[13] Accents n°213 oct/nov 2012
[13] Accents n°213 oct/nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°213 de oct/nov 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : batailles pour l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Action publique ON LE DIT ON LE FAIT Daniel Fontaine maire d’Aubagne et conseiller général « Cet équipement, qui s’inscrit dans les engagements de la municipalité en 2008, est le fruit d’une concertation avec les boulistes. D’un coût de 600 000 euros, il a été financé pour moitié par la ville et par le Conseil général. » Canton d’Aubagne Un boulodrome couvert pour la commune C’est un bel espace couvert, dédié aux boulistes et à leur passion, qui vient d’être inauguré à Aubagne. Le nouveau boulodrome municipal, un terrain de 10 000 m 3, a nécessité quatre mois de travaux. Espace convivial et intergénérationnel, il est accessible jour et nuit et c’est un des rares en Provence à être couvert. Situé à l’entrée ouest de la ville, près du stade De Lattre, dans un grand alignement qui part des berges de l’Huveaune, en lien avec l’esplanade de Gaulle, il s’intégrera dans un prolongement urbain où prendra place la nouvelle salle des fêtes qui devrait être livrée au printemps 2013. Le boulodrome portera le nom de Mimi (Dominique) Mariotti, ancien conseiller municipal et fondateur en 1975 de l’école de boules « Les benjamins du Charrel ». M. Munari 16 Vincent Burroni maire de Châteauneuf-les-Martigues et conseiller général du canton « Ce nouveau groupe scolaire ouvre des perspectives d’accueil, d’étude et d’épanouissement pour nos jeunes citoyens. La crèche offre, elle, aux familles qui s’installent et à celles qui nous rejoindront un mode de garde collectif plébiscité mais jusqu’alors limité. » Canton de la Côte Bleue Crèche et école écologiques à Châteauneufles-Martigues C’est une première pour un équipement public à Châteauneuf-les-Martigues : la municipalité réalise un « bâtiment basse consommation » (BBC) pour la crèche et le groupe scolaire situés sur le Bd Mendès-France. La première pierre a été posée le 14 avril dernier dans un quartier en devenir, aménagé sur les anciens terrains en friche de la Société des Vins de France, où s’élève déjà « Villa Nova », complexe d’appartements en accession à la propriété réalisé par Promogim. Imaginé en 2009, le projet sera livré en 2013 et permettra à la commune de répondre à l’augmentation du nombre d’élèves tout en contribuant à la requalification d’un secteur d’une demi-douzaine d’hectares, non loin du centre-ville. Estimé à 7,25 millions d’euros, l’investissement est financé à 55% par le Conseil général. « Châteauneufles-Martigues réussit le tour de force de se mettre ainsi au diapason de la modernité sans perdre son authenticité pour préserver sa qualité de vie exceptionnelle » se félicitait Jean-Noël Guérini, dans son discours, en rappelant d’autres projets déjà soutenus sur le territoire communal comme la Plaine des sports. L’établissement sur deux niveaux abritera une crèche de 30 places, six classes de maternelle et 10 classes élémentaires ainsi qu’un restaurant scolaire. Sur ses abords, 35 places de stationnement et une contre-allée permettront aux parents de déposer rapidement leurs enfants en toute sécurité. Mixant bois et béton, orienté nord-sud, l’équipement a été conçu pour économiser eau et énergie, comme les puits de lumière qui alimenteront de manière naturelle le réfectoire. Photo : J. P.Herbecq ACCENTS n°213 Action publique
Photo : J. P.Herbecq Canton de Châteaurenard Lecture pour tous à Noves ! À Noves, la mairie de Georges Jullien ne perd pas de temps : en juillet, elle signe un contrat départemental de développement et d’aménagement avec le Conseil général et en septembre, les appels d’offres sont déjà lancés pour engager les projets ! « Grâce au soutien de l’Assemblée départementale à hauteur de 1,6 million d’euros, votre commune va pouvoir aller encore de l’avant pour le maintien de la qualité du service public et du bien-vivre ensemble » soulignait Jean-Noël Guérini, en paraphant le document. Après les deux premiers contrats de 2008 et 2010 menés à bien, ce sont six projets supplémentaires qui contribueront à transformer sensiblement le village. Si la plupart (aménagement du chemin départemental 30B, rénovation et sécurisation de voiries aux Paluds de Noves, réaménagement de la place Jules Ferry...) participe à l’amélioration du cadre de vie, il en est deux qui touchent directement les habitants. D’abord, l’extension de la bibliothèque Marc Mielly. La commune a acquis une bâtisse mitoyenne de l’équipement existant pour ouvrir un nouvel espace de 150 m² aux amateurs de livres, jeunes et adultes. Le chantier est de taille : réhabilitation de la toiture et de la charpente, isolation des murs et plafonds, nouvelles cloisons et menuiseries extérieures, remplacement des revêtements de sols ou mise aux normes de l’électricité et de la peinture... Le Conseil général finance plus de la moitié d’un investissement de 500 000 euros prévu sur 2012 et 2013. « Depuis les années 90, la population a gagné environ un millier d’habitants, passant de 4 000 à 5 000. Cet agrandissement s’imposait pour apporter un meilleur accueil aux usagers » indique la mairie. Le même argument de la croissance démographique justifie un autre projet, la création d’une classe supplémentaire au groupe scolaire Jules Ferry. La salle verra le jour au-dessus de la zone de garages, après démolition de la toiture existante et surélévation du bâtiment. Anne-Marie Bertrand conseillère générale du canton « Noves, tout en grandissant, a toujours su conserver une échelle humaine. Ces projets permettent de poursuivre une transformation guidée par l’intérêt collectif de tous les Novais. » Canton de marseille > montolivet Un Institut de formation en soins Infirmiers au centre gérontologique Depuis la rentrée, 50 étudiants infirmiers suivent leur formation dans un bâtiment du 18 e siècle entièrement rénové et situé au centre gérontologique départemental de Montolivet dans le 12 e arrondissement de Marseille Il accueille également 70 étudiants de l’Institut de formation des aides-soignants. Ce nouvel établissement, qui a pu voir le jour grâce au soutien financier du Conseil général, a été inauguré le mois dernier en présence notamment de Maurice Rey, conseiller général du canton, et de Christophe Masse, vice-président du Conseil général. Photo : J. P.Herbecq ACCENTS n°213 Action publique17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :