[15] Cantal Avenir n°65 jun/jui 2009
[15] Cantal Avenir n°65 jun/jui 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de jun/jui 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cantal

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : RSA... le département du Cantal au rendez-vous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 culture APPELLATION D’ORIGINE Un nouveau nom : Cantal musique et danse C’est le nouveau nom de l’Association Départementale pour la Musique et la Danse qui permettra une meilleure identification de l’action du Conseil Général. Créée à l’initiative du Département dans le cadre d’une politique portée par l'État, c’est un outil de développement et de structuration de la vie musicale et chorégraphique. Cantal Musique et Danse intervient dans une pers - pective d'amé nagement du territoire, d'élargisse - ment des publics et des pratiques, de formation et d'emploi. Madeleine BAUMGARTNER, Vice-Présidente du Conseil Général char gée de la culture et Présidente de Cantal Musique et Danse, le réaffirme « Pour éveiller et entretenir ce désir d’ouverture au monde, de fantaisie et de découverte, il faut chaque jour sur le terrain, auplus près des habitants, qu’existe la proposition de faire "l’expérience de l’art" sous toutes ses formes, qu’il s’agisse d’éduca tion et de pratiques artistiques, de diffusion ou de création ». En cohérence avec les orientations nationales et le Schéma Départe - mental de Développement Culturel 2008-2010, la politique de Cantal Musique et Danse comporte deux axes : Etre un centre de ressources correspondant à la mission essen - tielle d’information, de conseil et de coordination de l’association. L’expérience de l’art au plus près des habitants Etre porteur de politiques de déve loppement dans les différents secteurs du champ musical et chorégra phique : sensibilisation, formation, enseignement, pratiques amateurs, création/diffusion. MUSIQUE & DANSE « ils ont dit Frédérique JANAND, Directrice de Cantal Musique et Danse Spectacles, pratiques amateurs, écoles de musique et de danse..., les Cantaliens disposent d'une offre artistique et culturelle riche et variée. Depuis 20 ans, l'association Cantal Musique et Danse contribue à la faire connaître largement et à l'enrichir au travers de multiples actions en direction de tous les publics. »
A LIVRE OUVERT Harry Potter, l’anglais Louis Le Galoup, le cantalou « cousins en sorcellerie » Elevé par une famille adoptive, Louis le Galoup vit dans un village perdu au nord d’Occitania. Il jouit de l’insouciance de son coin de nulle part en compagnie de son frère Séverin. Pourtant, un cauchemar récurrent, une ombre terrifiante, mi homme, mi bête vient hanter son sommeil. Ses origines sont mystérieuses. Pourtant un jour, Louis découvre son pedigree, c’est un sorcier redouté… « L’histoire commence à Man - dailles, un village que j’aime bien et dans lequel j’allais me promener. Le second tome, lui, se déroule à Aurillac. Dans le même esprit, j’enrichis mes livres d’anecdotes, de recettes de bourriols, de truffade… Bref, dès que je le peux, je fais une allusion au Cantal ! ». Jean-Luc Marcastel est cantalou et fier de l’être. Il a le rythme et les mots de l’écrivain. Il se dégage de lui un flegme et une retenue qui laissent à penser que l’homme a les valeurs du Cantal chevillées au corps. « Au travers de mes récits, j’espère que les lecteurs arriveront à voyager dans les décors majestueux du Cantal. Je fais référence à des lieux réels du département. De même, le site Internet présente de nombreux liens au territoire. Aussi, j’espère qu’à ma façon, je donnerai à des lecteurs l’envie de venir réellement visiter le Cantal, théâtre des aventures de Louis Le Galoup. Je cherche à reproduire l’ambiance des soirées à la veillée. C’est une forme d’oralité écrite. J’ai voulu ces ouvrages simples et non simplistes. Je me suis inspiré de Tolkien, mais je voulais avant tout me libérer du patrimoine celtique pour me rapprocher de mes racines et de mon patrimoine cantalien. Je me suis très clairement inspiré de notre folklore pour le présenter sous un autre jour, à destination d’autres publics. Je cible les ados comme les adultes : le plus jeune lecteur à qui j’ai signé une dédicace avait 9 ans, le plus âgé 96 ans ! » Une autre façon de promouvoir le Cantal, à déguster au plus vite à tout âge et sans modération, car Louis le Galoup est Cantalou et… fier de l’être ! 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :