[13] Accents n°210 avr/mai 2012
[13] Accents n°210 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°210 de avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2012, plus de solidarité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
En pointe ports Photos : J. P.Herbecq 22 ACCENTS n°210 En pointe Le patrimoine, pour beaucoup, se niche dans les vieilles pierres ou les plis d’une robe d’Arlésienne. Pourtant, une (trop) petite partie du legs culturel de nos aînés vogue le long de nos rivages. Il y a même urgence à l’entretenir : il ne resterait que quelques centaines de bateaux en bois, dits de tradition, amarrés dans nos ports. Ces « barquettes » ou « pointus », car c’est plutôt sous ces noms-là que nous les aimons, nécessitent un entretien coûteux et régulier. De quoi décourager certaines bonnes volontés. Et menacer de nouveaux Trafalgar la modeste flottille. « Face à ce défi, le Département a adopté un nouveau dispositif qui permet à la fois de maintenir ce patrimoine maritime et de préserver un savoir-faire sans lequel rien n’est possible, celui des charpentiers de marine » explique Jean- Marc Charrier, élu délégué aux Ports au Conseil général des Bouches-du- À la pointe de la défense du patrimoine Le Conseil général lance dans les ports dont il a la gestion une opération de sauvetage et de valorisation des bateaux de tradition. Car le patrimoine peut aussi être maritime et populaire et en dire long sur nos modes de vie. Rhône. Car il faut aussi défendre les derniers héritiers d’une riche tradition provençale aux fortes influences napolitaines, les chantiers Trapani (Cassis) ou Borg (Marseille). CULTURE POPULAIRE Déclinée dans les ports dont il a la charge (La Ciotat, Cassis, Niolon, La Redonne, Carro, Pertuis, Sagnas, le Jaï) et concernant environ 200 bateaux, la politique du Département est globale : aide financière pour l’entretien, obligation de recourir aux hommes de l’art, sanctuarisation d’espaces réservés dans les ports, soutien aux associations de propriétaires, encadrement réglementaire de la vente des bateaux et enfin encouragement à participer à des animations valorisant ce patrimoine. Construits pour la pêche professionnelle, aujourd’hui essentiellement voués à la plaisance, ces « pointus » racontent tout un pan de notre culture populaire, avec un cabanon jamais loin. S’ils datent pour l’essentiel de l’aprèsguerre, certains toujours à flot peuvent nous faire remonter loin dans le temps : amarrée à Marseille, la barquette Marie-Louise, construite en 1899, est classée monument historique. J.M. Amitrano
Handivers-Horizons S’enrichir de toutes nos différences « Le handicap n’est plus une frontière » sert de devise à l’association fondée par Alain Comoli. Et elle le prouve en organisant des voyages pour personnes handicapées et un festival culturel à Verquières. Quelle est la mission de votre association ? Alain Comoli : Promouvoir la culture et les voyages pour et par les personnes handicapées ! Bien qu’atteint de myopathie, je voyage depuis plus de 30 ans. Constatant que peu de personnes handicapées osent parcourir le monde, j’ai créé Handivers-Horizons en 2009 pour concevoir une offre adaptée. J’effectue sur place les repérages, j’évalue moi-même l’accessibilité des lieux d’hébergement et de visites, la qualité d’accueil... À Bali, où nous partirons en juin pour la 5 e fois, la chaleur humaine et la disponibilité des habitants compensent largement les différences de normes avec l’Europe. En trois ans, plus de 40 personnes ont pris part à ces séjours. Dans le groupe, des liens extraordinaires se créent entre des participants. J’ai, par exemple, le souvenir d’un de nos membres non-voyant poussant une autre en fauteuil roulant qui le guidait par la voix ! Cette fois, un couple de malvoyants en profitera pour effectuer son voyage de noces ! Du 29 novembre au 14 décembre 2012, nous prévoyons notre premier voyage à Cuba pour découvrir une autre culture. Car la culture constitue le deuxième pilier de l’activité de notre association, avec notamment le Festival Horizons Décalés. Que proposera ce festival ? A.C. : À travers des concerts, du théâtre, des expositions de peinture et de photo, des livres, des films et courts-métrages, nous démontrons que les personnes handicapées sont autrement valides et pas seulement en demande. Cet événement multiculturel agit comme une tribune pour des rencontres où chacun s’enrichit des différences de l’autre. Car ce festival qui associe artistes handicapés ou pas, passionnés avant tout, s’adresse à tous types de publics. Nous veillons en effet de très près à la qualité de la programmation. Comment mieux connaître vos activités et projets ? A.C. : Nous venons de rénover en profondeur notre site internet pour le rendre plus lisible : il enregistre plus de 3 500 visites par mois et notre newsletter est adressée à 5 000 personnes. Ce site valorise toutes les initiatives susceptibles d’intéresser les personnes handicapées en France. www.handivers-horizons.fr En pointe fallait y penser Le festival Horizons Décalés Le festival Horizons Décalés tiendra sa 3 e édition les 1 er, 2 et 3 juin à la salle polyvalente de Verquières. Le programme est détaillé sur www.handivers-horizons.fr. Un débat est notamment prévu sur le thème « Handicap et sexualité » après la projection du film « Hasta la Vista » de Geoffrey Enthoven. Le pass pour les 3 jours est à 12 €. ACCENTS n°210 En pointe 23 DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :