[13] Accents n°205 jun/jui/aoû 2011
[13] Accents n°205 jun/jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°205 de jun/jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : Bouches-du-Rhône, capitale européenne de la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
En pointe environnement 22 ACCENTS n°205 En pointe portraits Hélion, Nheolis et SP3H, trois entreprises pionnières en matière d’environnement et d’énergie renouvelable implantées sur le technopôle de l’Arbois. Hélion, La Greenergy Box sort de sa boîte Imaginez une pile électrique de la taille d’un conteneur. Au lieu de fonctionner au mercure, elle s’appuie sur les échanges complexes hydrogène-oxygène pour stocker et libérer jusqu’à 100 kW, un niveau quasi industriel. Si vous l’avez rêvé, Hélion l’a fait. Sur cette piste, la société recherche et développe des solutions depuis dix ans sur le technopôle de l’Arbois. Helion achève les ultimes essais de qualification de sa Greenergy Box et s’apprête à partir à la conquête du marché des énergies renouvelables. « Les opportunités se font aujourd’hui pressantes » affirme son nouveau directeur général, Jérôme Gosset (photo). En effet, les communes isolées ont manifesté leur intérêt pour SP3H, Le profileur de carburants Photo : J. P.Herbecq cette solution qui sécuriserait leur approvisionnement électrique. Autre piste, les champs photovoltaïques ou les fermes éoliennes trouveraient avec la Greenergy Box une solution de stockage pour leur production électrique. Une centrale photovoltaïque en Corse accueillera cet été la première Greenergy Box. L’entreprise a déjà fourni le moteur à pile combustible du Castor, le sous-marin de recherche d’IFREMER. Et plus récemment, la propulsion électrique hybride d’un bateau qui effectue la navette sur notre côte et garantit zéro émission polluante et zéro bruit. La green énergie au service d’un bateau baptisé Green calanques. R. A. SP3H, un drôle de nom pour signifier le symbole de la structure en 3D des molécules des carburants ou plus directement pour une « Solution pour Profiler les Hydrocarbures ». Créée en 2005 par Alain Lunati(photo) et installée sur le technopôle de l’Arbois à Aix-en-Provence, cette start-up a relevé un défi technologique de taille en mettant au point, en moins de cinq ans, un capteur pour mesurer, à bord des véhicules, la qualité des carburants et biocarburants. Objectif : réduire la consommation de carburants et des émissions de CO2. Une innovation protégée par 9 brevets internationaux et déjà couronnée par de prestigieuses récompenses. Adaptable à tous type de véhicules (particuliers, poids lourds, moteurs « marine », machines agricoles, engins de chantier, aviation, militaire…), le système repose sur le traitement des informations envoyées par le capteur optique miniaturisé « intelligent ». Il analyse la structure moléculaire des hydrocarbures composant le carburant, puis transmet l’information à l’ordinateur chargé du contrôle du moteur. SP3H qui travaille avec les plus grands constructeurs automobiles devrait voir son innovation équiper les premiers véhicules à partir de 2014. I.L. www.sp3h.fr DR
NHEOLIS Nheolis, Éoliennes urbaines Une petite éolienne silencieuse conçue pour les sites urbains, c’est l’innovation de l’entreprise Nheolis qui rencontre déjà un certain succès. Nordine Haddjeri, le dirigeant de la jeune société Nheolis installée sur le technopôle de l’Arbois à Aix-en-Provence voit l’avenir en grand. Il faut dire que l’entreprise a conçu et breveté une éolienne nouvelle génération avec une technologie innovante et des pâles au design inédit. Petite, silencieuse, robuste, stylée, « elle plaît aux architectes ». Bref, elle est faite pour le milieu urbain. Sa petite taille est également un atout indéniable pour le marché des particuliers. « Elle peut fournir jusqu’à 70% de l’électricité d’une maison individuelle » indique le dirigeant. Surtout Nordine Haddjeri peut compter à ses côtés sur les conseils avisés de Marc Lassus. Le fondateur de Gemplus a en effet investi dans Nheolis, un gage prometteur au vu du parcours du créateur d’une entreprise longtemps leader mondial de la Les dossiers d’inscriptions pour concourir aux prochains Trophées Créa 13 décernés par le Conseil général doivent être déposés avant le 1er septembre 2011. Ces prix récompensent les jeunes entreprises innovantes et créatrices d’emplois du département. À travers ces trophées, le Conseil général entend carte à puce. Aujourd’hui, en phase de commercialisation, le produit séduit et équipe d’ores et déjà maisons et entreprises au Canada, en Chine, en Italie au Japon… « Nous visons l’international. C’est pourquoi nous nous sommes implantés en Chine. Une partie des composants est fabriquée là-bas, l’autre ici. » Nheolis qui enregistre une croissance rapide voit plus loin que l’éolien et planche déjà sur des solutions combinant l’ensemble des ressources renouvelables pour des zones isolées en Afrique, en Amérique latine ou en Asie et qui nécessitent d’avoir de l’énergie en continu. C’est là pour Nordine Haddjeri l’avenir de Nheolis et plus largement celui du développement durable. P.H. Nheolis a remporté en 2010 le quatrième prix des Trophées Créa13 décernés par le Conseil général. Créa 13 : appel à candidatures soutenir les PME ayant franchi le cap critique de la troisième année d’existence. Dossiers de candidature téléchargeables sur : cg13.fr/rubrique Economie/Créa 13. Plus d’infos : Direction de l’Économie et de l’aménagement du territoire : 04 13 31 13 13 ou www.crea13cg13.fr Petit Arbois est devenu grand Il y 20 ans, le plateau de l’Arbois trouvait une nouvelle vocation grâce au Conseil général qui y installait un technopôle dédié à l’environnement. Une première en France. « Il y a 20 ans, les défenseurs de l’environnement étaient considérés comme de doux rêveurs, se souvient Alexandre Medvedowsky, (photo) président du Technopôle de l’environnement Arbois-Méditerranée, aujourd’hui, l’environnement et l’ensemble des disciplines que l’on peut regrouper sous cette appellation générique, sont devenus une préoccupation majeure de nos sociétés modernes ». Technologies vertes Les technologies vertes, occupent une partie importante des 110 entreprises et de leurs 1 100 salariés qui se rendent chaque jour sur le site. « Notre initiative est durablement pionnière », plaisante Alexandre Medvedowsky. Tout est allé très vite comme le TGV qui compte la gare moderne d’Aixen-Provence au pied du plateau. En 1993, le Centre européen d’entreprise et d’innovation (CEEI) Provence s’installe sur le technopôle pour accompagner les entreprises en démarrage, une quarantaine en 15 ans. Deux ans plus tard, le Centre Européen de Recherche et d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement (CEREGE) consacre la vocation environnementale de l’Arbois. Aujourd’hui, on y trouve 11 laboratoires de recherche ou organismes techniques, quatre pôles de compétitivité (Gestion des risques, Trimatec, Pégase et Eau), insérés dans le cadre d’un espace naturel protégé de 4 500 hectares. Dernière maille en date, la livraison de la plateforme technologique, un immeuble revêtu de bois de 5 000 m² à énergie positive, pensée comme une vitrine de l’écoconstruction, pour accueillir de nouvelles entreprises innovantes, laboratoires de recherche et centres de formation. R. Albacete Photo : J. Manchion ACCENTS n°205 En pointe 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :