[13] Accents n°202 déc 10/jan 2011
[13] Accents n°202 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°202 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : ils font briller le 13.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
. Le tour des cantons hors Marseille Au cœur du Parc Miremont, un projet de pôle culturel est à l’étude, qui accueillerait expos, spectacles, activités socio-culturelles… PHOTO : C. ROMBI 26• ACCENTS F CANTON D’ALLAUCH Plan-de-Cuques conforte ses équipements collectifs Sport, culture et 3 e âge : les futurs équipements publics que Plan-de-Cuques aménage actuellement joueront sur ces trois tableaux. Tous sont financés avec l’appui du Conseil général, dans le cadre d’un contrat départemental de développement et d’aménagement. La réalisation du stade des Ambrosis (3 millions d’euros investis) est la plus avancée à ce jour. Conçu pour être utilisé autant par les collégiens que par les associations sportives de la ville, il comprend la construction d’un terrain en gazon synthétique, de vestiaires et de sanitaires ainsi que de locaux administratifs et techniques. Le chantier devrait s’achever en juin 2011. À cette échéance, les habitants devraient également pouvoir profiter d’un parcours de promenade sécurisant la circulation des piétons et cyclistes, à l’intérieur du parc du Bocage, cadre naturel de 4 hectares en centre-ville. Début 2011, c’est l’extension du foyer-restaurant pour personnes âgées La Belle Epoque qui commencera, afin de l’adapter à l’augmentation de la fréquentation (225 000 euros). Quant au futur pôle culturel projeté au cœur du parc Miremont, les études sont en cours, mais les travaux ne devraient pas être entamés avant le printemps prochain et dureront un peu plus d’un an pour un montant aujourd’hui estimé à plus de 2,7 millions d’euros. D’une superficie de plus de 900 m², il pourra abriter des expositions, des spectacles, des activités socioculturelles… « Nous disposons d’un foncier très limité sur notre commune que nous essayons d’exploiter au mieux » explique t-on à la mairie. La municipalité pense déjà au prochain dossier, également lourd de contraintes réglementaires, techniques et budgétaires (2,5 millions d’euros d’investissement dont la moitié abondée par une subvention départementale) : l’extension de l’Hôtel de Ville. La municipalité finalise les études et la partie architecturale d’un dossier qui comprend la réhabilitation de l’immeuble existant et l’aménagement du bâtiment voisin. Tout le monde devrait pouvoir en bénéficier : le public, mieux accueilli, les agents qui profiteront de conditions de travail plus conformes à l’accomplissement de leurs missions et enfin les élus, puisque la salle du conseil municipal sera agrandie. n
DR F CANTON D’ISTRES-NORD Une yourte pleine d’activités C’est un édifice original, apparu avant l’été au pied de Miramas-le- Vieux. Inspirée de l’habitat des populations mongoles, la yourte d’ADMR Loisirs et Culture s’est imposée depuis comme un lieu privilégié d’activités tous publics. Elle offre aussi à l’association, habituée jusque-là à intervenir sur différents sites (écoles, centres sociaux, domicile…) son propre lieu, en pleine nature, afin d’y proposer ses animations articulées autour du maintien du lien social, de la transmission des savoirs intergénérationnels et de la préservation de l’environnement. « La yourte correspondait à nos attentes : disposer d’une salle qui sorte de l’ordinaire, confortable, facile à monter et moins onéreuse qu’un bâtiment en dur, même s’il a fallu demander un permis de construire » explique la responsable de l’ADMR Loisirs et Culture, Ghislaine Troadec. La réalisation a été financée par plusieurs partenaires dont le Conseil général, représenté localement par Frédéric Vigouroux, maire de Miramas. Ateliers pour tous L’organisation d’ateliers et activités pour les retraités et personnes âgées constitue l’une des priorités du lieu, mais sa mission s’étend bien au-delà, jusqu’à la mise en place de programmes « clés en mains » et à la carte sur une demi-journée ou une journée pour des groupes. Le menu 2010-2011 prévoit des promenades thématiques dans la nature et sur la ferme pédagogique voisine, des ateliers créatifs « Inspiration nature » (conception d’objets artistiques à partir de matériaux et produits naturels), l’aménagement et l’entretien d’un « Jardin des simples » avec des plantes médicinales et aromatiques, mais aussi des ateliers « Mémoire sentimentale » (réalisation d’albums…), « Écriture autobiographique », des sessions « Bien-être » d’entretien physique et de remise en forme, de « découverte sensorielle de la nature » pour les enfants des crèches… « Nous préparons aussi un projet qui pourrait réunir des enfants et des personnes âgées autour de l’écriture autobiographique, en vue de monter à terme une pièce de théâtre issue de leurs récits et échanges » poursuit Ghislaine Troadec, « femme-orchestre » de cette offre multiple, coordonnée avec une collaboratrice et l’aide précieuse de bénévoles. n ADMR Loisirs et Culture Maison des services ADMR Istres : 53, avenue Aristide Briand, 13800 Istres. Miramas : 12, Avenue Marius Chalve, 13140 Miramas. Salon : 214, Avenue Julien Fabre, 13300 Salon-de-Provence. Tél. 06 62 37 58 91. F CANTON DE PEYROLLES PUY-SAINTE-RÉPARADE : UN COLLÈGE POUR 2013 Le sureffectif du collège Jean Jaurès de Peyrolles et l’évolution prévisible des besoins de scolarisation dans le secteur nord Trévaresse - sud Val Durance justifient la réalisation d’un nouveau collège. Un établissement d’une capacité d’accueil de 500 élèves sera donc construit au Puy-Sainte-Réparade, au lieu-dit La Roubine, à proximité du village. Il s’inscrira dans la continuité urbaine de ce dernier tout en formant au cœur de ce paysage agricole une nouvelle couronne d’urbanisation à l’est. Le projet qui vient d’être présenté en mairie fait également état d’un ensemble architectural homogène pour un bâtiment à basse consommation énergétique qui pourra occasionnellement accueillir des activités extra-scolaires. « Notre projet, afin de s’intégrer à son environnement, reprend des caractéristiques du bâti local : façade en pierre identique à celle du village et du hameau des Goirands, conception à la fois compacte et morcelée à l’image des bastides et des hameau de cette vallée de la Durance et des tuiles en toiture qui préservent le paysage de la vallée depuis les reliefs » précise l’architecte. La proximité avec la RD 56, classée « voie bruyante de circulation » et futur axe d’acheminement des éléments composant le réacteur Iter vers Cadarache, étant une source d'inconfort pour le futur collège, un isolement acoustique est prévu. Les travaux devraient débuter dans le courant du premier trimestre 2012 pour une livraison et une mise en service du collège prévues à la rentrée 2013. Le coût de l'opération, entièrement financée par le Conseil général, devrait s'élever à 23,4 millions d'euros. DR ACCENTS• 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :