[13] Accents n°207 oct/nov 2011
[13] Accents n°207 oct/nov 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°207 de oct/nov 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : ados, planète en crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Photoalto/P. S. O’Carroll philippe Devanne - Fotolia.com lightpoet - Fotolia.com Dossier réalisé par I. Lanfranchi, M. Ruiz, Action publique auremar - Fotolia.com
Christian Schwier - Fotolia.com Ados : Planète en crise âge de transition, période de turbulences, l’adolescence met parfois les familles à mal. Quand la crise s’installe, le Conseil général et ses partenaires déploient un filet de protection socio-médical autour des ados. Son aptitude à communiquer frise le niveau zéro ? Ses goûts et son univers vous laissent perplexes ? Ses relations sociales, virtuelles ou réelles, et son carnet de note vous intéressent, en revanche, au plus haut point ? L’adolescent est une énigme pour ses parents qui, même s’il s’en défend, a besoin d’eux pour se construire. C’est une période de grande vulnérabilité durant laquelle il tente de s’émanciper et de se trouver, tout en se cognant aux interdits et aux limites posés par les adultes. Accompagner, soutenir avec vigilance et bienveillance pour éviter les ruptures et les bleus indélébiles, c’est aussi la mission du service de Protection de l’Enfance du Conseil général qui a ouvert la Maison départementale de l’adolescent en 2003 et intervient grâce à un réseau d’acteurs de terrain déployés sur tout le territoire*. Notamment lorsque cette période transitoire de la vie se passe mal, que les garde-fous se révèlent défaillants, que d’autres problématiques médicales ou sociales se greffent aux difficultés scolaires ou relationnelles. Troubles du comportement, conduite à risque, déscolarisation, errances, tendances suicidaires peuvent être repérés et pris en compte au cas par cas. Il est à noter que le suicide des jeunes est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans, derrière les accidents de la route. « On constate dans notre région un mal-être caractérisé par une détresse psychologique plus élevée chez les filles que chez les garçons et plus élevée, également chez les filles de notre région qu’au niveau national » notait Valérie Guagliardo de l’Observatoire Régional de la santé (ORS Paca) lors du colloque « Parcours de Jeunes en Paca ». Le pédopsychiatre Guillaume Bronsard, directeur de la Maison départementale de l’Adolescent des Bouchesdu-Rhône, constate qu’après avoir été bien distinctes dans les années 60, les prises en charge médicales et sociales de l’adolescence en difficulté convergent à nouveau. « Il y avait l’hôpital d’un côté et l’enfance maltraitée de l’autre, remarque t-il. Aujourd’hui nous croisons sur le jeune de multiples regards, de multiples savoir-faire pour sécuriser la route qui mène vers la maturité et à l’âge adulte. » M. R. * en particulier au sein des Espaces Santé Jeunes tel celui de Salon ou Imaje Santé, à Marseille, et des nombreux Points Accueil Ecoute Jeune (PAEJ) disséminés dans tout le département. ACCENTS n°207 Action publique 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :