[13] Accents n°204 avr/mai 2011
[13] Accents n°204 avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°204 de avr/mai 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : un département résolument tourné vers l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Racines aux sources DR À Maillane, il y aura une seconde école bilingue pour la rentrée 2011. Les mots qui comptent Acampa : rassembler Alesti : préparer Bacheleirat : baccalauréat Martegau : habitants de Martigues Retraire : brosser le portrait 42 ACCENTS n°204 Racines Enseignement Un Consèu pèr avisa lou Reitour U n cop l’an lou Reitour de l’Acadèmi d’Ais Marsiho acampo li representant dóu mounde assouciatiéu dis aparaire de la lengo nostro, di parènt d’escoulan emé li sendicat de mèstre e proufessour, e bèn segur li founciounàri de l’Educacioun Naciounalo. Es lou Counsèu Academi de la Lengo Regiounalo. S’agis proumié de retraire à grand dèstre la situacioun talo que la pòu vèire lou Reitour, tóuti li despartamen ié soun representa, e segur li Bouco-dóu-Rose. En 2011 se debanè lou 16 de mars l’acampado. E, entre àutri se ié parlè d’uno escolo bilengo de crea au Martegue, à la rintrado escoulàri venènto. Benurous Martegau ! Moulins à vent, moulins à eau L’eoliana revolucionara se podriá regir au larg de Fòs Le Conseil Académique de la Langue Régionale est une disposition légale qui permet au Recteur de prendre conseil auprès des associations et des syndicats pour améliorer les conditions de l’enseignement de la langue d’Oc. Il a eu lieu en mars. Une éolienne aux pâles verticales posées sur flotteurs, c’est le projet qui doit révolutionner l’énergie, et déjà, beaucoup imaginent, à Fos, le large couvert de jolis fouets à pâtisserie ! A u moment que se baton entre leisocietats que vòlon provesir d’electricitat solària per lo mejan de centralas fotovoltaïcas que te cavilhan un pauc d’en pertot alentorn de Mediterranèa, es de se demandar perqué leis eolianas, elei, son tant pauc nombrosas. La rason es que se veson aqueleimolinàs, e que mai que d’un n’en vòu pas dins son relarg, semblariá bèn. Benlèu que deman serà plus parier, estent que leitancaràn dins l’aiga, o puslèu leifaràn flotar sus la mar. Un desenau d’entrepresas ajudan una pichona que dison Nenuphar, de far nàisser una eoliana de mar, de cent mètres d’autura, pausada sus de flotadors, alargats de Fòs. Sa particularitat màger es que sei palas son verticalas, au contrari de tot çò que se fa. O faliá imaginar : viraràn coma un foet a pastissariá, puslèu que coma un molin de dròlles, e serà melhor per son estabilitat, que coma aquò leipalas seràn pròcha de la mar. Ambaqueu projècte, que deu crebar l’uòu l’an que vèn, EDF Energias Novèlas, l’Ifremer e tot un molon d’entrepresas dison que podriá far espelir una filiera industriala au nòstre, ambé seis emplecs. O veirem. Li pichot aprendran segur la lengo de si rèire, mai autambèn s’alestiran i lengo fourestiero que, se saup proun, un cop qu’aprenes uno lengo, pos bèn n’aprendre uno autro, pièi encaro uno autro... Fau pas crèire em’acò que lou cèu es toujour blu pèr l’aprendissage dóu prouvençau. Se i’a de milié d’escoulan à l’escolo coumunalo, n’en soubro mens de dous milo au coulège, e pas mai que milo i licèu pèr touto la Prouvènço, que soulet aquéli d’Arle, Vitrolo, z-Ais, lou Martegue e Aubagno ié prepauson au nostre aquel ensignamen pèr alesti l’esprovo de lengo d’o au bacheleirat. Article écrit en graphie mistralienne avec les suggestions de Patrici Gauthier, majorla du Félibrige. En graphie mistralienne, on prononce en pratique comme en français, mais on diphtongue les voyelles doubles. Ex. « au » se prononce « aw », « éu » se prononce « éw » et « ai » se prononce « aï ». Article rédigé en graphie classique avec les suggestions de Pèire Brechet, Service de la Langue, Institut d’Estudis Occitan. Elles reposeront sur trois flotteurs, sur hauts fonds mais faibles marées (Nenuphar DR) Les mots qui comptent Autura : hauteur Crebar l’uòu : apparaître, naître Provesir : fournir cavilhar : planter Avec la graphie classique, on prononce les « o » en « ou » et les « ò » en « o », les consonnes mouillées comme « lh » ou « nh » se prononcent en « ill » ou « gn ». Les « a » de fin de mot se prononcent entre le « e » et le « o ». Enfin les consonnes finales ne se prononcent pas en général en provençal, à l’exception du « s ».
Racines l’invité En France, on le connaît et on l’aime en tant que chanteur, notamment de l’inoubliable « Comme un avion sans aile ». Mais Charlélie Couture est avant tout un « artiste multiste », comme il aime se définir lui-même. Installé depuis 2004 à New- York, il photographie, peint, sculpte et expose dans le monde entier. Un livre magnifique sur ses « photo-grafs », un nouvel album (« Fort rêveur ») dans les bacs depuis quelques mois et une tournée en France. C’est d’ailleurs en passant par Marseille, après un concert à l’Espace Julien, qu’il a pris le temps de répondre pour Accents au « questionnaire du 13 ». Un rendez-vous avec un invité de marque que vous retrouverez à chaque numéro. charlÉlie couture répond au « questionnaire du 13 » Votre première visite dans le 13, c’était où ? Arles, la Camargue en 1973. Êtes-vous calanques ou Sainte-Victoire ? Sainte-Victoire, pour son histoire avec les peintres. Êtes-vous foot ou pétanque ? Foot à la télé, pétanque à la main. Quel est votre meilleur souvenir en Provence ? L’odeur des marchés, le chants des cigales. Êtes-vous pastis ou rosé ? Pastis, d’abord… rosé, ensuite. Êtes-vous bouillabaisse ou pizza ? À Marseille, bouillabaisse. Êtes-vous plongée ou farniente ? Quand je fais la sieste, je plonge … Un objet d’ici à mettre dans votre valise Une dosette à pastis ou un fifre. Votre couleur en Provence ? Terre d’ocre. Votre bonne adresse dans le 13 ? Chez mes copains. Ce que vous adorez dans le 13 ? La faconde généreuse. Ce qui vous agace dans le 13 ? Le chauvinisme exclusif. Où poseriez-vous vos valises dans le 13 ? Marseille peut-être, je ne sais pas… Qu’importe le flacon, pourvu qu’il y ait l’ivresse. http://www.charlelie-artspace.com/Propos recueillis parC. François-Kirsch ACCENTS n°204 Racines 43 DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :