[13] Accents n°201 oct/nov 2010
[13] Accents n°201 oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°201 de oct/nov 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : la mer, un trésor à préserver.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
. Le tour des cantons Marseille 22• ACCENTS F CANTON DE SAINT-MAURONT Prix des Journalistes en herbe pour « Belle Vue » Le magazine des enfants et des habitants des cités de Saint-Mauront, Arenc et Belle-de-Mai, « Belle Vue sur notre cité », vient d’être récompensé par le club de la Presse. Ils sont fiers de « Belle Vue sur notre cité », leur magazine trimestriel tout en couleur, lancé l’an dernier par l’association Champ Contre Champ* et dont le 3 e numéro sort ce mois-ci. Ils sont fiers de leur ville, de leur équipe de foot, de leur quartier, de leurs racines et ils l’écrivent, noir sur blanc. Les gamins et les ados des écoles et collège, et les femmes de la Belle-de-Mai, Arenc et Saint-Mauront travaillent depuis plus d’un an avec deux journalistes sur des thématiques choisies ensemble. Le Prix des journalistes en herbe leur a été décerné lors d’une cérémonie officielle qui s’est tenue au Conseil général en clôture des Journées du Grand Reportage du Club de la Presse Marseille Provence Alpes du Sud. « Le prétexte du magazine est surtout de donner la parole aux habitants toutes générations confondues. La cité Félix Pyat, notamment, s’est beaucoup impliquée, précise Judith Rieux de l’association Champ contre Champ. Les jeunes effectuent un travail sérieux dans lequel ils se retrouvent et qui leur ouvrent des horizons, et leurs professeurs en ressentent les bienfaits. » Rencontre avec Jacques Bonnadier pour ses ouvrages sur Marseille, participation à la journée mondiale du refus de la misère, visite au centre d’entraînement Robert-Louis-Dreyfus pour l’interview d’un footballeur, témoignages de femmes issues de l’immigration sur leur arrivée en France. Le 17 novembre, ils seront les invités du Conseil général au Musée départemental de l’Arles Antique (MDAA) pour une visite de l'exposition « César ». Gageons que cette sortie fera l’objet d’un bel article ; longue vie à notre « confrère » ! n M.R. * Soutenue par le Conseil général, l’association Champ contre Champ promeut la culture cinématographique et audiovisuelle dans le cadre du projet de politique de la ville « Saint-Mauront 2010 ». Champ Contre Champ, 41 rue Jean Bernardi, Marseille 1er Contact : Judith Rieux au 06 11 55 71 61 F CANTON DE SAINTE-MARGUERITE LE NOUVEAU COLLÈGE VALLON DE TOULOUSE EST LANCÉ Trente mois. C’est la durée de « gestation » prévue pour le chantier du nouveau collège Vallon de Toulouse dont la première pierre a été posée au début du mois d’octobre. L’établissement va être entièrement reconstruit en deux phases. La première, qui concerne le collège lui-même, se terminera en janvier 2012, tandis que la deuxième, gymnase et plateau sportif et logements de fonction, sera livrée en mars 2013. L’opération consiste à reconstruire le collège à proximité de l’actuel, datant des années 1970, et voué à la démolition. Durant une partie du chantier, ce dernier sera néanmoins encore en fonction. Le futur collège a une spécificité architecturale : son intégration dans la pente du terrain qui présente un dénivelé de quinze mètres. Plutôt qu’un éparpillement de la construction, il a été décidé de regrouper les activités en une composition unitaire dont les différents volumes s’enfonceront dans le sol pour former des socles successifs, structurant la pente en terrasses paysagères. Poursuivant son programme de rénovation des collèges, le Conseil général veille à satisfaire les nouveaux besoins pédagogiques et à mettre en conformité les bâtis par rapport aux nouvelles normes d’hygiène, de confort et de sécurité en les intégrant dans leur contexte urbain et socio-économique. Le coût global de cette opération est estimé à près de 28 millions d’euros. DR
PHOTO : J.P. HERBECQ PHOTO : J.MANCHION F CANTON DE LA BELLE-DE-MAI Balcon avec vue sur la ville La résidence Gaillard tourne le dos à l’autoroute toute proche comme pour lui signifier « ici, on vit dans le calme ». Et ce n’est pas une vaine promesse : les 14 appartements flambants neufs livrés au cœur du quartier Saint-Mauront (3 e arr. de Marseille) par Le Nouveau Logis Provençal sont insonorisés, sécurisés et bénéficient de la certification Haute Performance Energétique (HPE). Mme Beldjerba habitante de la résidence Gaillard Les familles issues d’immeubles insalubres du quartier qui y logent aujourd’hui disposent d’une terrasse-balcon, de pièces claires et agréablement agencées, et de jardins arborés sur les ailes du bâtiment. L’ensemble a été inauguré en septembre en présence des habitants et de responsables politiques. Cette réalisation dont la conception « en peigne » permet d’offrir une vue dégagée sur la ville, est la première étape d’un programme de reconstruction d’appartements, luimême inscrit dans un projet de renouvellement urbain de grande ampleur financé par l’ANRU*. À terme, la résidence Gaillard et ses petits frères, les îlots Amidonnerie (38 logements livrés à la mi-2011) et Bons Voisins (42 logements prêts en 2013) - 108 logements locatifs sociaux au total -, contribueront à donner un nouveau visage à cette zone urbaine située à la charnière entre le centre-ville et Euroméditerranée. Le Conseil général a participé au financement conjoint de cette réalisation à hauteur de 280 000 euros. n M.R. *Agence pour la rénovation urbaine F CANTON DE MAZARGUES UN JARDIN ZEN AU COLLÈGE DU ROY D’ESPAGNE L’acquisition, par le Conseil général, d’œuvres d’art destinées aux collèges résulte de l’obligation de consacrer 1% du coût d'une construction publique à la réalisation d'une ou plusieurs œuvres originales d'artistes vivants. En choisissant de commander cette œuvre après la construction des établissements, le Conseil général offre la possibilité aux artistes de s’imprégner au mieux du contexte environnemental, architectural et humain de chacun d’eux. Pour le collège du Roy d’Espagne, livré en 2005, ce dispositif a pris effet en octobre 2009, date à laquelle l’artiste Lionel Scoccimaro a été retenu. Son œuvre, « Zen garden », a été achevée dans le courant de l’été. L’artiste marseillais a choisi d’investir un espace vert en friche situé au milieu de la cour pour le transformer en un lieu chargé de symbole, un jardin zen. Entre sculpture et espace urbain, l’artiste réussit à concentrer les forces en présence dans la nature environnante et dans l’architecture pour redessiner un paysage graphique empreint de quiétude et d’harmonie. Constituées de graviers noirs noyés dans de la résine, d’enrochements blancs extraits de la pierre locale, évocation des massifs de Marseilleveyre qui surplombent la cour, les surfaces sont cadrées par un platelage de tôles perforées identiques à celles qui constituent le parement de l'amphithéâtre du collège. Trois palmiers, autrefois effacés au milieu de la terre battue, reprennent vie et vigueur. ACCENTS• 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :