[13] Accents n°247 nov/déc 2018
[13] Accents n°247 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°247 de nov/déc 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : le territoire change d'air.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
#DÉCOUVERTES LA FIERO DEI SANTOUN DE MARSIHO FESTEJO SEI 215 AN ! Notre rubrique dédiée à la langue provençale salue, en dialecte maritime, la doyenne des foires aux santons, celle de Marseille, qui fête cette année ses 215 ans ! Une belle occasion de rappeler le rôle fondamental joué hier et aujourd’hui par la cité phocéenne dans le monde du santon et des crèches de Provence... Retrouvez sur notre site Internet la version audio de l’article, sa traduction en langue française et des vidéos illustrant d’autres thèmes sur la Provence et le provençal. Coumo chasque an un pau de pertout dins lou despartamen, d’Aubagno à Tarascoun en passant pèr Marsiho, Ais, Arle vo Fouont-vièio, leifiero dei santoun nous duerbon sei bras d’argielo. Un rendès-vous tradiciounauemai culturau pèr tóuti, que que siegon nouèsteis óurigino, nouèstei counvicien, nouèsteis aspiracien, tant lou santoun fa partido dóu patrimòni de nouesto regien, Prouvènço, un patrimòni vivènt de parteja. Ensinto, entre nouvèmbre e janvié segound coumo sian acoustuma, poudèn ana fiereja pèr li trouba touei meno de santoun, de toui calibre, de la Nativetaei persounàgi mai de vuei, pinta vo noun, viesti,emai tout ço que vous fau pèr fa vouesto grùpi 46 l Le magazine du Département des Bouches-du-Rhône l #247 « Marsiho capitalo dóu santoun de Prouvènço ! » emé soun decor tradiciounau  : estable, pous, pouont, estello, papié roucas, papié cèu, mousso fresco... Segur que soun tóutei bello leifiero quand vias coumo fan passa Nouvè coumo un encantamen, chascuno à soun biais – emé vo sènso lou perfum de nouesto enfanço. Mai de tóutei, l’a uno que degun pòu renega qu’es la pus enciano, la Fiero dei santoun de Marsiho ! Crebè l’uou en 1803, e aro boufo sei 215 candeloun d’argielo. Qu sarié sousprés d’aprendre qu’es à Marsiho que la touto proumiero fiero dei santoun li dorbiguè sei pouarto ? Belèu aquélei, – un mouloun ai las ! –, que vous fan souvènt coumo acò  : « Marsiho ? Es pas la Prouvènço ! ». Basto pamens de ramenta doui noum pèr coumprendre que rèn si
departement13.fr VA SABIAS ACÒ ? LEIS ÓURIGINO DEI BELÈN … Tout coumencè sus lou parvis dei glèiso, dóu tèms que Marto fielavo..., emé de scèno dei mistèri de la Nativeta jugado pèr de coumedian. Mai uno legèndo achinido fa de Sant Francés d’Assiso, que sa maire sarié estado de Tarascoun, lou creaire en 1223 de la proumiero « crècho vivènto » à Greccio, en Itàli. Emé lou tèms, aquéleipersounàgi de car e de sang fuguèron ramplaça pèr de persounàgi de boues, de ciro, de cartoun pasto, de faiènço e mume de vèire. Au siècle XVIe, leiproumié belèn apareiguèron dins leiglèiso, proun pròchi d’aquéleique counouissèn vuei. Mai emé la Revoulucien franceso e leimanto uno glèiso barrado, si n’en viguè plus gaire. Es alor que chasco famiho si faguè la crècho siéuno à l’oustau e que l’art dei santounié s’espandiguè. Dins lou mume envanc, lou tiatre en lingo prouvençalo faguè l’empèri emé leipastouralo, e bello proumiero la Pastouralo Maurel neissudo en 1844 à... Marsiho, pèr pas chanja ! faguè à l’asard. D’abord, lou d’un denouma Laurent en qu li duvèn d’agué pourgi en 1775 à Marsiho lou proumié belèn counouissu en Franço, fa de manequin articula pourtant lou vièsti dóu relàrgui. Puei, lou de Jan-Louei Lagnel (1764-1822), escultour que faguè nèisse à Marsiho lou vertadié santoun de Prouvènço. Après agué fa sei proumiéreis obro counouissudo coumo uno fremo de dre (1797), un ome de dre (1798), un chin (1799), uno Vièrgi, un sant Jóusè e doui Rèi Màgi (1802-1805), Lagnel, fin óusservaire qu’èro, faguè de mouele de plastre rapresentant sei vesin dei diferènt mestié, mouele ajudant pèr reproudurre maieisa de sujèt à bouon pres. Vous moulè bras, couifaduro e acessòri à despart avans que leis acampèsse au sujèt principau emé de barboutino, asatant la proumiero crècho de Laurent. Puei après, vous estigancè sei santoun dins qu’uno pèço, #PARLEN PROUVENÇAU ! E ACÒ, VA SABIAS ? SANTOUNIÉ, UNO PROUFESSIEN VERTADIERO ! D’abord simplo ativeta segoundàri, lou mestié de santounié es vengu vuei proufessiounau. L’a mume d’ùneis artisan que daverèron lou titre foueço enveja de Meiour Oubrié de Franço (M.O.F.) ! Si capito à l’ouro d’aro uno councentracien dei grosso d’ataié de santoun entre Marsiho, Aubagno, Aisde-Prouvènço e Arle. Lou noumbre de santounié rèsto de lun lou mai impourtant dins leiBouco-dóu-Rose (62) e la Vaucluso (26), puei dins Var (8), leis Aup-de-n-Auto-Prouvènço (7) e leis Aup-Maritimo (6 dins la partido prouvençalo). un pau coumo aquéleiqu’èron fa de mouledo, fènt espeli ensinto lou vertadié santoun de Prouvènço, d’argielo noun cuecho. Mau-grat la councurrènci impauvado à l’epoco pèr leisantibelli d’óurigino italiano, fa de plastre, vendu pèr de marchand napoulitan dins leicarriero dóu Port-Vièi, Lagnel aura travessa lou tèms bouonodi sei creacien óuriginalo coumo « lou pastre alounga », « l’ome tenènt un fanau d’uno man e soun bounet dins l’autro » vo « la fremo pourtant uno cougourdo sus la tèsto » e bèn d’àutrei santoun que fan aro lou belèn prouvençau dóu siècle XXIe. Vaqui dounc pauva en touto bèuta tres argumen que baion à Marsiho lou titre legitime de capitalo dóu santoun de Prouvènço ! Jan-Miquèu Turc Proufessour certifica de lingo prouvençalo Majourau dóu Felibrige



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :