[13] Accents n°208 déc 11/jan 2012
[13] Accents n°208 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°208 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : fac, les années difficiles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
En pointe santé Photo : J. Manchion Neurosciences Nouveau bâtiment pour nouveaux défis Outil de pointe destiné à relever le défi de la compréhension du cerveau et de l’élaboration de nouvelles thérapeutiques pour les maladies neurologiques et psychiatriques, l’Institut de neurosciences de la Timone (INT) vient d’être inauguré à Marseille. Situé dans l’ancien bâtiment de la faculté d’odontologie entièrement restructuré et rénové, il accueille 50 chercheurs, une quarantaine d’étudiants et post doctorants, 3 plateformes équipées de matériels de très haute technologie. Un investissement de 5 millions d’euros auquel le Conseil général a apporté sa pierre. 22 ACCENTS n°208 En pointe CerimedL’imagerie médicale du futur à Marseille La première pierre du Centre européen de recherche en imagerie médicale vient d’être posée sur le campus de la Timone à Marseille. Indispensable dans la majorité des pathologies pour leur diagnostic, leur suivi et leur traitement, fondamentale en recherche biomédicale, l’imagerie médicale, qui comprend les techniques de radiologie et de médecine nucléaire, a bouleversé les pratiques médicales de ces trente dernières années. Elle couvre tous les domaines de la médecine, en particulier le dépistage et le suivi du cancer. Des progrès sont encore attendus pour améliorer la performance, le confort des patients et diminuer les effets négatifs… Avec l’ouverture au deuxième semestre 2012 du Centre Européen de Recherche en Imagerie Médicale (CERIMED), l’Université de la Méditerranée se dote d’un outil à la pointe de l’innovation. La première pierre de ce projet unique en Europe a été posée fin novembre, en présence notamment de Félix Weygand, conseiller général délégué à l’enseignement supérieur et à la recherche. Campus ouvert à l’ensemble des acteurs de l’imagerie (chercheurs, industriels, praticiens), le Cerimedcréera un espace de synergies entre les différentes disciplines de ce secteur. Situé en bordure de l’hôpital universitaire de la Timone, le bâtiment de 3 648 m², concentré de ce qui se fait de plus avancé en matière d’imagerie médicale, aura un accès direct aux services cliniques hospitalo-universitaires et au pôle d’imagerie de l’AP/HM (Assistance Publique/Hôpitaux de Marseille). « Ce sera la tête de pont d’un réseau européen. Des centaines de chercheurs et de praticiens graviteront autour du Cerimed » indique Paul Lecoq, physicien des particules. La création du Cerimeda bénéficié du soutien du Conseil général, dans le cadre du Contrat de Projet Etat/Région 2007-2013. DR I.L.
CANCER Un centre pour se ressourcer ça faisait longtemps que Jean-Loup Mouysset (photo), oncologue à Aixen-Provence, avait le projet en tête. « Le cancer, c’est 1000 nouveaux cas par jour en France et 440 décès. L’annonce de cette maladie représente pour les personnes un vrai choc existentiel ; au-delà de la thérapeutique et de la surveillance, qu’en est-il de l’accompagnement pendant et après des traitements très lourds et parfois traumatisants ? » s’interroge t-il. C’est de cette démarche et à partir d’études américaines démontrant que l’accompagnement thérapeutique et les activités de mieux être prolongent le temps de survie des malades et réduisent par deux le nombre de récidives pour le cancer du sein par exemple, qu’est né à Aix-en-Provence le Centre Ressource. Depuis le mois d’octobre, ce sont 900 m² dédiés au soutien des malades et de leurs familles qui constituent un lieu unique en Europe, accessibles à tous (adhésion 50 € /an) et proposant un programme personnalisé d’accompagnement thérapeutique intégré au parcours de soins classique. « Il s’agit de suivre la personne pendant au moins un an, et de lui apporter des outils pour mieux gérer son quotidien et prendre ainsi une part active aux soins » explique le Dr Mouysset. Le centre dispose ainsi de Sécuriser les traitements anticancéreux plusieurs espaces pour se ressourcer et se retrouver : une piscine, un hammam, un salon-bar, une bibliothèque, une grande salle… pour des activités individuelles ou en groupe (aquagym, danse, Qui kong, relaxation, sophrologie, massages…), des soins esthétiques, des ateliers nutrition, des groupes de paroles, des séances avec un psychologue. Objectif, ne pas rester seul face au cancer, gérer son stress, avoir une activité physique adaptée, mieux s’alimenter… pour devenir un acteur de sa guérison. I.L. SANTÉ Centre Ressource, Pôle d’activités d’Aix-en-Provence, 1140 rue André Ampère, Actimart 2, 13851 Aix-en-Provence. Tél. 04 42 22 54 81. www.centreressource.org Sur les 680 lits que compte l’hôpital d’Aix, une partie importante concerne la cancérologie adulte. C’est la pharmacie centrale de cet établissement qui depuis 12 ans prépare les poches de chimiothérapie injectées en traitement aux malades (40 préparations par jour en moyenne). Ces procédures obéissent à des protocoles de qualité très stricts : salle blanche, sectorisation, vérification multiple… C’est dans ce souci de sécurité et parce que des erreurs peuvent survenir que l’hôpital d’Aix entend s’équiper d’un spectrophotomètre, appareil d’analyse des préparations, rapide et fiable, qui permet de vérifier sur chaque poche de perfusion et en temps réel leur contenu exact. Le Conseil général va participer à hauteur de 75 000 euros au financement de cet équipement qui améliorera la qualité de prise en charge des malades. En pointe Photos : J. P.Herbecq ACCENTS n°208 En pointe 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :