[13] Accents n°197 fév/mar 2010
[13] Accents n°197 fév/mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de fév/mar 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Bouches-du-Rhône

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : transports... coup d'accélérateur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
PHOTO : J.. HALTER. Le tour des cantons Marseille F CANTON DE LA CAPELETTE UNE CANTINE PROVISOIRE POUR LE CHANTIER DES COLLÈGES JUMEAUX La double restructuration des collèges jumeaux Romain Rolland et Vincent Scotto se poursuit. Afin de pouvoir réaliser la destruction et la reconstruction des bâtiments, les services du Conseil général délocalisent élèves et équipes pédagogiques à même le site, suivant un calendrier d’étapes successives. Installés dans des locaux préfabriqués, ces derniers disposent aujourd’hui d’une demi-pension provisoire qui leur permettra de patienter jusqu’à l’édification de la nouvelle cantine. L’inauguration de cette structure marque une étape importante du chantier. Elle a eu lieu fin janvier en présence de la vice-présidente déléguée à l’Education, Janine Ecochard. Il en va de même pour les terrains de sports municipaux de La Pauline qui seront mis provisoirement à disposition du collège. 24• ACCENTS F CANTON DES CINQ AVENUES Telles des sœurs centenaires Lucienne Vallet et Marie-Louise Baumstarck sont toutes deux natives du 26, décembre 1909 pour l’une et 26 janvier 1910 pour l’autre. « Je ne peux pas le croire, la vie passe si vite ». Jolie centenaire Lucienne Valet, un tricot sur ses genoux, ne réalise pas que cet âge canonique soit le sien. Résidente à « Ma Maison », l’établissement pour personnes âgées des Petites Sœurs des pauvres, situé dans le canton de la conseillère générale Mariearlette Carlotti, aux Cinq avenues, Lucienne coule des jours paisibles. Un étage plus haut, au sein de la même institution, Marie-Louise Baumstarck vient de fêter elle aussi sa centième année à un mois d’écart. Un peu gênées par tant d’agitation autour de leurs discrètes personnes, les deux doyennes posent un regard paisible sur des existences pleines, riches en bonheurs mais aussi jalonnées de pertes, dont celle de Louis et Maurice, leurs maris. Si Lucienne a parcouru le monde, Saïgon, new-York, Jérusalem, les chutes du niagara…, Marie-Louise, native des Chutes Lavie, a fondé une grande famille et enraciné toute sa descendance autour du Bd Dahdah. « Maman a eu 3 filles et un garçon, 8 petits enfants et 14 arrières petits enfants dont elle s’est occupée admirablement » raconte l’une des filles, Monique Ranchin. Habile de leurs mains et peu avares de leur travail, ces dames ont tricoté et crocheté quantité d’ouvrages. Lucienne, corsetière de métier, a même vu fleurir 60 pelotes de laines en guise de cadeau d’anniversaire. « Ces deux pensionnaires ont passé 16 ans et 20 ans à nos côtés » constate mère nicole, lors de la fête qui s’est déroulée fin janvier dans l’établissement. « Nous sommes heureux de pouvoir les célébrer en présence du Président du Conseil général et des conseillers généraux Marie-Arlette Carlotti et Antoine Rouzaud. Nous partageons avec eux un même idéal de solidarité. » n M.R. Les Petites Sœurs des Pauvres - 29 rue Jeanne Lugan. 13004 Marseille. Tél 04 91 50 42 12 F CANTON DE BELSUNCE LA FLAMME DU SOUVENIR NE S’ÉTEINT PAS Le 22 janvier 1943, 1000 juifs marseillais du quartier de l’Opéra étaient raflés et déportés vers les camps de la mort de Sobibor en Pologne. Quelques jours plus tard, le vieux Saint Jean, au Vieux Port, fut bombardé causant l’évacuation de 25 000 personnes vers le camp d’internement de Fréjus et la déportation de 200 jeunes marseillais en Allemagne. Une double cérémonie de commémoration a eu lieu le dimanche 24 janvier place Daviel et sur le parvis de l’Opéra, en présence de plusieurs personnalités. Entourant de nombreux représentants d’associations de mémoire de la Shoah, notamment Ida Palombo, enfant du quartier et présidente de l’Afma*, Isidore Aragonès, président du Conseil représentatif des Institutions juives de France, le président du Conseil général, Jean-Noël Guérini, a rappelé la « nécessité du devoir de mémoire qui empêche le retour de la barbarie. » Tel est le sens donné chaque année au voyage scolaire du souvenir organisé par le Conseil général aux camps d’Auschwitz-Birkenau et par la présence à cette cérémonie des élèves du collège Anatole France. *Association Fonds Mémoire d’Auschwitz PHOTO : J. MANCHION
F CANTON DE LA TIMONE PHOTOS : C. ROMBI Au rythme de L’Espace senior Grand en taille, l’Espace senior de la Timone permet aux retraités de diverses générations de trouver en un même lieu l’activité qui leur convient. Certaines choses ont besoin d’arriver à maturité pour être appréciées. L’espace Seniors de la timone en fait partie. Lancé voilà 5 ans, la structure du Conseil général gérée par l’Entraide Solidarité 13 a pris son temps pour s’intégrer au quartier, se faire connaître et révéler son âme, notamment avec l’animatrice Fabienne Molina. Pour de nombreux jeunes retraités, il est aujourd’hui incontournable. Fréquentant déjà le cours d’informatique, Liliane, andrée, Lily, et Ginette disputent pour l’instant un scrabble. Elles seront bientôt inscrites en photo. « Dès que ce sera possible » disent-elles. Menées par des associations partenaires, les animations donnent sur une année lieu des milliers d’heures d’activités (gym, danse, théâtre,…) qui s’ajoutent à celles de club de l’Entraide. Fabienne a installé une aire d’accueil à l’entrée avec sièges et service de boisson chaudes et, parfois, une petite collation. « Pour rendre les moments d’avant et après activités encore plus agréables et permettre aux personnes les plus isolées de profiter de toute la convivialité du lieu » explique t-elle. avant de commencer son atelier de langue ou de mémoire, on y retrouve ses amis et voisins et l’on fait part à Fabienne de ses envies. L’animatrice se fait un plaisir de recueillir les précieuses confidences qu’elle sait transformer « en nouvelles propositions et en créneaux supplémentaires ». La bibliothèque de nicole Straboni, où s’affaire la discrète bénévole Odile Vicente, dispose d’un fond de plus de 1400 ouvrages. Club 3 étoiles L’élue du canton Janine Ecochard se joint très souvent aux adhérents pour une fête ou un repas. « Le travail mené à l’Espace Seniors de la Timone mérite d’être souligné remarqueelle. Il ne fut pas évident malgré sa grande taille que ce lieu prenne l’essor mérité et permette aux différentes générations de retraités de cohabiter harmonieusement ». Ce que confirme Brigitte Escande, la responsable des Espaces senior, qui parle d’un lieu « bien connu pour abriter bon nombre de chanteurs et chanteuses et draine des habitants de la Timone, la Capelette et de tout le sud de la ville ». n M.R. Espace Senior de la Timone, 58 avenue de la Timone 13010 Marseille Bus 91, arrêt G. Marie Timone Tél. 04 91 29 79 00 ACCENTS• 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :