[15] Cantal Avenir n°73 jan/fév/mar 2011
[15] Cantal Avenir n°73 jan/fév/mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de jan/fév/mar 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cantal

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil général et les jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 éducation MULTIACTIVITÉS La FAL, agent du développement local La Fédération des Associations Laïques du Cantal reste le principal et le plus important mouvement dʼéducation populaire sur le Département. La FAL agit de façon directe ou indirecte auprès de dizaines de milliers d’individus (adultes et enfants) grâce à la multitude et à la variété de ses actions, à travers notamment ses actions éducatives relayées par les secteurs de l’USEP, de l’UFOLEP, des vacances, des voyages scolaires, de son centre des Galinottes, du secteur culturel, LE CHALET DES GALINOTTES Le Département, partenaire de la FAL Le Département a acquis le Chalet des Galinottes pour un montant de 900 000 euros et l'a remis à la Fédération des Associations Laïques, via un crédit bail, afin de ne plus faire supporter l'amortissement de l'immo - bilier par l'association et d'améliorer sa trésorerie. C’est un véritable outil de dévelop pement local permettant l’accueil de sorties ski et classes de neige, la gestion de la halte garderie de la station d’hiver du Lioran, l’organisation de sessions de formations ou de qualifications BAFA destinées à former de jeunes anima - teurs du département, l’organisation d’assemblées générales ou de séminaires pour des structures de sa télévision de proximité Couleur Cantal, de ses centres de loisirs. La FAL intervient également à travers sa dimension d’agent de développe - ment local aidant les territoires à se doter de politiques éducatives, sportives, culturelles, d’accès aux loisirs structurées, réfléchies et cohérentes. départementales, l’accueil de séjours de vacances adaptées et de classes de découvertes… Le Chalet des Galinottes a obtenu et su conserver depuis 2003 le Label de qualité Citoyenneté Environnement Dévelop - pement Durable. LA FAL EN CHIFFRES 180 associations fédérées réparties sur tout le département, 6000 adhérents recensés. 20 salariés et 150 à 200 animateurs saisonniers. Plus de 35 000 euros de subventions du Conseil Général en 2010. ils ont dit Bernard LAVEISSIERE, Président de la FAL « Sans lʼinter vention du Conseil Général en faveur du maintien du Chalet des Galinottes pour lequel il nous a permis de rester gestion - naire grâce à un crédit bail, nous aurions été contraints de licencier et réduire fortement nos activités. Cʼest pourquoi le partenariat établi avec le Département est plus quʼessentiel : il a toujours été à notre écoute. Grâce à sa présence à nos côtés depuis de nombreuses années dans un objectif commun de développement local et départe - mental, nous sommes en capacité de maintenir nos emplois et nos actions. »
TÉLÉ DE PROXIMITÉ ET MONDIALISÉE = dans le Cantal UN YOUTUBE CANTALIEN Inutile de régler votre parabole, ni même de chercher sur votre poste de télévision... La chaîne de télé cantalienne est exclusivement visible sur Internet ! couleurcantal.tv n’est pas d’ailleurs à proprement parler une chaîne TROIS QUESTIONS À PAUL DUFOUR, CHEF DE PROJET En tant que microstructure, comment fonctionnez-vous et surtout de quelle manière réussissez-vous à vous démarquer des autres médias cantaliens ? Notre structure est effectivement unique « en son genre -je ne connais aucun modèle équivalent en Francetout comme notre volonté de proposer quelque chose de différent. Tout est parti d’un sentiment d’appar - tenance à l’identité canta lienne : nous souhaitions que tous soient fiers de dire notre départe ment « n’est pas nul », regardez : il se passe plein de choses ! Notre objectif est de parler de projets réels, de vraies réalisations, d’actions concrètes pour le Cantal. Seul inconvénient : nous sommes une petite équipe, et donc dans l’obligation de refuser tous les jours des sujets intéressants… » Comment se passe votre colla boration avec vos principaux partenaires ? La plupart des collectivités ont « bien compris dès le départ notre objectif : on roule tous pour le Cantal et tout le monde joue le jeu. Personne ne cherche à faire quelque chose de de télévision tradition - nelle. En tout cas, pas vraiment une - télé locale -, puisqu’elle peut être vue des quatre coins de la planète. Disons plutôt une sorte de... télé de proximité à la carte. Produit, édité et réalisé par la FAL, ce site associatif est exclusive - ment dédié à la diffusion d’images vidéo. Il est constitué de plu - sieurs rubriques propo - sant divers sujets sous la forme de reportages. son côté, il s’agit plutôt de mutualiser les idées et les moyens dans l’intérêt du département ! Plus particu - lièrement, le Conseil Général, parte - naire histo rique et pérenne de Couleur Cantal, a dès le début de l’aventure, choisit de nous accompa - gner dans ce pari risqué sur Internet. Je suis satisfait de notre collaboration avec le Départe ment. C’est le type même de parte nariat qu’on aime avoir. Honnêtement, difficile d’en attendre davantage ! » Et pour lʼavenir ?... Nous préparons une nouvelle « version du site, prévue mi-janvier, avec un passage à la haute définition et pourquoi pas l’introduction de plateaux afin de donner une autre dimension à la parole des Cantaliens et instaurer des débats. Ce sera peutêtre pour nous l’occasion de nous faire connaître : notre métier est de savoir parler des autres. Nous avons beaucoup plus de difficultés lorsqu’il s’agit de parler de nous !... » 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :