[15] Cantal Avenir n°77 nov/déc 2011
[15] Cantal Avenir n°77 nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de nov/déc 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cantal

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : haut et très haut débit... le Cantal top technologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Social LE CONSEIL GÉNÉRAL TOUJOURS AUX CÔTÉS DES PLUS FRAGILES « Habiter mieux » : conjuguer action sociale et développement durable Le programme "Habiter mieux" est un dispositif qui veut traiter les causes du mal logement. Le Cantal s'est engagé avec volontarisme dans cette démarche car elle renforce les actions en faveur des foyers aux revenus modestes. Signature du contrat local d’engagement contre la précarité énergétique. Les ménages défavorisés ou modestes qui consacrent plus de 10% de leurs ressources à payer leurs factures d'énergie sont fortement exposés aux évolutions du prix de l'énergie et à une dégradation de leur condition d'habitat. Le programme "Habiter mieux" permet la rénovation thermique de logements énergivores occupés par des propriétaires aux revenus les plus modestes. PLUS DE 8000 LOGEMENTS CONCERNÉS Parmi les 13 400 cantaliens propriétaires occupants de maisons individuelles, 60% ont plus de 60 ans et habitent dans une maison construite avant 1975 (date de la première réglementation thermique). Ce qui représente environ 8050 logements potentiellement concernés. Le programme "Habiter mieux" vise à accélérer l'amélioration thermique de 750 logements du parc privé du Cantal d'ici 2013. La MSA d'Auvergne, la CARSAT d'Auvergne, Procivis SACICAP Sud Massif Central, se sont d'ores et déjà associés à la démarche. Le concours financier du Département se fait au titre des travaux pour 65 logements par an et au titre de l'ingénierie avec une participation au financement des actions de repérage et d'assistance à maîtrise d'ouvrage. L'opérateur unique de ce dispositif est le PACT Cantal, qui est aussi l'opérateur choisi par le Conseil Général pour ce qui concerne tous les dispositifs d'aides de réhabilitation des logements pour les plus démunis. UN RÔLE CLÉ POUR LE DÉPARTEMENT Le Département consacre 170 000 € à l'amélioration des logements de personnes âgées et handicapées pour favoriser leur maintien à domicile ; 45 800 € pour l'amélioration des logements des personnes bénéficiaires du RSA "socle". Le Département assure la Maîtrise d'Œuvre Urbaine et Sociale (MOUS), un dispositif financé à parité entre l'Etat et le Conseil Général (41 500 € par an) qui permet au plus grand nombre de se loger dignement. Il participe également (35 000 € par an) au programme social thématique qui produit annuellement 10 logements locatifs privés destinés à un public rencontrant un cumulde difficultés sociales et financières. Enfin,le Département finance à plus de 75% (424 150 € en 2010 dont une partie est compensé par l'Etat) le Fonds de Solidarité Logement (FSL). S'ajoute à cet ensemble, le soutien financier que le Département apporte aux Opérations Programmées d'Amélioration de l'Habitat (OPAH) dans le cadre des "Projets de territoires" menées par les Communauté de Communes, soit en 2011, 37 119 € pour 5 opérations. Annuellement le Conseil Général consacre donc près de 760 000 € en faveur du logement des personnes qui en ont le plus besoin assurant ainsi son rôle et exprimant la solidarité des Cantaliens. PLUS D’INFOS Conseil Général du Cantal Service Insertion : 04 71 46 20 61
MALADIE D’ALZHEIMER* : LE CONSEIL GÉNÉRAL SOUTIENT LES INITIATIVES « Le Clos des Alouettes » : accueillir les malades, soulager les familles Gérée par le Centre Communal d’Action Sociale d’Aurillac, l’unité d’accueil de jour « Le Clos des Alouettes », a été inaugurée le 22 septembre dernier. Au-delà de l’investissement, l’aide du Département concerne aussi le prix du séjour. « Le Clos des Alouettes », 7 rue Marie Landes, Aurillac. Le Clos des Alouettes est un établissement adapté à l’accueil d’un public atteint de troubles cognitifs (*maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées). Cet accueil de jour est le premier de cette taille sur le département. Il répond à une véritable demande et peut recevoir quinze personnes par jour en simultané. Son objectif est double : contribuer au maintien à domicile des personnes âgées tout en leur permettant de vivre une partie de leur temps en collectivité, offrir une période de répit aux aidants qui assument au quotidien la lourde charge qu’est l’accompagnement. Cette structure d’hébergement de jour s’engage à accueillir les personnes âgées dans le cadre d’un accompagnement individualisé. La prise en charge est évolutive, de façon à prendre en compte le besoin particulier de chaque bénéficiaire et celui des aidants. Afin de répondre aux besoins de la population, la structure installée dans des locaux neufs, construits spécifiquement pour ce type d’hébergement, est ouverte du lundi au samedi, de 9 heures à 17 heures. Le Conseil Général a accordé une aide de 107 400 € au titre des dépenses d’investissement dans les établissements pour les personnes âgées. En outre, le Département, désireux de favoriser l’accès aux formules de répit, a décidé de financer en plus des frais de dépendance, tout ou partie du prix de la journée d’hébergement, dans la limite du forfait journalier hospitalier, au titre de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA). Inauguration de l’Unité d’accueil de jour à Aurillac. PLUS D’INFOS• Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) 04 71 45 47 46• Structure d’Accueil 04 71 64 16 07 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :