[13] Accents n°211 jun/jui/aoû 2012
[13] Accents n°211 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°211 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : mondialisation, crise aux deux visages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Au quotidien SPORT Photo : J. P.Herbecq Hélène Foxonet, journaliste "C'était pourtant une belle journée" « Quand la tribune a décroché à 20h20, je n’ai pas perdu connaissance. Je suis restée accrochée à mon siège comme à une bouée de sauvetage, pour une descente rapide, mais qui m’a paru durer des heures. Silencieuse. Sans un cri, ni le moindre murmure. Comme hors du temps et de l’espace. Le choc, lui, a été très violent et sans doute ai-je perdu connaissance quelques secondes mais à peine. (…) C’était pourtant une belle journée, nous étions tous ensemble allés manger du poisson sur le port de Bastia. Alors, pourquoi sommes-nous montés sur cette tribune maudite ? Pourquoi suis-je restée alors que je la sentais déjà vaciller ? (…) J’ai plutôt envie de parler de cette tendresse qui nous a unis tous, journalistes ou pas, corses ou pas, d’avoir vécu ce drame, cette solidarité pour surmonter l’épreuve, et de cette chance d’être encore en vie. » Extrait du livre : « Furiani, 20 ans » livrefuriani@hotmail.fr www.furiani20ans-lelivre.fr www.facebook.com/Furiani20 Rens. 06 88 09 10 09/06 27 54 02 31 Points de vente : réseau FNAC, boutiques OM, librairies. 34 ACCENTS n°211 Au quotidien Trois questions à Gérard Poncié, journaliste, président de la section Provence de l’UJSF* Furiani, 20 ans après Accents : Comment vous est venue l’idée d’un tel livre ? Gérard Poncié : C’était un devoir de mémoire. Nous voulions trouver une manière de commémorer ce triste anniversaire. Et l’idée du livre nous est vite apparue car les paroles s’envolent et les écrits restent. Ce qui est émouvant, c’est que ce sont de jeunes journalistes qui ont proposé le projet, alors qu’ils n’avaient que 10 G. Koch Photo : J. P.Herbecq G. Baldocchi Le 5 mai 1992, une tribune s’effondre dans le stade de Furiani où l’OM devait rencontrer Bastia. Bilan : 18 morts et des centaines de blessés. 20 ans après, un livre édité par la section Provence de l’Union des journalistes sportifs vient commémorer ce triste anniversaire. ans à l’époque. Ils ont amené un autre regard sur cette tragédie. Accents : Comment s’est passé l’écriture du livre ? G. P. : Il a été écrit par 15 journalistes de la section Provence, qui pour beaucoup ont été victimes de la tragédie. Mais surtout, il y a eu le témoignage des familles endeuillées, des acteurs de cette triste soirée, des victimes meurtries, avec à chaque fois beaucoup d’émotion et aussi un sentiment de culpabilité envers ceux qui ont perdu la vie. C’était pour eux très douloureux et très difficile d’en parler. Accents : Que ferez-vous des bénéfices ? G. P. : Le livre a été édité à compte d’auteur. Grâce au soutien financier du Conseil général, nous savons déjà que le livre est remboursé. Ce qui nous permettra d’utiliser tous les bénéfices pour l’achat de lits médicalisés qui équiperont les hôpitaux de Corse et de Marseille. *Union des Journalistes Sportifs de France
Racines



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :