[17] La Charente Maritime n°71 jun/jui/aoû 2019
[17] La Charente Maritime n°71 jun/jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°71 de jun/jui/aoû 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Charente Maritime

  • Format : (195 x 275) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 23,3 Mo

  • Dans ce numéro : Fort Boyard fête ses 30 ans !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
MAGAZINE DE LA CHARENTE-MARITIME #71 JUILLET 2019 16 ri Une mise en réseau pour « surfer » avec le numérique GRÂCE À SES STRUCTURES D’ACCUEIL ET UN MAILLAGE D’INITIATIVES LOCALES, LE DÉPARTEMENT VEUT AIDER TOUS LES CHARENTAIS-MARITIMES À INTÉGRER NOTRE SOCIÉTÉ RÉSOLUMENT TOURNÉE VERS INTERNET. Avec 51 collèges publics, 120 lieux d’accueil de l’action sociale et 220 médiathèques municipales, la Charente-Maritime peut s’appuyer sur autant de points-contacts avec la population pour déployer son dispositif d’aide à l’inclusion numérique. Pour compléter celui-ci et le rendre plus efficace, le Pascal Baudry Des opérateurs de services publics (Pôle Emploi, CAF, CPAM, CARSAT, Groupe MSA...), des CCAS (dont ceux de La Rochelle et de Saintes) et CIAS (dont celui des Vals de Saintonge), des services de l'État (en préfecture, en sous-préfecture, aux accueils des différentes directions Département veut inciter les communes, les opérateurs de services publics comme les acteurs du numérique à se mobiliser. Une démarche collective Pour permettre l’accès à Internet au plus grand nombre, il faut par exemple réduire les fameuses « zones blanches » en Mobilisation générale ! L'accompagnement du club informatique de Vaux-sur-Mer. manque de réseau, sensibiliser le personnel d’accueil des mairies à l’accompagnement Internet, multiplier les points d’accès numériques et les bornes Wifi. C’est aussi en formant des médiateurs en capacité d’apprendre aux publics en difficulté comment réaliser leurs démarches en ligne et recourir à leurs droits que le départementales, au commissariat de La Rochelle...), des grands groupes français (La poste avec sa Commission départementale de présence postale territoriale, Orange avec sa Fondation...), des intervenants pour des ateliers numériques «seniors» (Centre socio-culturel Les numérique pourra devenir un atout. Avec la mise en place d’outils communs et d’une dynamique avec les associations et organismes impliqués, le Département sera alors en capacité d’apporter des réponses à tous ceux, des jeunes sans formation aux personnes âgées, qui vivent mal cette transformation numérique. Pictons Marans, Centre socio-culturel de Royan, Centre Socio-culturel Georges Brassens, Unis Cité, ASEPT, UNA, ADMR, OFAS, CAP Centre Social Tonnay-Charente, Centre Social et Culturel Christiane Faure, Espace Camaïeux Centre social Saint-Xandre, Centre socio-culturel Le Pertuis La Rochelle, Centre socio-culturel Les 4 Vents Lagord, Centre social Villeneuve-les-Salines...), des associations (Net Solidaire à La Rochelle, La Maison Pop'à Montendre, le Collectif Ensemble pour une Maison Solidaire à Saintes, le club informatique de Vaux-sur- Mer...)  : autant d’entités qui, avec le Département, ne font qu’un pour optimiser le plan d’actions en faveur de l’accès au numérique. Vous êtes acteur de l’inclusion numérique ? Vous souhaitez rejoindre le réseau départemental ? Contactez le Département numeriqueinclusif@charente-maritime.fr ou complétez votre fiche sur le site Internet  : charente-maritime.fr/inclusion-numerique r
Sébastien Laval Delphine, conseillère numérique au service des plus « déconnectés » Mise en place depuis une année à la Délégation Territoriale de Rochefort, une permanence assurée par Delphine Stegeman permet à tous ceux qui se trouvent démunis devant un écran d’ordinateur de se former gratuitement à la pratique d’Internet. Quelles sont les principales difficultés rencontrées par les personnes qui viennent vous voir ? Ce sont d’abord des gens qui sont orientés vers moi par les assistants sociaux. Leur demande correspond principalement à la nécessité d’accéder à leurs droits et de les conserver, que ce soient ceux concernant la CAF, le RSA, la prime d’activité, la CPAM, Améli ou encore la demande de logement social. Également, il y a beaucoup de mauvaises pratiques Internet qu’il faut corriger, des problèmes pour comprendre les consignes données sur les sites de services. Le manque de maîtrise de l’outil informatique et l’absence d’ordinateur dans le foyer font également partie des raisons de leur venue ici. Que leur apportez-vous durant les séances de formation ? Je les aide à réussir leurs démarches en ligne, mais également à ne plus avoir peur d’utiliser l’ordinateur. Certaines personnes apprennent le simple maniement de la souris et du clavier, d’autres la navigation Internet. Je veux surtout qu’ils deviennent autonomes. Quelles sont les perspectives liées à cette initiative expérimentale ? Ces permanences ayant de plus en plus de succès, le Département souhaite dupliquer le dispositif ailleurs sur le territoire. Également, nous souhaitons aller vers les publics invisibles, ceux qui ne se manifestent pas ou qui ne peuvent pas quitter leur domicile. Pour tout cela, il faudra bien sûr former des encadrants et recruter des bénévoles. C=3 + d’infos Délégation Territoriale Rochefort Aunis Sud - Marennes - Oléron 05 46 87 27 57 Témoignage Témoignage "Pour ne pas perdre pied Pascal Baudry Pour ne pas perdre pied Plus qu’une aide technique pour faire valoir ses droits, l’accompagnement à l’utilisation d’Internet dont bénéficie Colette D. lui permet de reprendre confiance en elle. Plus qu'une aide technique pour faire valoir ses droits, l'accompagnement à l'utilisation d'Internet dont bénéficie Colette D. lui permet de reprendre confiance en elle. Dossier Dossier Colette a choisi la commune de Port-des-Barques pour retrouver un nouvel équilibre de vie. Très vite, elle s’est tournée vers le CCAS de Rochefort, puis vers la permanence d’assistance numérique pour se faire aider dans toutes ses démarches administratives et juridiques. « J’ai besoin de cet accompagnement car l’utilisation d’Internet n’est pas naturelle pour moi. Au début, j’avais l’impression que la moindre demande à faire représentait une montagne à franchir. Humainement, cela m’a également permis de ne pas perdre pied. » Avec les conseils prodigués par Delphine Stegeman, Colette a non seulement pu finaliser ses dossiers de demandes de droits, mais elle a également pu apprendre à mettre en ligne son CV pour trouver un emploi, dans le domaine de la restauration ou de la vente. Colette a choisi la commune de Port-des-Barques pour retrouver un nouvel équilibre de vie. Très vite, elle s'est tournée vers le CCAS de Rochefort, puis vers la permanence d'assistance numérique pour se faire aider dans toutes ses démarches administratives et juridiques. « J'ai besoin de cet accompagnement car l'utilisation d'Internet n'est pas naturelle pour moi. Au début, j'avais l'impression que la moindre demande à faire représentait une montagne à franchir. Humainement, cela m'a également permis de ne pas perdre pied. » Avec les conseils prodigués par Delphine Stegeman, Colette a non seulement pu finaliser ses dossiers de demandes de droits, mais elle a également pu apprendre à mettre en ligne son CV pour trouver un emploi, dans le domaine de la restauration ou de la vente. MAGAZINE DE LA CHARENTE-MARITIME #71 JUILLET 2019 17 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :