur territoire, comme dans le Doubs dont je suis originaire. Il y a ici une multitude de savoir-faire et une richesse incroyable de compétences. Je n’ai jamais rencontré d’élus autant motivés pour faire perdurer les entreprises et les savoir-faire. C’est une vraie valeur. C’est une obligation vitale pour nous d’attirer les talents, de recruter, en priorité les locaux. Ce label peut aussi nous apporter ça. Je suis très fier de participer au MIX Expo, de proposer des produits de qualité et montrer les valeurs de la Corrèze ». 16 CORREZE MAG N°144 NOVEMBRE 2019 Marcel DEMARTY Président de la Chambre des métiers et de l’artisanat Quel est le rôle de la Chambre de métiers et de l’artisanat dans l’opération « Origine Corrèze » ? Notre rôle depuis le lancement de l’idée a été celui d’un partenaire actif du Département. Nous avons ainsi participé à l’ensemble des réunions tenues sur le sujet, avons contribué à l’établissement du cahier des charges, de la charte d’engagement et du dossier de demande. Nous avons proposé quelques premières entreprises nous paraissant respecter les critères de cette marque départementale, nous avons commencé à relayer l’information, avons visité certains artisans, en avons accompagné d’autres dans l’établissement de leur demande. Nous allons poursuivre ces démarches, les intensifier et modestement mais efficacement contribuer à promouvoir « Origine Corrèze ». Nous sommes enfin et bien sûr membre du comité d’agrément. Qu’en attendez-vous ? A l’heure où les clients sont de plus en plus à la recherche d’authenticité, de traçabilité, de qualité, nous attendons de cette marque départementale qu’elle soit un repère pour eux. Il faut qu’« Origine Corrèze » soit un signe de reconnaissance des savoir-faire et des produits artisanaux dans ce département et à l’extérieur. Nous attendons qu’« Origine Corrèze » permette aux entreprises de développer leur chiffre d’affaires, leur notoriété, leur clientèle. Elle pourra être aussi une invitation à ce que ces entreprises l’utilisant, travaillent entre elles ou ensemble, qu’elles se connaissent, parfois se découvrent, qu’elles constituent une équipe ayant envie de gagner ! Et au-delà, cette marque doit permettre aussi de mettre en avant et de promouvoir notre département. Bref, « Origine Corrèze » doit être une marque « gagnant-gagnant », territoire et entreprises !
Des chantiers plus responsables pour les routes départementales Le procédé est simple  : une flotte d’engins réalise, étape par étape, la réfection de la chaussée. Entre « l’attelage de tête » constitué de deux citernes d’eau et de bitume et le passage final des compacteurs, ce train unique assure successivement et de manière continue, rabotage de la chaussée, malaxage (apport d’eau et de liant) et mise en œuvre (finisseur et compacteurs). L’été dernier, ce procédé a été expérimenté à Sexcles, sur la RD 1120. L’expérimentation, conduite par le Conseil départemental avec l’entreprise Colas, vise à réemployer la partie supérieure de la chaussée, sans générer de déchets de chantier ni utiliser de matériaux issus de carrières. De plus, l’économie de granulats, de bitume et de transport réalisée contribue à une moindre fatigue du réseau, tout en réduisant la gêne pour les usagers. Ce retraitement, associé à une nouvelle CORREZE MAG N°144 NOVEMBRE 2019 Routes Le Département assure l’entretien et la modernisation de 4 700 kilomètres de routes départementales. S’inscrivant dans la dynamique globale de transition écologique conduite par le Conseil départemental, un nouveau procédé a été expérimenté cet été pour la réfection des chaussées. couche de roulement en enrobé mince (appliquée a minima 3 semaines plus tard pour permettre le mûrissement du mélange), permet la sauvegarde du patrimoine routier et une amélioration du confort de l’usager. Réutilisation à 100% des matériaux en place L’intérêt environnemental de cette technique est multiple  : technique à froid économe en énergie et en émission de gaz à effet de serre, réutilisation à 100% des matériaux en place, diminution de la quantité de liant pétrolier utilisé, pas de déchet de chantier, absence de fabrication en usine ou centrale et donc de transport, rehaussement des accotements réduit... De plus, l’épaisseur de la couche traitée est comprise entre 10 et 12 centimètres, ce qui a pour conséquence de consolider durablement le réseau. En 2019, le Département a consacré un investissement de 16 millions d’euros pour l’entretien des routes. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :