[13] Accents n°201 oct/nov 2010
[13] Accents n°201 oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°201 de oct/nov 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : la mer, un trésor à préserver.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
. Le tour des cantons hors Marseille PHOTO : J.P. HERBECQ PHOTO : C. ROMBI Parmi les nombreux projets, le collège Daudet va être entièrement reconstruit. 26• ACCENTS F CANTON D’ARLES-OUEST Café Désordre Il attire l’œil, le Coffee Socks du 17 de la rue Jouvène, à Arles. Mais il le fait un peu exprès, avec sa devanture graphée, son enseigne tape-à-l’œil, ses canapés moelleux qui invitent à la détente. Bodega, salon de thé, friperie mais aussi laverie ou cybercafé, repaire d’artistes, lieu de concert, atelier couture sur vêtements « vintage », il se moule au désir du jour. Tout comme sa fondatrice, Catherine Bonnefoy de l’association Rubricabrac. Elle a créé le lieu au sortir de la maladie, il y a plus de deux ans, avec son expérience de boutiquière pour femmes fortes, de créatrice de bijoux, son goût du mélange des genres et le soutien du Conseil général*. « L’artiste a pris le dessus » dit celle qui déteste se heurter aux angles... Alors ici, on propose, on dispose et on revendique le droit d’exister. Le café aux locaux polymorphes, aux décos et expos colorés, aux objets de récup réutilisés, célèbre la liberté d’être soi. Dans un joyeux désordre orchestré par des bénévoles polyvalents dont Nina et Lily, les filles de Catherine, et Laurent ou Jason les deux employés, il évolue sans cesse. Et si les artistes comme le photographe Julien Taylor ou les grapheurs de H2O se « collent » aux murs, c’est non seulement pour y exposer mais aussi pour encourager toutes les formes d’expression, sortir des stéréotypes. « D’ailleurs, qui peut prédire l’avenir du graph ? » demande Catherine. Elle est sur le point de lancer sa propre « graphitèque », un système de location au mois d’œuvres de graph « qui les ferait circuler et les populariserait en tant qu’art. » On peut à la fois accueillir les rencontres de la photo d’Arles, être référencé par le « Lonely planet » et par le blog « J’ai flâné pour vous » et organiser dans le plus grand sérieux l’accès à tous à la culture. « Arles aime sa jeunesse et les autres générations, nous aussi » conclutelle. n M.R. * par le biais de son service « Vie associative » sous forme de formation, conseil, montage de dossier, suivi administratif… Le Coffee Socks, 11 rue Jouvène, 13200 Arles. Tél. 04 90 97 15 93. www.lecoffeesocks.fr http://flanepourvous.blogspot.com F CANTONS D’ISTRES-SUD ET ISTRES-NORD LE COLLÈGE DAUDET SERA RECONSTRUIT Entre aménagements routiers, construction d’équipements publics, travaux de proximité et soutien aux associations, de nombreux projets bénéficient ou vont bénéficier à Istres, dans les prochains mois, d’un soutien du Conseil général. Outre la reconstruction programmée du collège Alphonse Daudet, estimée à 26,5 millions d’euros, deux dossiers majeurs se dégagent. D’abord, la construction à l’horizon 2014 d’un nouveau centre de secours, sur 17 000 m² de la zone du Tubé-Retortier. Ensuite, l’édification d’un complexe sportif (avec 900 places assises) et de conférences (d’une capacité de 400 personnes) est envisagée près du Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie (CFAI). L’équipement de 4 600 m², conçu en haute qualité environnementale, s’insèrera au site existant et sera accessible à tous les publics : clubs sportifs, associations, établissements scolaires… Le coût des travaux est estimé 14 millions d’euros. Le Conseil général participera à hauteur de 4 millions d’euros. « Les études ont été lancées fin 2009, confie René Raimondi, conseiller général du canton d’Istres Sud. Le chantier devrait débuter au 1er trimestre 2011 pour une ouverture au 2 e trimestre 2012. Le territoire d’Ouest Provence va concentrer dans les prochaines années les projets les plus porteurs de développement économique pour les Bouches-du-Rhône. Il est donc naturel que le Conseil général soit à l’écoute des projets d’Istres pour améliorer les conditions de vie de ses habitants. »
DR F CANTON DES PENNES-MIRABEAU La Maison Câlin vous ouvre les bras C’est la troisième Maison Câlin du département qu’ouvre l’association Parent Enfants Méditerranée. Autant dire que Patricia Ouradou, la directrice, et ses « accueillantes », des professionnelles de la petite enfance, en font une spécialité. « C’est en tout cas l’expression d’un besoin de la part des parents de tout-petits qui peuvent pousser la porte et venir se détendre, les voir jouer et discuter aussi longtemps qu’ils le souhaitent » explique Patricia Ouradou. Après la Maison du bd d’Arras (4 e) dont la fréquentation « explose », et celle de la Maison pour Tous du Grand Saint-Antoine à Marseille, c’est au sein de l’ancienne école maternelle de la résidence du Parc Saint-Georges, à la Gavotte, que la petite dernière est nichée. Les structures d’accueil (halte-garderie, crèche) et les services de la petite enfance de la commune des Pennes-Mirabeau avaient eux aussi évoqué une vraie demande d’écoute sur leur territoire, « pendant cette période de la vie, 0-4 ans, où le parent et le nouveau-né font connaissance, où il n’existe pas encore de prise en charge, hormis familiale, ajoute Patricia Ouradou. C’est parfois douloureux d’élever son enfant quand, en plus, surviennent des difficultés, maladie, divorce... » Aussi, avec l’aide technique du Conseil général et de la ville des Pennes Mirabeau, Parents Enfants Méditerranée propose et gère ces nouveaux lieux de socialisation de l’enfant calqués sur les Maisons vertes de Françoise Dolto. Les toutpetits s’y rencontrent, on y câline les bébés, les parents peuvent lâcher prise un moment et s’ouvrir sur ce qui les préoccupe. n M.R. Maison Câlin des Pennes Mirabeau, Ancienne école maternelle Saint-Georges, Parc Saint-Georges, La Gavotte, Les Pennes Mirabeau. Le lundi de 9h à 12h ; le jeudi de 14h à 17h. Association Parent Enfants Méditerranée : 06 27 41 15 19 GROS CHANTIERS POUR SEPTÈMES-LES-VALLONS Après les actuels travaux de préparation du site, le chantier a débuté en juillet dernier et devrait se prolonger jusqu’en 2011. Il va inévitablement générer du mouvement et quelques nuisances pendant quatorze mois. Mais tout autour de la place Gabriel Péri, dans le quartier de Notre-Dame-Limite à Septèmesles-Vallons, la vie sera beaucoup plus agréable à l’avenir ! D’abord pour les élèves qui pourront bénéficier d’une toute nouvelle école Jules Ferry, entièrement reconstruite. Elle était la plus ancienne de la commune et, malgré diverses rénovations, sa restructuration s’imposait pour mieux correspondre aux attentes des enseignants et enfants. Le futur établissement comprendra une école maternelle de 320 m² (2 classes et une salle de repos) et une école primaire de 640 m² (5 classes), avec bibliothèque, salle informatique et salle de motricité qui pourra être utilisée par les deux écoles. La restauration scolaire occupera 200 m². Pendant les travaux, les élèves devront se rendre sur l’école Langevin- Wallon et un système de transport scolaire sera instauré jusqu’à la fin de l’année scolaire 2010-2011. En septembre 2011, ils rejoindront leur nouvelle école. Les seniors pourront également se féliciter de ce projet ambitieux puisqu’un nouveau foyerrestaurant, baptisé Inès Ferrandi, va émerger sur 280 m², avec salle de loisirs et d’activités et, à l’extérieur, un jeu de boules. Quant à la place elle-même, elle est appelée à devenir encore plus familiale, conviviale et sûre. C’est le cabinet aixois, CFL Architecture, qui a dessiné le projet. « Nous menons simultanément l’ensemble de ces aménagements pour revaloriser tout cet espace qui le méritait bien, explique le maire André Molino. Il a fait l’objet d’une vaste concertation avec la population. C’est un gros investissement, puisqu’il dépassera les 3,7 millions d’euros. Sans le Conseil général qui le subventionne pour 50%, notre commune ne pourrait jamais l’initier, ni le mener à bien. » Dans le quartier de Notre Dame Limite, la nouvelle école Jules Ferry, maternelle et primaire, avec bibliothèque et salle informatique, ouvrira ses portes à la rentrée 2011). ACCENTS• 27 PHOTO : J.P. HERBECQ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :