[13] Accents n°204 avr/mai 2011
[13] Accents n°204 avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°204 de avr/mai 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : un département résolument tourné vers l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Dossier réalisé par Jean-Michel Amitrano Photo : J. P.Herbecq Action publique Photo : C. Rombi
Un nouveau schéma routier départemental sera prochainement soumis au vote de l’Assemblée départementale. Son objectif : placer les Bouches-du-Rhône au cœur des grands axes de communication, tout en privilégiant la sécurité. Comment entretenir et améliorer un réseau de 3 100 km sans sacrifier l’environnement ? Pour une route Sûre et durable NatUlrich - Fotolia.com Qu’elle est verte ma vallée ! Oui, mais la route qui va la traverser, le sera-t-elle autant ? Le Schéma routier départemental s’engage fortement sur les enjeux environnementaux qui mobilisent chaque jour davantage nos concitoyens. « À travers le Schéma directeur, nous garantissons que les nouvelles infrastructures satisferont aux trois critères du développement durable : vraie utilité sociale, vraie utilité économique et impact environnemental minimal » détaille Michel Spagnulo, directeur des routes au Conseil général. Le temps où la construction des routes répondait simplement à une demande de trafic supplémentaire est révolu. La « route durable » est une route qui prend en compte non seulement l’environnement mais aussi l’approche qu’en ont les usagers. À chaque type de route (le réseau structurant - qui relie le département au réseau national ; le réseau économique de liaison - pôles économiques et trajets domiciletravail ; ou encore le réseau à vocation touristique…), un traitement adapté sera mis en place. Favoriser la biodiversité Côté environnement, le Schéma impose de favoriser la biodiversité (en affinant la connaissance du patrimoine écologique des abords pour adapter les modalités d’intervention), fixe comme priorité de préserver les ressources en eau et prévoit l’accueil de la faune locale au sein des ouvrages d’art. Du point de vue des usagers, les déplacements en transports collectifs ou en vélo sont aujourd’hui en plein boom. Une évolution en phase avec la stratégie du Conseil général qui « construit des routes pour que des bus et des cars puissent les emprunter » comme le souligne Michel Spagnulo. Le Schéma départemental insiste en effet sur la nécessité de pouvoir faire cohabiter, vélos compris, les différents modes de transport sur un même tracé. Cet effort se traduira entre autres par une meilleure desserte des « pôles multimodaux » où l’on peut par exemple laisser sa voiture pour prendre un bus ou un train. Cette politique prendra tout son sens grâce à une meilleure information des usagers sur les modes de transports alternatifs, et c’est là tout l’enjeu du Syndicat mixte des Transports initié par Jean-Noël Guérini. ACCENTS n°204 Action publique 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :