[13] Accents n°217 mai/jun 2013
[13] Accents n°217 mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°217 de mai/jun 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : innovation : les racines du futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Action publique ON LE DIT ON LE FAIT 16 Daniel Conte, conseiller général du canton « Au total, ces transformations ont représenté un investissement de 160 000 euros, largement subventionné par le Conseil général. » ACCENTS n°217 Action publique CANTON de rOQuEVAIre Auriol : lE MoulIN du rEDon, uNE résIDENCE plEINE d’éNErgIE Inaugurée le 15 mars, la résidence édifiée au lieu-dit Moulin de Redon ouvre une nouvelle page de l’histoire d’Auriol tout en valorisant l’ancienne. Le programme de logements sociaux porté par la SAEMPA a poussé sur le Photo : J. P.Herbecq CANTON d’EYGuièrES Le cinéMA Le GrENIEr de l’AlCAzar PAsse au numérIQue Les nostalgiques regretteront la disparition du ronronnement des bobines sur le projecteur qui faisait le charme des vieux cinémas. Mais la majorité des spectateurs se réjouit de pouvoir assister à des séances avec une image parfaite et un son optimal. Tout en se dotant d’un équipement numérique qui lui permet de proposer désormais des films en 3D, comme « Le monde fantastique d’Oz » à l’issue de l’inauguration le 15 mars dernier, Le Grenier de l’Alcazar à Eyguières n’en a pas moins conservé son âme de « cinéma de quartier », avec sa salle de plus d’une centaine de places. Sa fréquentation n’a évidemment rien à voir avec celle d’un multiplexe, avec 11 000 spectateurs par an, son atmosphère non plus, d’ailleurs ! Dans cette salle à la programmation variée sur une douzaine de séances par semaine, on s’efforce de satisfaire les amateurs de films d’art et d’essai et un public plus familial qui apprécie de ne Photo : J. Manchion site de l’ancienne usine de papeterie, en a pris le nom Résidence Papeterie Négrel et en a même conservé, en mémoire, une cheminée ! Les deux bâtiments de 18 et 21 logements, complétés par 39 places de parking, ont pu voir le jour grâce à un large partenariat. L’investissement de près de 6 millions d’euros a été financé, via un prêt, par la Caisse des dépôts et consignations, et grâce à l’appui du Conseil général, de 13 Habitat et de la Communauté du Pays d’Aubagne. Intégrant en toiture des panneaux solaires qui lui permettent de couvrir la moitié des besoins en eau chaude sanitaire, les immeubles, isolés par l’extérieur, bénéficient du label Très Haute Performance Energétique. Un atout pour les futures factures des locataires ! Les espaces environnants ont été également soignés, avec des plantations méditerranéennes peu gourmandes en eau. La majorité des logements a été attribuée à des Auriolais. pas rouler jusqu’à Martigues ou Plan-de-Campagne pour découvrir les superproductions hollywoodiennes ou françaises. Des soirées thématiques participent également à la convivialité du lieu, comme le 22 mars, avec un film italien en version originale et un plat de pâtes à l’issue de la projection au « Moulin de l’Alcazar » ! De plus, un ascenseur a été installé pour une accessibilité totale des personnes à mobilité réduite.
CANTON de Berre-l’ETANG Le CENtre-VIlle DE RogNAC EN plEINE rEFoNDAtion « Cœur de ville est le plus important projet d’aménagement à Rognac depuis 30 ans » assure la mairie qui en a donné le coup d’envoi le 16 février, en présence des conseillers généraux Mario Martinet et Alexandra Bounous- Duprey. L’opération représente un investissement de 7,3 millions d’euros, largement abondés par le Conseil général. Elle comprend d’abord la restructuration de la place Saint-Jacques, considérée par les habitants eux-mêmes comme « inesthétique et peu attractive ». En décembre 2013, la place aura retrouvé du caractère avec la réalisation d’un « cours provençal » exclusivement piétonnier, la requalification du parvis de l’ancien Hôtel de Ville, le positionnement de plantations autour du site, sans oublier l’implantation de places de parking, de sanitaires, de mobilier urbain, de liaisons piétonnes, la rénovation du revêtement et des voies adjacentes, des réseaux... Un cadre futur beaucoup plus agréable pour accueillir marchés et animations ! Mais ce n’est pas tout : le « Bastidon », historique bâtisse communale de cette place, se transformera d’ici à l’automne en centre de vie pour les séniors (20% de la population a plus de 65 ans). Le projet abritera une salle de restauration pour 100 personnes (contre 60 sur « L’Oustaou » actuel), des espaces d’activités (goûters, lotos, danse, gymnastique, chant...) et une salle de réception de 200 m² ouverte aux associations comme aux particuliers pour l’organisation de leurs événements. Enfin, la cave oléicole deviendra sur 560 m² un centre culturel, avec salles d’activités et d’exposition. L’école municipale de musique s’installera dans une extension de 400 m² pour bénéficier de neuf studios d’enseignement et de pratique et d’un auditorium de 90 places. L’ensemble devrait être accessible début 2014. Ces deux équipements respectent une démarche « bâtiment durable méditerranéen » grâce à l’utilisation de matériaux naturels (métal, verre, terre cuite, pierres...), une toiture végétalisée sur l’école, une consommation énergétique réduite et une attention particulière pour limiter les nuisances du chantier durant tout son déroulement. Mario Martinet, conseiller général du canton « Le réaménagement de la place Saint Jacques, un nouveau centre de vie pour les seniors, la création d’un lieu culturel, cette opération d’envergure a été principalement soutenue par le Conseil général. » ACCENTS n°217 Action publique17 Photo : J. P.Herbecq



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :