[13] Accents n°210 avr/mai 2012
[13] Accents n°210 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°210 de avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2012, plus de solidarité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Action publique POINT DE VUE 16 « ACCENTS n°210 Action publique LE 13 EN ACTION - PS - DVG 30 ans après, vers un nouvel acte de décentralisation La France a eu besoin de la centralisation pour se faire. Elle a besoin de la décentralisation pour ne pas se défaire. » Par ce constat, François Mitterrand et Gaston Defferre engageaient, en mars 1982, la France sur la voie de la décentralisation, permettant aux collectivités territoriales d’inventer des politiques publiques innovantes de proximité et de solidarité. Des politiques plébiscitées par nos concitoyens qui, lors des scrutins locaux, ont permis à la gauche de l’emporter dans la grande majorité des communes, départements et régions. Un affront pour la droite et le gouvernement de Nicolas Sarkozy qui a décidé de mener la vie dure aux collectivités et à la démocratie locale en réduisant, par la suppression de la taxe professionnelle et les transferts de charges non compensés, leur autonomie financière et leur capacité d’action. Une politique autoritaire et rétrograde de recentralisation illustrée par une pseudo réforme territoriale qui prévoit la création de conseillers territoriaux aux ordres du préfet de région. Pour masquer son échec dans la gestion des finances publiques et son désengagement dans les services publics, le gouvernement pousse le cynisme en accusant les collectivités d’être un fardeau pour l’État ! Rappelons lui que la dette de l’État représente 80% de la dette publique, avec un déficit 67 fois supérieur à celui des collectivités locales qui ont des contraintes budgétaires beaucoup plus strictes. En assurant dans ces conditions plus des trois quarts de l’investissement public national, nous pensons au contraire que les collectivités ne sont pas une charge mais une richesse pour notre pays. Si les Français accordent leur confiance à François Hollande, la nouvelle majorité de gauche franchira une nouvelle étape dans la décentralisation. Une loi sur les territoires basée sur un contrat de confiance et de solidarité entre l’État et les collectivités territoriales d’un côté, et entre collectivités de l’autre, sera votée avant la fin de l’année. Une loi de cohésion nationale qui privilégiera la responsabilité, la clarté dans les compétences et l’efficacité de la dépense publique, d’où la nécessité de réformer la fiscalité locale pour une plus grande justice entre les contribuables et entre les territoires. Pour chaque projet de réforme les concernant, un Haut conseil réunira les représentants des différentes collectivités en lien direct avec le gouvernement et le Sénat par souci d’efficacité et de transparence. Un nouvel acte de décentralisation pour garantir la mission de solidarité du Conseil général des Bouches-du-Rhône et pour renforcer les liens entre les citoyens et les élus locaux. René Olmeta, conseiller général, délégué Au Tourisme - Tél. 04 13 31 11 34 rene.olmeta@cg13.fr groupe PC L’Eau, bien commun de l’Humanité A près Istanbul, le Forum mondial de l’eau s’est tenu à Marseille au mois de mars en parallèle avec le Forum Alternatif mondial de l’eau. C’est, bien sûr, une chance pour Marseille et pour la France. Depuis de nombreuses années, nous avons dit l’enjeu qui s’attache à l’eau, la protection de la ressource et le traitement des rejets d’eaux usées, son prix et la captation des profits. Beaucoup de moyens publics ont été investis pour sauvegarder notre système de canaux d’arrosage d’eau brute qui permet l’agriculture. Si aujourd’hui il existe une production de fruits et légumes, une riziculture en Camargue, c’est
le résultat d’investissements sans limite pour entretenir ce réseau hérité du XVII e siècle et du XIX e siècle. Depuis des décennies, tout a été fait, avec succès, pour assurer l’approvisionnement en eau de la Ville de Marseille. Avec le bassin du Réaltor, l’approvisionnement en eau brute a permis d’assurer les quantités et la qualité de l’eau pour la 2 e ville de France. Avec les étangs de Berre et du Vaccarès, la plus vaste zone humide d’Europe, la Camargue forme un système hydrique, hydraulique et lagunaire qui a fondé une réserve mondiale de biosphère qui emploie 500 personnes. Le Conseil général avec l’État et la Région aident à la préservation de la nappe de Crau, financent les travaux de protection contre les crues du Rhône et de la Durance. Ils aident les Communes et les Intercommunalités à moderniser leurs réseaux. Ils reconnaissent l’action des militants de l’eau qui réclament un meilleur partage des pouvoirs qui résultent de la maîtrise de l’eau. À tous nos concitoyens et les industriels de l’eau, je dis, faisons ensemble de la question de l’eau, l’enjeu de ce 3 e millénaire. Hervé Schiavetti, maire d’Arles, 2 e vice-président du Conseil général des Bouches-du-Rhône - Tél. 04 13 31 11 49 hervé.schiavetti@cg13.fr Hypocrisie et couardise du Parti Socialiste Délégation illégale de pouvoirs, requête en dépaysement, constitution de partie civile, refus d’être entendu par le juge d’instruction, Jean-Noël Guérini s’autorise tous les subterfuges depuis sa mise en examen pour trafic d’influence, prise illégale d’intérêts et association de malfaiteurs. Mais, ne lui en déplaise, les élus ne sont pas au-dessus des lois. Depuis plusieurs jours, quelques frémissements se font sentir du côté des conseillers généraux socialistes. Parions que c’est la succession prochaine du président du Conseil général qui les a réveillés, et non pas les turpitudes d’un système qui les a bien arrangé jusque là. On a beaucoup dit que François Hollande était complice de ce système par son inaction, par son silence. J’irais plus loin. En mars dernier, alors que les affaires étaient déjà exposées au grand jour, ce sont bien les socialistes qui ont donné son investiture à Jean-Noël Guérini pour qu’il soit le candidat de son camp à la Présidence du Conseil général ! Il y a donc bien une action de la part du Parti Socialiste, qui est une confirmation de confiance à Monsieur Guérini ! Les Français ne seront pas dupes ; le Parti Socialiste, au niveau local comme au niveau national, veut laver plus blanc que blanc le linge qui l’arrange. C’est encore et toujours deux poids, deux mesures ! N’oublions pas que François Hollande est où il est L’AVENIR DU 13 UMP - NOUVEAU CENTRE ET APPARENTÉS parce que Dominique Strauss Khan est là où il est. N’oublions pas que la candidate au poste de premier ministrable potentielle Martine Aubry ne serait pas où elle est si elle n’avait pas bénéficié des avantages du système clientéliste qui sévit dans les Bouches-du-Rhône ! Quelle hypocrisie de la part de Martine Aubry qui demande aux sénateurs de faire ce que ni elle-même, ni François Hollande, n’ont eu le courage de faire ! Quelle hypocrisie de la part des responsables socialistes qui n’usent pas des vrais moyens de pression dont ils disposent pour que les conseillers généraux socialistes se désolidarisent de Jean-Noël Guérini ! En ces temps de crise, tout comme il faut une France forte, il faut un département fort. Pas une institution qui se dirige à l’aveugle, empêtrée dans les affaires et tributaire de clientèles. Nous portons nos écharpes tricolores avec fierté, peuventils en dire autant ? Nous continuerons de nous battre pour mettre fin à la chienlit qui gangrène le Conseil Général et assombrit l’avenir du Département. groupe L’Avenir du 13 Tél. 04 13 31 10 75 - www.avenirdu13.fr Martine VASSAL, Maurice REY, Didier REAULT, Marine PUSTORINO, Richard MIRON, André MALRAIT, Roland GIBERTI, Bruno GEN- ZANA, Didier GARNIER, Maurice DI NOCERA, Roland CHASSAIN, Jean-Pierre BOUVET, Patrick BORE, Anne-Marie BERTRAND, Sabine BERNASCONI, Solange BIAGGI, Robert ASSANTE ACCENTS n°210 Action publique 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :