[15] Cantal Avenir n°72 oct/nov/déc 2010
[15] Cantal Avenir n°72 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°72 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cantal

  • Format : (210 x 298) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : montée du Puy Mary... le Cantal accueille le Tour de France.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 vu dans les médias LE CANTAL : UN ACTEUR À PART ENTIÈRE Silence - Moteur - Ça tourne à Aurillac et dans le Cantal ! Fidèle à sa politique de valorisation et de promotion du département, le Conseil Général a choisi d’accompagner la production d’un téléfilm qui sera diffusé l’année prochaine sur France Télévisions. ENTRETIEN AVEC LE PRODUCTEUR SERGE HUGON « Nous sommes partis d’un article repre nant l’histoire de deux frères grecs, de vrais Robins des Bois des temps modernes ! Une base de scénario formidable mais qu’il fallait transporter en France. Le Cantal s’est imposé ! D’un point de vue cinémato graphique, c’est un territoire « vierge » qu’on croit connaître mais sans savoir toutes les richesses qu’il recèle et qu’on a pu découvrir lors des repérages. Un endroit avec de l’humain, un atta chement à la terre, à mi-chemin entre modernité et ruralité... Outre une parti - ci pation financière, le Conseil Général Il faut savoir frapper à la bonne porte ! a grandement facilité toutes les étapes de la préparation du téléfilm. Même si nous avons été confrontés à des conditions de tournage plus compliquées, nous avons obtenu une énorme valeur ajoutée. Je pense que votre département se mérite, et nous sommes tous très contents de l’avoir découvert. On se sent bien dans le Cantal ! LES STARS DE CINÉMA INVESTISSENT LE CANTAL ! 3 QUESTIONS AU COMÉDIEN AURÉLIEN WIIK Septembre 2010 - Saint-Cernin - Tournage à la ferme de Cros L’image du Cantal est-elle celle à laquelle vous vous attendiez ? « J’étais déjà venu dans la région il y a environ quatre ans pour tourner un court-métrage. Dans le Cantal, je suis » particulièrement surpris par la beauté des paysages, des décors et lieux de tournage somptueux. Je garderai un souvenir tout particulier de la scène tournée au Puy Mary… » Quel accueil avez-vous reçu ? Ici les gens sont très sympas, « vraiment chaleureux. Tout le monde a l’air enthousiaste de nous recevoir. On se sent vraiment bien, il y a une très bonne ambiance. » Etes-vous à l’aise dans le milieu agricole ? « Le sujet m’a particulièrement inspiré car basé sur des faits réels, c’est une histoire dans l’air du temps. Beaucoup ont tendance à oublier à quel point agriculteur est un boulot difficile. J’en sais quelque chose, ma famille avait une ferme en Normandie. Du coup, je prends beaucoup de plaisir à tourner et me mettre au service de mon personnage. »
ils ont dit Deux Frères, Franck interprété par Nicolas Giraud (Les Aventures d’Adèle Blanc-Sec) et Régis par Aurélien Wiik (Les Rois Maudits et bientôt sur France 2 dans l’Epervier) sont les témoins des difficultés de leur père agriculteur. Afin de l’aider, et de porter secours aux plus démunis, ils vont réinventer la légende de Robin des Bois… A leurs Michèle Lacombe Les salers du GAEC donnent la réplique ! Cours de Noailles - Aurillac « côtés, Hippolyte Girardot dans le rôle du flic, Michel Duchaussoy dans celui du père, Clémentine Poidatz en journaliste (Marie Antoinette, révélation des César 2009), le Comédien-Châtelain de Vieillevie Daniel-Jean Cassagne, seront aussi à l’affiche de ce téléfilm réalisé par Frédéric Tellier (assistant réalisateur sur 36, quai des Orfèvres, réalisateur de la série Un flic et du téléfilm Obsession). Ce téléfilm valorise le département et partici pe à la dynamique qui vise à augmenter la notoriété du Cantal. Par l’intermédiaire du Conseil Général, l’équipe est venue faire un repérage en avril. L’endroit leur a plu tout de suite. En septembre, lorsque nous avons été sollicités, on a dit oui tout de suite, sans trop savoir comment cela allait se passer. On découvre ce milieu, la mécanique du tournage… C’est une démarche plutôt originale et on serait d’accord pour recommencer demain si on nous le proposait ! Non seulement c’est valorisant pour nous, pour notre métier, mais aussi pour l’image du département tout entier ! Toute la famille ressent une véritable satisfaction d’avoir participé à cette expérience unique. » 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :