[14] Le Calvados n°136 sep/oct/nov 2019
[14] Le Calvados n°136 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°136 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Calvados

  • Format : (211 x 281) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 42,3 Mo

  • Dans ce numéro : le cheval par excellence...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Pose du croisillon sur la pile du pont. Calvados MAGAZINE/136/automne 2019 Livraison de la charpente métallique. Emmanuel Fossey 30 Préparation de la poussée du tablier. Emmanuel Fossey LE DÉPARTEMENT AGIT La desserte portuaire Viaduc assemblé sur l’aire de lancement. Assemblage de la charpente sur l’aire de lancement. DESSERTE PORTUAIRE  : LES TRAVAUX AVANCENT ! 30 mn pour poser la passerelle. Le tablier du viaduc a franchi l’Orne. SUIVRE LE CHANTIER  : https://www.calvados.fr/diaporama/desserte-portuaire Emmanuel Fossey En septembre 2018, le Département du Calvados a lancé les travaux de construction du viaduc qui permettra de relier Hérouville-Saint-Clair à Colombelles et d’assurer la liaison routière entre Normandial, la presqu’île et le port de Caen. Le chantier poursuit son évolution dans les délais prévus. Retour en images sur les récentes étapes du chantier. Michel.dehaye@avuedoiseau.com Michel.dehaye@avuedoiseau.com
LE DÉPARTEMENT AGIT Qualité et sécurité des routes LES AGENTS DE L’OMBRE S’ils travaillent chaque jour pour offrir aux Calvadosiens des routes de qualité et sécurisées, les agents des routes du Département sont aussi souvent à pied d’œuvre pour organiser, dans l’ombre, les grands événements du territoire. Briefing de Jean-Marc Bracci, chef d’exploitaton de l’ARD de Bayeux avant intervention sur le terrain. SERGE ROUSSEAU Chef d’agence routière départementale de Bayeux « Pour mettre en place le 75 e anniversaire du Débarquement, il a fallu s’organiser plusieurs semaines en amont et participer aux réunions avec les forces de l’ordre, la préfecture, les mairies afin de coordonner les interventions de chacun. Il aura fallu aussi centraliser tout le matériel en faisant parfois appel aux autres agences routières. Nos agents ont d’abord installé une signalisation pour prévenir les usagers de la route des changements qui auraient lieu le jour J ; la veille, ils ont déposé les panneaux aux endroits stratégiques ; le 6 juin, ils étaient à pied d’œuvre dès 4h du matin pour rendre visibles les panneaux à 6h. Ils ont mis en place près d’une centaine de barrages qu’ils ont ensuite démontés le soir. En tout, ce sont quatre équipes de deux agents qui ont œuvré le matin et autant le soir. Toute la journée, ils étaient disponibles pour gérer les éventuels problèmes et faire remonter les informations au PC de Caen d’où était coordonnée la logistique ». THIERRY BOSQUET Chef d’exploitation du port départemental de Honfleur « La préparation de la visite de l’Hermione à Honfleur a démarré dès août 2018. Le surveillant de port, les auxiliaires de service et les agents d’exploitation ont d’abord effectué un travail d’étude et d’analyses de données sur la faisabilité technique de l’escale. Il a fallu ensuite mettre en place une organisation logistique pour le ravitaillement en eau, la gestion des déchets, l’installation électrique, la mise en sécurité du bateau, du public, l’installation des barrières… Le jour de l’événement, les agents portuaires étaient en action pour vérifier la hauteur de l’eau, manœuvrer les ouvrages, faire la circulation sur l’eau, vérifier le bon fonctionnement du groupe électrogène, assurer la sécurité du public. Huit agents ont été mobilisés le jour de la venue de l’Hermione ». Emmanuel Blivet Emmanuel Blivet VINCENT LECOMTE Agent des routes du centre d’exploitation de Mathieu « Chaque année, depuis sa création en 2008, nous organisons la sécurité routière autour du festival de Beauregard. Cela commence 15 jours avant avec le fauchage aux alentours du château. Le jour J, nous mettons en place les barrages et nous signalons aux automobilistes les modifications sur les routes et les déviations. Durant le festival, nous surveillons que le matériel installé soit bien en place, ramassons les déchets… Nous avons également un rôle d’information auprès des gens surtout lorsqu’il y a des bouchons. Nous pouvons aussi être amenés à gérer des accidents, des barrages détruits, une remorque à message à réparer… Deux équipes se relaient durant toute la période du festival ». RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DES TÉMOIGNAGES SURemag.calvados.fr Calvados MAGAZINE/136/automne 2019 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :