[15] Cantal Avenir n°62 déc 08/jan 2009
[15] Cantal Avenir n°62 déc 08/jan 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°62 de déc 08/jan 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Cantal

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : 2009... affichons nos couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Solidarité RSA : élargir l’horizon de la solidarité Prévue au 1er juin 2009, la généralisation du Revenu de Solidarité Active (RSA) déjà expérimenté dans 34 départements, élargit l’horizon de la solidarité. Le RSA est une prestation unique qui remplacera le revenu minimum d’insertion (RMI), l’allocation de parent isolé (API) et les différentes primes de retour à l’emploi. II répond à trois objectifs : simplifier les dispositifs existants ; inciter à la reprise d’activité ; lutter contre la pauvreté au travail. Revenu minimum ou complément de revenu, c’est selon… Pour ceux qui ne travaillent pas, le RSA sera un revenu minimum. Pour ceux qui travaillent il sera un complément de revenu. Une personne qui n’a pas de revenu du travail percevra le RSA à taux plein (actuellement l’équivalent du RMI). Une personne qui a de faibles revenus du travail bénéficiera également du RSA, comme complément de revenu, dégressif au fur et à mesure que ses revenus du travail augmentent. Le montant de RSA versé prendra en compte la situation familiale et l’ensemble des revenus de la famille. Le revenu garanti, à revenu du travail équivalent, sera donc d’autant plus élevé que les charges de famille seront fortes. Le RSA devrait être versé jusqu’au niveau du SMIC (1000 €) pour une personne seule et jusqu’à 1800 € pour un couple avec deux enfants. Le taux de cumulentre les revenus de solidarité et ceux tirés du travail serait fixé à 62%. Le bénéficiaire du RSA, outre son salaire, conservera donc l’ancienne allocation minorée de 38% de ce salaire. « Ainsi précise Bernard DELCROS, Vice président chargé de l’Education, de l’Insertion et du Logement, une personne qui recevait 450 € d’allocation et qui reçoit 500 € pour un travail à mi-temps, verra son allocation diminuer de 190 € (38% de 500 €) Elle conservera donc une allocation de 260 € ce qui portera son revenu total disponible à 760 €. » Pour limiter les effets de seuil au moment de la reprise d’activité, l’accès aux droits voisins (couverture maladie universelle-complémentaire, aides au logement, exonération de la taxe d’habitation et de la redevance audiovisuelle) sera dorénavant fonction des revenus et non plus du statut des intéressés. Accompagnement, un seul interlocuteur Le RSA offre à chacun un accompagnement social et professionnel dont l’organisation reposera sur un référent unique. Les ménages dont les revenus professionnels n’excéderont pas le montant du revenu minimum, ceux qui seront privés d’emploi ou ne tireront de leur emploi que des ressources limitées, auront l’obligation de rechercher un emploi ou d’entreprendre les actions nécessaires à leur insertion sociale et professionnelle. Ils seront orientés soit vers la nouvelle institution issue de la fusion ANPE-ASSEDIC, soit vers les Services du Conseil Général ou un organisme compétent en matière sociale. Le Département en première ligne Si le RSA sera versé par les caisses d’allocations familiales et de mutualité sociale agricole, sa mise en œuvre relève de la responsabilité du Département et de l’Etat. La compétence du Conseil Général concernant l’insertion est réaffirmée puisqu’il est responsable du financement du revenu minimum servi aux allocataires ne disposant que de faibles ressources d’activité, et elle est étendue aux bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API). Le complément de prestation versé aux bénéficiaires en emploi sera lui pris en charge par l’Etat.
Première Journée Départementale du Handicap Le Collectif Partenariat Handicap 15 organisait à l’Hôtel du Département, le 4 octobre dernier, la première journée départementale du handicap, en partenariat avec la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie et le Conseil Général. Ouverte au grand public, cette rencontre présentait des stands et proposait projections vidéo, tables rondes et conférences –débats. A la fin du 1er semestre 2009, la MDPH installera l’ensemble de ses équipes en un seul et même lieu, près du rond point Henry Tricot à Aurillac. www.mdph.cantal.fr Le but était d’informer sur le vécu des personnes handicapées et de leur entourage, pour mieux comprendre leurs difficultés quotidiennes de vie et d’accompagnement. Ce fut l’occasion de présenter la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) créée en 2006 comme un espace d’information, d’écoute, de dialogue et d’évaluation au service des personnes handicapées, de tous les acteurs qui oeuvrent contre les handicaps et plus largement de tous les cantaliens. Une journée particulièrement riche et conviviale qui s’est achevée dans la bonne humeur avec les résultats du « concours de sourires » et en musique grâce à l’Harmonie Municipale d’Aurillac. Une belle réussite à renouveler pour changer de regard sur le handicap et mieux vivre ensemble. « Accéder 7exister ! » La Délégation du Cantal de l’Association des Paralysés de France (APF) s’est mobilisée le 10 octobre dernier dans le cadre de la campagne nationale « Accéder7exister ! » destinée à attirer l’attention sur la discrimination première que représente l’inaccessibilité. Elle a organisé dans la rue des Carmes à Aurillac un parcours en fauteuil roulant pour pointer les difficultés d’accessibilité des commerces de proximité, avec distribution de tracts et sensibilisation du grand public et accueil sous tente pour faciliter la diffusion de l’information. Une démarche originale qui va dans le même sens que la démarche globale au service du Handicap portée par le Conseil Général. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :