[15] Cantal Avenir n°68 déc 09/jan-fév 2010
[15] Cantal Avenir n°68 déc 09/jan-fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de déc 09/jan-fév 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cantal

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : prenons de la hauteur... le Cantal sur France 3 en prime time.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 budget départemental ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2010 Assumer le choix de la vérité et de la transparence Comme 25 Départements français, le Cantal voit ses marges de manœuvre budgétaire se réduire. Le Conseil Général fait le choix de la maîtrise qui permettra la mise en œuvre du Plan d’Action Départemental. LES DÉPARTEMENTS DANS LA TOURMENTE La situation financière de tous les Départements, et tout particulièrement de 25 d’entre eux, se détériore. Trois raisons essentielles expliquent l’effet de ciseau : des dépenses de fonctionnement transférées, dans le domaine social notamment, qui progressent fortement ; des ressources qui n’évoluent plus ou diminuent du fait de la crise : le Département a perdu 2 500 000 € de droits de mutation pour la seule année 2009 ; un déséquilibre accru entre les dépenses et les recettes, qui provoque la réduction de notre marge de manœuvre. DES INVESTISSEMENTS INDISPENSABLES POUR MODERNISER LE CANTAL ET SOUTENIR L’EMPLOI Le Conseil Général a conduit des investissements pour des projets essentiels. Ils constituent aujourd’hui des acquis pour le département. Il n’est pas certain que les uns et les autres auront la capacité d’en conduire autant et d’aussi importants demain. Il est à noter que tous les projets majeurs ont été votés à l’unanimité au sein de l’Assemblée. « Je m’en réjouis car j’ai toujours attaché un prix particulier à ce que les élus départementaux se rassemblent lorsque l’intérêt du Cantal est en jeu », souligne Vincent Descœur. Ceux qui ont bénéficié des investissements directs du Conseil Général ou ont vu leurs projets accompagnés, peuvent mesurer la pertinence des décisions prises. Rappelons que le Département a privilégié l’emprunt à la hausse des impôts pour financer ces projets. MAÎTRISE BUDGÉTAIRE ET OPTIMISATION DES ACTIONS L’Assemblée Départementale a fait des choix permettant de présenter un budget 2010 équilibré qui réponde au Plan d’Action Départemental arrêté pour la période 2009/2011. Par ailleurs, la perspective d’un changement de "règles du jeu" en ce qui concerne la compensation de la taxe professionnelle à l’horizon 2011 ne facilite pas l’exercice des orientations budgétaires. En tant que Parlementaire, Vincent Descœur plaide pour un renforcement de la péréquation entre départements riches et ceux qui le sont moins. Ratios départementaux Cantal Moyenne des Départements Taux d’épargne 13,5% 16% Prélèvement fiscal/hab. 323 € 329 € Droits de mutation/hab. 38 € 60 € Dépenses de fonctionnement/hab. 875 € 875 € Frais de personnel/hab. 150 € 174 € Dépenses sociales/hab. 431 € 443 € Dépenses d’investissement/hab. 355 € 297 € Dette/hab. 812 € 502 € LE CANTAL A MOINS AUGMENTÉ SES IMPÔTS QUE LA MAJORITÉ DES DÉPARTEMENTS Le prélèvement s’inscrit dans la moyenne nationale des Départements de la même strate : 323 € par habitant. Depuis 2001, les arbitrages budgétaires successifs se sont traduits par une évolution des taux du Cantal de 24,75% sur 8 exercices budgétaires, soit 2,8% par an. Lorsque l’on compare ce qui est comparable, on constate, que de 2001 à 2009, 60 Départements ont plus augmenté leur taux que le Cantal. Ainsi, l’Ariège a augmenté ses impôts de 31,52%, le Lot de 34,15%, le Gers de 44,53%, les Vosges de 44,70%, les Hautes Alpes de 49,38% et la Creuse de 50,59%. En région Auvergne, seul le Puy-de-Dôme, dont les bases ne sont pas comparables aux nôtres, a moins augmenté avec 19,68%, alors que l’Allier augmentait de 26,82% et la Haute Loire de 46,40%.
Collège Blaise Pascal à Saint-Flour 2006 - 2009 Opération de restructuration, mise en sécurité et réhabilitation Investissement du Conseil Général : 8 600 000 € Côte de Saint-Cernin (RD 922) 2009 - 2010 Investissement du Conseil Général : 4 050 000 € Déviation des 4 chemins (RD 922) 2006 - 2009 Investissement du Conseil Général : 4 280 000 € EDUCATION Collège Jeanne de la Treilhe à Aurillac 2006 - 2009 Opération de restructuration, mise en sécurité et réhabilitation Investissement du Conseil Général : 5 000 000 € LES INVESTISSEMENTS RÉCENTS DU DÉPARTEMENT LE DÉPARTEMENT ROUTES IUT d’Aurillac Plus de 600 étudiants grâce aux investissements d’équipements réalisé à l’IUT, depuis son implantation par le Conseil Général : Plus de 10 000 000 € Déviation d'Arpajon et Côte de Senilhes (RD 920) 2006 - 2008 Investissement du Conseil Général : 7 280 000 € 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :