[12] L'Aveyron n°229 jui/aoû 2020
[12] L'Aveyron n°229 jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°229 de jui/aoû 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aveyron

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, le département au côté des aveyronnais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
08 DÉCOUVERTE Anniversaire L’ACIR * FÊTE SES 30 ANS L’ACIR, agence interrégionale de coopération et de promotion des chemins de Saint-Jacques célèbrera ses trente ans d’activités les 1er et 2 octobre prochains. Espalion et l’Aubrac seront l’épicentre de ces deux journées de rencontres, d’échanges et de visites. Un anniversaire au cours duquel sera notamment rendu un bel hommage à Simone Anglade, disparue le 2 septembre 2019. Dans un an, L’APPLICATION GÉOCOMPOSTELLE *Agence de coopération interrégionale et réseaux Conques et l'Aveyron seront au cœur de deux journées de travail pour les 30 ans de l'Acir Initialement prévues au mois de juin, ces célébrations ont dû être décalées au mois d’octobre en raison de la pandémie liée au Covid-19. Elles débuteront le 1er octobre avec une première journée consacrée au bilan des 30 ans d’activités de l’Acir. Ce sera un moment de partage, de rencontres et d’échanges d’expériences entre les multiples acteurs de la mise en valeur des chemins de Saint-Jacques. Aubrac accueillera à 18h, un moment d’hommage à Simone Anglade (lire page 9). Cette journée sera clôturée par un étonnant spectacle « Dervish Tan Dances » mêlant les influences des cultures orientales, occidentales et musiques expérimentales. Le lendemain, en matinée se déroulera l’assemblée générale statutaire de l’Acir, suivie de la signature d’une convention de partenariat avec la Fédération Française de randonnée pédestre. Enfin, dans l’après-midi, deux circuits de visites (l’un partant vers Estaing et Conques et l’autre vers Saint-Côme et Saint-Chély) permettront de découvrir les bonnes pratiques initiées en Aveyron  : sécurisation des chemins, entretien du patrimoine, actions culturelles et pédagogiques… Ces deux journées s’achèveront le vendredi soir par la projection au cinéma d’Espalion du documentaire « Compostelle, le chemin d’une vie ». Tout le programme sur aveyron.fr Au cours de ces deux journées, sera présentée la future application GeoCompostelle. Actuellement en développement, cette application aura deux objectifs  : la gestion des chemins et un outil de valorisation et de promotion. Pour ce second aspect, c’est l’Agence de Développement touristique de l’Aveyron qui fournit les flux d’informations pour alerter les utilisateurs des services disponibles, points d’intérêts patrimoniaux et autres informations utiles dans toute la traversée aveyronnaise. Cette application pourrait entrer en fonctionnement en août 2021.
Témoignage NILS BRUNET DIRECTEUR DE L’ACIR L’organisation en Aveyron des 30 ans de l’Agence vient mettre en lumière un territoire départemental « plutôt exemplaire » en matière de gestion et de mise en valeur des Chemins de Compostelle. Pour l’Acir, les célébrations en Aveyron de cet anniversaire constituent un vrai retour aux sources. C’est en effet au cœur de l’Aubrac qu’est née l’agence de coopération interrégionale de promotion des chemins de Compostelle, le 25 juillet 1990, à hauteur de la Croix des Trois évêques, point de convergence des régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Auvergne. Même si sur les fonts baptismaux, ce sont les régions MP, LR et Aquitaine qui avaient alors créé l’Acir. Soit deux ans après l’inscription des chemins de Saint-Jacques au Patrimoine Mondial de l’Unesco et deux ans après la création de l’association « Sur les pas de Saint-Jacques » par Simone Anglade (lire ci-contre). L’Aveyron était déjà précurseur et reste aujourd’hui un territoire « plutôt exemplaire » selon le directeur de l’Acir Nils Brunet. Vraie prise de conscience Et le directeur de louer les initiatives aveyronnaises. « Il y a une vraie prise de conscience de la valeur des chemins. L’Aveyron est en avance sur des réalisations très concrètes. La création sous l’égide du Conseil départemental de la commission départementale permet de partager et d’harmoniser les projets. Il existe dans ce département un vrai souci d’organisation et d’harmonisation qu’on essaie d’exporter sur d’autres territoires ». Et de citer en exemple les nombreux travaux de sécurisation des chemins réalisés par le Département dans toute la traversée aveyronnaise, l’important travail de balisage, l’organisation d’événements culturels mis en place comme l’exposition « Accueillants-Accueillis » réalisée en 2018, qui témoigne de la prise de conscience collective de la valeur patrimoniale, touristique et économique des chemins de Saint-Jacques. « Nous avons impérativement besoin de ces animations locales », conclut-il. Redémarrage en douceur Alors certes en cette année de confinement, la fréquentation des chemins est moindre. « Mais actuellement, reprend Nils brunet, on reçoit au niveau de l’agence pas mal d’appels et demandes d’information. Cela concerne majoritairement, les possibilités d’hébergement. Et en cet été particulier nous conseillons surtout aux marcheurs de mieux préparer leur voyage, car bien souvent, si les hébergements sont ouverts, ils doivent composer avec des capacités amoindries en raison des consignes sanitaires. Il convient en cet été 2020 de davantage réserver à l’avance et de moins partir à l’aventure ». DÉCOUVERTE Hommage Simone Anglade Pouvait-on célébrer les 30 ans de l’Acir sans rendre hommage à Simone Anglade, conseillère départementale d’Espalion, disparue le 2 septembre 2019. Femme de conviction, elle avait très tôt compris l’importance des Chemins de Saint-Jacques. Dès 1988, elle avait créée l’association « Sur les pas de Saint-Jacques » qu’elle présida jusqu’à son décès. Aujourd’hui c’est Jean-Claude Anglars qui a repris le flambeau et il n’oublie pas que celle « qui avait dédié sa vie aux chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Le chemin était son inspiration permanente et sa raison d’être. » Jean-Claude Anglars fut avec Simone Anglade le conseiller général du canton. Et il se souvient de cette grande dame, qui fut « un exemple de courage, de volonté et d’obstination. Tétraplégique après un accident de la route en 1987, elle a retrouvé l’usage de ses jambes et son autonomie. » Et de rappeler qu’elle avait fait le pèlerinage en 2001 dont elle disait  : « J’y suis allée pour dire merci, exprimer d’une certaine façon ma reconnaissance de me retrouver à 50 ans, debout sur mes jambes ». Un hommage solennel lui sera rendu le 1er octobre prochain. L’ACIR en chiffres 3 RÉGIONS ADHÉRENTES Occitanie, Nouvelle Aquitaine, Bourgogne Franche-Comté 5 PARTENAIRES INSTITUTIONNELS Conseil de l’Europe, ministère de la Culture, Direction régionale des affaires culturelles d’Occitanie, Association des Biens Français du Patrimoine Mondial, Pôle ressources national des sports de pleine nature. 1 CONSEIL SCIENTIFIQUE Composé de 16 membres  : universitaires, écrivains, anciens préfets… 09



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :