[16] Tonus Charente n°98 oct/nov/déc 2019
[16] Tonus Charente n°98 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°98 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Charente

  • Format : (195 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : le centre de planification de la Charente.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
LES TRAMES VERTES Depuis très longtemps, le Département est un acteur engagé pour la préservation et le développement des trames vertes, c’est-àdire la plantation de haies dans le paysage charentais. Qu’elles soient sur des espaces privés ou publics, ces haies avaient disparu pour moitié suite à la politique de remembrement menée à partir des années 60 en France. Ces haies représentent pourtant un outil efficace de préservation de la biodiversité mais aussi de lutte contre les inondations ou l’érosion des sols. Le Département propose ainsi des financements incitatifs afin d’aider à recréer ces corridors de biodiversité, ce qui le positionne comme un des principaux contributeurs de plantations dans la Région. Grâce à l’aide de la collectivité, ce sont plus de 14km de haies qui sont replantées chaque année. Le Département a également développé plusieurs programmes de sensibilisation des élèves charentais en partenariat avec l’Éducation nationale et Charente Nature. Avec notamment le programme « Haie’cole » qui a vu plus de 4 000 élèves participer à la réimplantation de haies dans des espaces agricoles charentais. 18 LES CHEMINS DE RANDONNÉE ET VOIES CYCLABLES La préservation des chemins ruraux est l’une des compétences obligatoires des Départements. Pour la Charente, qui ne compte pas moins de 9 000 km de sentiers ruraux, la tâche est immense mais le Département s’attelle depuis plusieurs années à les recenser, les valoriser voire à rouvrir les chemins tombés en désuétude, pour permettre de protéger et faire découvrir ce patrimoine paysager Côté deux-roues, le Plan Charente Vélo permet au Département de développer des offres d’itinéraires cyclables et de favoriser les déplacements doux et durables. Cette politique impacte la quasitotalité du territoire puisque 88% des communes charentaises sont traversées par un aménagement cyclable. Dernière création en date  : la Flow Vélo. Initiée et financée par le Département, cette véloroute relie la Charente-Maritime et la Dordogne, en suivant le fleuve Charente et notre département d’Est en Ouest. Le Conseil départemental a également été le pilote de la voie verte qui longe le fleuve entre Angoulême, Cognac et en limite du département de la Charente-Maritime. Après avoir conduit la concertation initiale auprès de tous les acteurs, il s’est chargé de l’obtention des autorisations administratives, a piloté les procédures d’acquisitions foncières et financé jusqu'à 50% des travaux de ce projet qui profitera à tous les publics  : Charentais ou touristes, piétons ou cyclistes, pêcheurs ou sportifs. ZOOM ÉOLIEN  : CONTINUER SANS EXCÈS La Charente est le 4 e département de production d’énergie éolienne en Nouvelle-Aquitaine. Cette louable alternative aux énergies fossiles doit être pérennisée mais sans excès. Il est en effet indispensable d’arrêter toute implantation préjudiciable aux milieux naturels charentais, aux habitants, à l’attractivité et à l’économie du territoire. L’objectif du Département est de favoriser le développement d’un mix énergétique, incluant l’énergie éolienne certes, mais en approfondissant aussi d’autres alternatives telles, par exemple, l’énergie photovoltaïque dont le potentiel en Charente est important.
ZOOM LE DÉPARTEMENT VOUS INVITE À UNE ÉCO-CONFÉRENCE Souhaitant mener des actions pédagogiques de sensibilisation à la protection de l’environnement, le Département ouvre un cycle de conférences le 28 novembre prochain en accueillant Julien Moreau, un éco-aventurier qui viendra partager ses aventures autour du monde avec le public. Programmation et informations pratiques prochainement sur  : www.lacharente.fr 28 novembre 2019, à 18h. Hémicycle du Département, 31 bd Émile Roux -Angoulême. Entrée libre. 19 dossier LES ROUTES Le service en charge des 5 200 km de routes départementales a engagé une large politique visant à mieux protéger l’environnement. Ainsi, pour la fabrication des enrobés servant à la construction ou au renforcement des routes, l’utilisation de matériaux neufs provenant de gisements de carrière est réduit au profit de matériaux recyclés. Afin de limiter le recours à la ressource fossile, le Département est devenu un gestionnaire de réseau précurseur en acceptant l’utilisation de formulations qui utilisent 50% d’agrégats recyclés. En juin dernier, des chantiers ont même expérimenté des formules atteignant 70% de matériaux de recyclage. Autre action de poids de la part du service des routes, en changeant de process et en LES BÂTIMENTS Collèges, Maisons des Solidarités, centres routiers, bâtiments administratifs..., le Département est propriétaire de 170 sites qu’il rénove régulièrement pour améliorer leurs performances énergétiques. Un gros travail est ainsi engagé dans les collèges pour remplacer notamment les anciennes chaufferies vétustes par des chaufferies au bois. Des installations photovoltaïques ont également été aménagées sur certains collèges. L’ensemble des bâtiments propriétés du Département fait l’objet de diagnostics énergétiques afin de proposer une programmation pluriannuelle de travaux d’investissements. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT 2019 - 3 faisant évoluer les habitudes du personnel en charge de l’entretien des routes, le service a réduit de façon drastique l'emploi de produits phytosanitaires. Dans ce même objectif de préservation de la biodiversité, l’instauration du fauchage différencié (cf p.10) permet aux plantes et à la petite faune d’accomplir leur cycle naturel, mais aussi de prévenir la propagation de certaines espèces nuisibles. Par ailleurs, le service a fait le choix d’employer presqu’exclusivement de la peinture à l’eau pour ses marquages au sol, ou encore de participer à la création d’équipements pour la petite faune comme des refuges à chauve-souris ou des passerelles pour le vison d’Europe lors de la réparation d’ouvrages d’art.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :