[13] Accents n°251 jui/aoû 2019
[13] Accents n°251 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°251 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,0 Mo

  • Dans ce numéro : pour l'avenir de nos enfants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
#TOURISME 30 l Le magazine du Département des Bouches-du-Rhône l #251 JEAN-LAURENT LUCCHESI Directeur des Marais du Vigueirat, Camargue « LE TRIANGLE D’OR DE LA BIODIVERSITÉ » Ce passionné de nature et d’oiseaux s’attache, depuis plus de 30 ans, à faire découvrir au plus grand nombre les Marais du Vigueirat, un joyau de biodiversité, dans le respect des règles de l’écotourisme. Les Marais du Vigueirat attirent quelque 30 000 visiteurs par an. Quels sont leurs atouts naturels ? Jean-Laurent Lucchesi  : C’est une propriété du Conservatoire du littoral de 1 200 hectares, dont 919 hectares sont classés en Réserve naturelle nationale, à la croisée de deux écosystèmes particulièrement riches  : le delta du Rhône et la plaine steppique de La Crau. Ce qui en fait l’une des propriétés les plus remarquables du Conservatoire du littoral en Camargue. Ici, on vient découvrir une mosaïque de milieux naturels différents avec plus de 3 000 espèces animales et végétales et plus de 300 espèces d’oiseaux. Cette nature sauvage et préservée en zone humide attire d’autant plus les visiteurs et les touristes qu’avec les Alpilles et La Crau, on se trouve dans le triangle d’or de la biodiversité ! Toute cette richesse naturelle à deux pas de grandes villes comme Marseille, Aix, Arles et Avignon attire, en période estivale, les amateurs de grands espaces, d’oiseaux, de plantes, d’animaux et de photographie. Comment orientez-vous les visiteurs pour appréhender l’immensité de ce lieu ? J-L.L.  : La découverte du site s’appréhende en fonction de ce que l’on vient y chercher. Une zone d’environ cent hectares est ouverte aux visiteurs, aménagée dans les milieux naturels les moins sensibles du site. Le reste du site est accessible en visite guidée. Du collégien au touriste étranger en passant par le naturaliste ou la personne à mobilité réduite, chacun doit se sentir le bienvenu en empruntant, en visite libre, guidée, à cheval, en calèche ou à pied, le sentier des Cabanes, le sentier ethnobotanique, le sentier éco-futé, ou encore le sentier nature interactif pour les enfants. Tous nos aménagements sont étudiés de manière à satisfaire la curiosité du visiteur tout en préservant la nature. Que pensez-vous du patrimoine naturel en Provence ? J-L.L.  : Il est exceptionnel et va au-delà de la nature. Il évoque l’histoire, la culture, l’architecture. Le vrai challenge est d’arriver à mixer la préservation de toutes ses richesses avec l’accueil d’un tourisme très dense représentant un pan économique important pour le département. À l’image des Marais du Vigueirat qui permettent de démontrer qu’on peut être exigeant en protégeant la nature sans tourner le dos à l’économie et au social. Hors les murs, quel est votre spot favori ? J-L.L.  : Les îles de Marseille. Tout jeune, j’adorais aller à la nage sur l’île de Maïre, observer les Puffins et les Petrels et bien d’autres espèces qui évoluaient dans ce magnifique endroit, haut lieu de la biodiversité. Propos recueillis par Karine Michel
NATURE LA CIOTAT LE PARC NATUREL DU MUGEL Le Parc du Mugel représente un véritable havre de verdure à La Ciotat. Avec ses plantes exotiques, aromatiques et tropicales rares, il s’étend sur près de 12 hectares et comprend une aire de pique-nique et une aire de jeux pour enfants. Le lieu est accessible aux personnes à mobilité réduite. Le parc du Mugel est ouvert du 1er avril au 30 septembre de 8h à 20h. www.laciotat.info DÉPARTEMENT PLONGÉE EN MÉDITERRANÉE Nos côtes méditerranéennes sont parmi les plus fréquentées pour les spots de plongée. Outre les épaves, nombreuses, la protection des fonds marins permet de découvrir une faune et une flore exceptionnelles insoupçonnées sur nos côtes. www.ffessm-paca.fr PORT-DE-BOUC LA FORÊT DE CASTILLON Également appelée massif des Étangs (il y en a quatre), la forêt domaniale de Castillon est un espace naturel exceptionnel de 288 hectares riche en flore méditerranéenne et peuplé de nombreuses espèces d’oiseaux (flamant rose, héron ou cygne). Ce poumon vert est le cadre idéal pour la pratique de la randonnée, du VTT et la découverte du patrimoine naturel et historique. www.portdebouc.frC. Moirenc Aurelie Miquel #L’AMOUREUX #À VOIR À FAIRE DE LA PROVENCE CÔTE BLEUE LE TRAIN DU BORD DE MER La ligne de train de la SNCF n°7 permet de rallier Miramas à Marseille, longeant la Côte Bleue, de Martigues à l’Estaque, d’où son nom de « Train de la Côte Bleue ». Sur près de 32 kilomètres, il sillonne les calanques, viaducs et paysages magnifiques… Un décor de paradis bleu turquoise. www.ter.sncf.com PORT-SAINT-LOUIS-DU-RHÔNE PLAGE NAPOLÉON La plage Napoléon s’étend sur 10 kilomètres de sable fin, aménagés afin de protéger l’espace naturel. Un lieu unique où la baignade est autorisée et surveillée, et les activités nautiques nombreuses. Accès libre à pied ou en bus. www.portsaintlouis.fr #251 l Le magazine du Département des Bouches-du-Rhône 31C. Moirenc



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :