[18] Cher magazine n°52 jan/fév 2015
[18] Cher magazine n°52 jan/fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de jan/fév 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cher

  • Format : (215 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les collèges... une convention pour la réussite des collégiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 dossier COLLÈGES Zooms sur Des collèges 2.0 Avec l’arrivée du numérique, les modes d’enseignement et la relation au savoir et à la connaissance ont été bouleversés. Pour accompagner cette mutation et le développement des usages du numérique, le Département soutient les collèges d’une part en attribuant de manière égalitaire (élaboration d’un référentiel  : le RéfenTICE 18) un parc informatique (dotation annuelle de matériel), de l’autre en soutenant des projets innovants. Concrètement, il s’agit par exemple de tableaux blancs interactifs (TBI) et de vidéoprojecteurs interactifs (VPI) pour le projet « Expérimentation des méthodes interactives en mathématiques et en sciences » et « Journaliste en herbe » du collège Louis Armand de Saint-Doulchard, de tablettes IPAD au CDI au collège François-Le-Champi du Châtelet pour l’aide à la recherche documentaire ainsi que de consoles d’acquisition de données scientifiques en SVT et d’une mallette de ballado-diffusion (baladeurs, ordinateur, supports USB) pour améliorer la pratique orale en langues vivantes des élèves de l’établissement. Un investissement au profit des collégiens sur lequel le Département du Cher est à la pointe. LE COLLÈGE VOLTAIRE À SAINT-FLORENT-SUR-CHER EXPÉRIMENTE L'USAGE DES TABLETTES EN COURS D'ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. LES ÉLÈVES DU COLLÈGE DE SAINT-GERMAIN-DU-PUY ONT TRAVAILLÉ SUR LA CONSTRUCTION D'UN CABANON ÉCOLOGIQUE. Susciter l’éco-attitude chez les jeunes Il aurait franchement été dommage de ne pas profiter des richesses naturelles du Cher pour sensibiliser et éduquer les collégiens à l’environnement et au développement durable. C’est ce qu’ont décidé de faire la Direction de l’Environnement et la Direction de l’Éducation du Conseil général en mettant en place, grâce à des partenariats intercollectivités et en concertation avec les enseignants, différentes actions de terrain permettant aux élèves de développer leur écocitoyenneté. Comme des sorties dans les Espaces naturels sensibles (ENS) pour une découverte de la biodiversité avec des guides-naturalistes de Nature 18, des rallyes nature pour une immersion totale en forêt avec un agent de l’Office national des Forêts, ou encore des animations avec la Maison de Loire du Cher pour mieux appréhender les milieux aquatiques. Parallèlement à ces sorties, la Direction de l’Éducation n’hésite pas à soutenir des projets d’Agenda 21 que proposent les établissements, comme récemment, la construction d’un cabanon écologique au collège de Saint-Germaindu-Puy ou encore l’installation d’apiscopes (ruches pédagogiques) dans trois collèges et bientôt dans un établissement scolaire au Chili dans le cadre d'un partenariat. chermagazine| n°52 | janvier 2015
dossier 13 Apprendre autrement et s’ouvrir sur l’international Une récolte de fonds pour venir en aide à l’association rwandaise « Muhihi ensemble construisons l’école » (MECE)  : c’est le projet qu’a porté l’an passé le collège Julien Dumas de Nérondes pour favoriser la scolarité des enfants du village de Muhihi. Un exemple d’action solidaire dans laquelle s’impliquent les collèges du Cher dans le cadre du programme d’éducation au développement et à la solidarité internationale, pour sensibiliser les jeunes aux enjeux de l’international et susciter des débats. Pour certaines actions, les collégiens sont amenés à être des ambassadeurs. Aussi, ils peuvent être formés grâce à des modules élaborés avec des étudiants de l’IUT de Bourges en Licence gestion - protection sociale et des associations. Chaque année, un thème est dégagé pour trois collèges du Cher  : pour 2014-2015, « Consommations solidaires pour mieux vivre ensemble » est celui retenu et des classes de 5 e s’y attelleront. Un projet tutoré mené avec des associations d’éducation populaire (Francas, la Ligue pour l'enseignement et l'Office central de la coopération à l’école) à Châteaumeillant, Vierzon et Bourges. Une façon d’apprendre différente et motivante pour les élèves et d’aider aussi à remotiver des élèves en difficulté scolaire. DES ÉLÈVES PLONGÉS DANS L'ATMOSPHÈRE D'UNE ÉCOLE TRADITIONNELLE SÉNÉGALAISE. Parole de… Olivier Cottet, inspecteur d’académie, Directeur des services départementaux de l’Éducation nationale du Cher. « Cette convention est emblématique d’une politique partenariale entre le Conseil général et l’Éducation nationale. De cette volonté est née une ambition éducative qui privilégie une approche globale contrairement aux multiples conventions habituellement passées. Fruit d’un travail engagé de longue date, elle a nécessité de s’appuyer sur des constats partagés, des réflexions communes et son élaboration n’aurait pu se faire sans les chefs d’établissement et les conseillers techniques du Conseil général et de l’Éducation nationale. Cette convention constitue un cadre mais il appartiendra à chaque établissement d’y trouver les leviers en faveur de la réussite des élèves en fonction de son contexte et de son projet ». Catherine Barret-Peaudecerf, chef d’établissement du collège de Châteaumeillant « Les actions portées par le Conseil général (transport des élèves, rénovation du cadre scolaire, Mobile multimédia…) permettent de compenser les inégalités sur le territoire, c’est un partenariat au quotidien. Grâce à cette convention, nos collégiens ont le même droit d’accès aux actions éducatives que les jeunes urbains ou rurbains. Léz’arts ô Collège est une action très importante pour nous  : nous bénéficions d’une subvention du Conseil général et de l’appui de ses services pour écrire le projet. Avoir des artistes en résidence permet aux élèves d’avoir un œil aguerri sur une pratique musicale ou cinématographique ». Emma Roger, 12 ans, élève de 5 e au collège Béthune-Sully d’Henrichemont « L’action sur le gaspillage alimentaire a été mise en place début novembre. On est cinq-six élèves à travailler sur la réalisation d’un stop motion  : un petit film avec des photos sur les fruits et légumes qui doit montrer qu’il ne faut pas gaspiller. On a imaginé l’histoire d’une tomate moche qui va à une réunion et qui se fait rejeter par des beaux légumes. Mais un aveugle la mange disant qu’elle est différente mais succulente ! J’ai toujours été sensible au gaspillage. Petite, je voulais déjà aider les petits Africains  : j’avais conscience que nous on gaspillait et qu’eux ils ne mangeaient pas à leur faim. Ce film sera diffusé dans le self pour dire aux élèves de ne pas gaspiller ». chermagazine| n°52 | janvier 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :