[18] Cher magazine n°31 jui/aoû 2011
[18] Cher magazine n°31 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cher

  • Format : (215 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : pas de congés pour les travaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 chantiers d’été dossier Pendant l’été, le service Amélioration des installations de chauffage dans les bâtiments, travaux importants dans les collèges, réfection des chaussées sur le réseau routier, constituent l’essentiel des chantiers en cette période. Alors qu’en ce mois de juillet s’achèvent rue Saint- Abdon à Baugy les ultimes aménagements intérieurs et extérieurs de la première Maison des solidarités, les travaux de fondations ont débuté pour la suivante, celle de Saint-Florent-sur-Cher. Vaste, lumineuse, couverte d’une toiture végétalisée, la Maison des solidarités-Est à Baugy regroupera dès septembre les services publics départementaux ainsi placés au plus près des habitants. C’est tout au long de l’année que s’échelonnent les travaux utiles d’entretien, de maintenance ou de construction des bâtiments appartenant au Conseil général. Il s’agit d’améliorer les conditions tout à la fois de travail des personnels et d’accueil du public. l a Maison des Solidarités-EST, à Baugy, ouvrira ses portes en septembre. YannGalut, vice-président chargé de l’éducation et de la culture cher magazine | n ° 3 1 | juillet - août 2011 La période estivale est particulièrement mise à profit pour la rénovation des installations de chauffage afin de favoriser les économies d’énergie. Des collèges aux locaux plus fonctionnels On pourrait également penser que l’essentiel des travaux dans les vingt-sept collèges publics du département doivent être réalisés pendant les périodes de vacances scolaires en l’absence des élèves. Leur nombre important et l’ampleur des programmes demandent une programmation étalée tout au long de l’année. Seuls ceux difficiles à réaliser sans perturber profondément l’activité éducative sont effectués pendant les congés scolaires. C’est notamment le cas cet été 2011 pour le plan de modernisation des câblages informatiques dans tous les établissements du Cher. La direction de l’éducation au sein du Conseil général chapeaute deux services. Le Service collège action éducation qui attribue aux établissements les dotations de fonctionnement et d’entretien courant. Le Service construction maintenance chargé de mener à bien les travaux plus importants. Maître d’ouvrage, le Conseil général se doit d’assurer les bonnes fonc- « Sécurité et développement durable » « La première des priorités est d’assurer la sécurité dans tous les collèges avec l’application de nouvelles normes. Nous avons par exemple engagé tout un programme de reconstruction des réseaux électriques. Ensuite, il s’agit d’améliorer les conditions de travail et de vie. Nous avons lancé des programmes de rénovation pour les demi-pensions, pour les salles de sciences, pour les centres de documentation et d’information (CDI). Nous travaillons à l’accessibilité des bâtiments pour les personnes à mobilité réduite. Pour chaque grand chantier, par exemple pour Sancerre, nous suivons une logique de développement durable en cherchant les économies d’énergie, d’électricité, d’eau. Quant on sait que les élèves passent entre six et huit heures par jour au collège, nous veillons à l’environnement, y compris visuel. On travaille toujours mieux dans un bel établissement. » 6,996 c’est en millions d’ € le total des investissements prévus cette année pour les collèges du Cher. Plus de 3,7 millions d’ € correspondent aux travaux actuellement engagés, dont 0,96 million pour la modernisation du câblage informatique et 0,4 million pour la mise en sécurité gaz et électricité. 15,2 c’est encore en millions d’ € l’investissement global direct et indirect consacré pour 2011 aux routes. Plus de 40% sont réalisés sur la période de l’été.
continue Chantier du rond-point de L a Chapelle-Saint-Ursin. tionnalités des locaux pour l’accueil, la restauration, l’hébergement en internat des collégiens, tout en veillant à la mise en sécurité maximum. En amont des travaux, une concertation est engagée pour définir les priorités dans l’équité de traitement des établissements, pour établir les programmes et les plannings. Ce sont les conseillers généraux qui valident ensuite l’ensemble par le vote du budget. Un réseau routier bien entretenu L’été est plus propice à la réfection des chaussées sur le réseau routier. Les critères climatiques – température et hygrométrie – conditionnent la qualité et la durabilité des poses d’enduit sur les voies à faible circulation et, surtout, des poses d’enrobé pour le renouvellement des couches de roulement sur les routes à fort trafic. La période estivale est aussi mise à profit pour les travaux sur les giratoires et les carrefours, sur les ouvrages d’art comme les ponts en raison du niveau bas des cours d’eau, pour le reprofilage des routes déformées, pour les travaux de marquage au sol. La nature restant maîtresse, et pour le fauchage aussi des bords de route, en fonction de la pousse de la végétation. Alain Raynal 5,2 c’est toujours en millions d’ € le total des investissements prévus au budget primitif pour les programmes d’entretien, de réhabilitation, de construction des bâtiments et des infrastructures appartenant au Conseil général. dossier 11 Jean-Michel Guérineau, vice-président en charge des routes, bâtiments, infrastructures et technologies de la communication « Assurer le service public dans le temps et l’espace » « Pour les infrastructures routières, notre priorité vise à assurer la permanence d’action de la collectivité afin de permettre aux usagers de se déplacer sur l’ensemble des routes dans les meilleures conditions et ceci tout au long de l’année. Nous devons garantir le service aux usagers l’hiver comme l’été. Cette permanence du service public doit être assurée à la fois dans le temps mais aussi dans l’espace avec un service garanti réparti équitablement sur l’ensemble du territoire départemental. Malgré un budget départemental contraint par les manquements de l’État, le Conseil général respecte ses responsabilités et ses investissements. La délégation des routes m’est confiée depuis peu, aussi je compte rendre visite d’ici à l’été à toutes les équipes des centres d’exploitation des routes du département. » Travaux au centre d’exploitation des routes d’Aubigny-sur-nère. cher magazine | n ° 3 1 | juillet - août 2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :