[12] L'Aveyron n°227 jan/fév 2020
[12] L'Aveyron n°227 jan/fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°227 de jan/fév 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aveyron

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : solidarité, accompagner nos aînés au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20  |  Aller à la page   OK
20
Sport COURSE EIFFAGE DU VIADUC DE MILLAU EN AVEYRON L’édition 2020 de la célèbre Course Eiffage du viaduc de Millau en Aveyron se déroulera le 17 mai prochain. Comme lors des précédentes éditions ce sont plus de 12 000 coureurs qui sont attendus pour une course toujours aussi prisée. Rencontre avec des amoureux de l’épreuve. EMMANUEL CACHOT, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION ORGANISATRICE Avec la Course Eiffage du Viaduc de Millau en Aveyron, nous organisons une course franchement extraordinaire, car l’A75 est quand même la seule autoroute à être fermée en France pour permettre aux amateurs de course à pied de s’affronter sur ce viaduc. Et c’est aussi surtout une grande fête populaire se déroulant sur un ouvrage d’art exceptionnel ; qui est un peu la tour Eiffel de l’Aveyron. On constate d’ailleurs que le viaduc fascine toujours autant. Quand je vois le nombre de demandes de tournages, de visites, d’utilisation de photographies,… on constate que c’est une œuvre qui est connue dans le monde entier. « En à peine 15 ans, si l’on regarde tous les classements, il est assimilé à un monument historique. Il est aujourd’hui l’emblème de l’Aveyron et nous sommes très heureux de pouvoir le partager le temps de la course avec les 12 000 coureurs attendus pour cette édition 2020. » MARION HANTÉS, CONCURRENTE DEPUIS 2012 J’ai participé à toutes les éditions organisées depuis 2012, parce que c’est vraiment magique de courir sur ce viaduc. Franchement, je n’ai jamais aucun objectif de temps, je ne participe jamais seule et toujours avec des amis. Quand on aime la course à pied, c’est une épreuve que l’on ne peut pas ne pas courir ! Il s’y passe toujours des choses extraordinaires. Certains viennent pour faire un temps, battre un record personnel. Mais pour beaucoup c’est avant tout l’amitié et la convivialité qui importent. J’ai vu au fil des ans des gens boirent le champagne. J’ai même vécu la demande en mariage d’une amie proche par son compagnon au milieu du viaduc. C’était un moment géant et magique ! Franchement, ce n’est pas une course ordinaire dans le calendrier d’un amateur. On y vient rarement pour faire un chrono, on y vient surtout pour profiter des paysages et de l’extraordinaire ambiance qui y règne » FERGHAL MAC LAUGHLIN, BÉNÉVOLE IRLANDAIS Ce sera la cinquième fois depuis la création de la course que je participerai en tant que bénévole à son organisation. Comme par le passé, je serai présent pour la distribution des dossards et puis ensuite je contribuerai à la sécurité de l’épreuve. Au départ, je me suis impliqué car cela me permettait de participer à la vie de Millau. J’y suis installé depuis 2005, à la suite d’une mutation professionnelle de mon épouse qui est professeur. Et nous avons eu le coup de foudre pour cette région. Quant à la course, j’ai été attiré dès le départ par l’ambiance qui règne au sein de son organisation, à la fois sans hiérarchie mais avec énormément de sérieux. Le fait que je sois Irlandais me permet de répondre plus facilement aux nombreux coureurs étrangers qui sont présents au départ. Aujourd’hui, c’est devenu une habitude pour les bénévoles de mon association « Mescladis » à Paulhe et nous serons une équipe d’une quinzaine de personnes présentes le jour de l’épreuve. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :