[15] Cantal Avenir n°77 nov/déc 2011
[15] Cantal Avenir n°77 nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de nov/déc 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cantal

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : haut et très haut débit... le Cantal top technologie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 CANTAL, LE DÉPARTEMENT QUI ACCOMPAGNE L’ÉCONOMIE Le Cantal attire aussi par ses offres d’emplois. En partenariat avec l’APEC et Pôle Emploi, l’ensemble des réseaux d’accompagnement au développement économique en Auvergne, organise à Paris le 26 janvier prochain, une série d’entretiens d’embauche entre des chefs d’entreprises qui recrutent et des candidats sélectionnés. L’occasion pour le Cantal de faire valoir ses atouts. DES OPPORTUNITÉS À SAISIR UN RECRUTEMENT NATIONAL Attirer des salariés dans le Cantal : tel est l’objectif de Pôle emploi, qui a lancé cette année une série de forums aux lisières du département (Lanobre, Maurs et Massiac). « Nous avons proposé 200 offres dʼemploi, dont 40 ont attiré des personnes extérieures au département », explique Sébastien Faure-Rouquié, directeur départemental. Ce type d’opération « permet de faire connaître les opportunités professionnelles dans le Cantal ». En plus de ces opérations ponctuelles, Pôle Emploi propose aux salariés une aide au déménagement (jusqu’à 1500 €) ainsi qu’une aide au déplacement pour les entretiens dʼembauche (plafonnée à 200 €). Pôle emploi mène également des actions auprès des conjoints de nouveaux arrivants, à travers des ateliers qui permettent de mieux cerner la réalité de l’emploi local. Leader mondial de la fabrication de matériel d’analyse microbiologique, Interlab (Mourjou) attire des salariés venus de toute la France… voire au-delà. « Nous recrutons régulièrement de jeunes diplômés BAC+3 à BAC+5 sur des postes de gestion de production et de Recherche et Développement », explique Emmanuel Jalenques, directeur de l’usine. « Notre aire de recrutement est donc nationale, voire internationale. Mais il y a des exceptions : ainsi, la dernière salariée que nous avons recrutée est originaire d’Aurillac, et a été formée à l’IUT de biotechnologie ! ». Des postes très qualifiés, un cadre de vie agréable : deux atouts de poids pour Interlab ! CHANGEMENT DE VIE DANS LE CANTAL Originaires du Maine et Loire, Florence et Thierry Rougé se sont installés à Jou-sous-Monjou en janvier 2010, à l’issue d’une session dʼaccueil dʼactifs à Maurs. Thierry Rougé portait un projet de reconversion d’élevage de volailles. Mais c’est Florence qui s’est installée la première dans le département, après avoir trouvé un emploi d’aide-soignante à la maison de repos de Vic-sur-Cère. « Pôle emploi m’a indiqué les structures qui embauchaient, cela a grandement facilité mes démarches », explique-t-elle. Un poste sur lequel elle sʼépanouit pleinement, et qui permet à son mari de préparer sereinement le lancement de son activité en février prochain.
FABIEN HYON UNE VOIX AU CONSERVATOIRE NATIONAL DE MUSIQUE DE PARIS Cantalien, Fabien HYON est à 23 ans chanteur lyrique ténor. Il vient d'être 1er nommé à l'unanimité du jury au concours d'entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris sur 180 candidats. Un succès vers une voie professionnelle pas forcément tracée au départ et pourtant…Participant à la chorale de son lycée Saint-Eugène il se découvre une passion pour la musique grâce à Gérard CADORET son professeur de musique. Après le Bac, il intègre une faculté d'anglais et suit, durant ses loisirs, des cours de chant au Conservatoire : "Cela m'a fait un choc, j'étais captivé ! J'ai décidé d'arrêter la fac pour entrer au Conservatoire National de Paris et en faire mon métier". En 2011, il décroche2 diplômes de Chant et de Musique de Chambre. Depuis 2 ans, Fabien HYON se produit lors de concerts, en particulier, de musique baroque, et passe des auditions avant d'aborder les grands rôles du répertoire. Château de Montmirail, dans le cadre de la Scène nationale de Chalons en Champagne. « LES TAPISSERIES D’AUBUSSON DU PAYS DE SALERS » : UN 1 ER TOME DE CARNETS DE VOYAGES POUR LES ENFANTS La Communauté de Communes du Pays de Salers lance une collection de livrets « Les Carnets de Voyage » à destination du jeune public (à partir de 8 ans) afin de sensibiliser et éduquer les enfants au patrimoine de manière ludique et amusante. Le 1er tome de cette collection est consacré aux tapisseries d’Aubusson du Pays de Salers. Patrimoine méconnu, une trentaine de tapisseries, confectionnées principalement dans les ateliers de la Marche entre le 16 ème et le 18 ème siècle,sont en effet conservées dans cinq lieux emblématiques du territoire : les châteaux de la Trémolière, de Saint Chamant, de la Vigne, d’Anjony et l’église Saint Mathieu de Salers. Dans un livret de 12 pages, quiz, anagramme, mots codés et autres jeux côtoient de petits textes explicatifs pour en savoir plus sur ces tapisseries et les lieux qui les abritent. Le Conseil Général du Cantal apporte son soutien financier. Disponible dans les offices de tourisme du Pays de Salers et à la Maison de la Salers au tarif de 1,50 €. INFOS PLUS Communauté de Commune du Pays de Salers 04 71 40 72 09 brèves DU GRAND THÉÂTRE MIS EN SCÈNE PAR UNE PETITE ASSOCIATION À SAINT-CERNIN Avec leur spectacle déambulatoire « Anton Tchekhov en visite au château », la quinzaine d'acteurs amateurs de l'association communale de Saint-Cernin « Le soir à la Brune » s’est fondue dans le décor en interprétant plusieurs nouvelles d'Anton Tchekhov. Les spectateurs ont pu parcourir le château du Cambon en découvrant dans chaque pièce, à la lueur des bougies, une nouvelle scène. Les acteurs de l'association « Le soir à la Brune », originaires de Saint-Cernin et des communes voisines se réunissent deux fois par semaine à la salle des fêtes de Saint-Cernin pour adapter et répéter leur spectacle sous la direction de leur présidente Chantal Malebert, professeur de théâtre, metteur en scène, comédienne et lectrice. Pour l'année prochaine, Tchekhov devrait encore être au rendez-vous au côté du « Soir à la Brune ». « ils ont dit Chantal MALEBERT, Présidente de l’association « Le soir à la Brune ». C'est la troisième fois que nous jouons en public. Tchekhov a écrit énormément de nouvelles, nous avons donc pu choisir les textes en fonction des pièces du château. Nous avons pris beaucoup de plaisir à jouer dans le décor du château du Cambon. » 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :